Avec les appareils photo des iPhone qui prennent des vidéos d'une qualité incroyable, il serait bien dommage de laisser tous ces courts-métrages dans un coin de votre vidéothèque iOS.
Si vous souhaitez les améliorer, vous pouvez certes utiliser des apps comme iMovie, Clips, Filmmaker Pro…, mais pourquoi le faire sur un petit écran lorsque vous avez un MacBook ou un iMac ?

Si le coût d'un logiciel de montage vous freine, n’ayez crainte. Nous avons sélectionné les meilleures applications pour Mac, certaines sont gratuites, qui sauront répondre aux besoins de tous les producteurs et réalisateurs (en herbe).

Les prix indiqués ci-dessous pour chaque produit de cet article sont mis à jour automatiquement, ils comprennent également les dernières offres du Black Friday

iMovie

iMovie

iMovie d’Apple est parfait pour les débutants en montages vidéo. C’est un logiciel puissant et conçu d'une telle manière que réaliser des effets spéciaux est un jeu d’enfant.

Ce qui est le plus intéressant chez iMovie est que son téléchargement depuis l’App Store est totalement gratuit !

iMovie est régulièrement mis à jour afin de suivre l’évolution des appareils photo des iOS et des formats vidéo. À titre d’exemple, les iPhone d’aujourd’hui peuvent filmer en 4K, iMovie est, donc, désormais compatible avec cette résolution mais aussi avec le format HEVC, pour compresser vos vidéos.

L’interface d’iMovie n'est pas noyée sous les commandes, de cette façon vous vous focalisez sur le montage de vos enregistrements. Aussi, grâce à la bibliothèque iMovie, vous pourrez organiser vos vidéos de la même façon que sur votre iPhone (dossier Evénements).

En plus d’importer du contenu depuis votre iPhone, de votre iPad, mais aussi des pistes audio de votre bibliothèque iTunes, il est également possible de le faire à partir de divers appareils photo ou de votre disque dur. Et, une fois que votre vidéo est créée, exportez-la sur votre iOS.

Vous verrez, il est facile d’ajouter, de réorganiser vos séquences dans la timeline et vous aurez à disposition plein de raccourcis d’édition.
Parmi les commandes proposées, on compte l’ajout de texte, la modification de la vitesse du clip, la stabilisation de vidéos ou encore la prévisualisation de vos créations.

Les utilisateurs plus avancés, eux, pourront faire du compositing (mélanger des images pour en faire un plan).

Le mixage audio est tout aussi intuitif, vous pouvez réaliser des fondus, et même ajouter une voix off via le micro de votre Mac, ou un externe.

Enfin, partagez votre film sur Vimeo, YouTube ou Facebook, aucune configuration ne vous sera requise, à l'exception du choix de la résolution vidéo.

Adobe Premiere Elements

Adobe Premiere Elements 2019

Adobe Premiere Elements (à partir de 99,60 €) présente certains avantages comparé à iMovie, en ce sens que vous pouvez importer vos fichiers dans beaucoup plus de formats. Malheureusement, le processus n'est pas aussi simple…

Avec Adobe Premiere Elements, vous avez trois méthodes de travail, chacune correspond à différents niveaux de montage.

Le mode Rapide vous permet de couper vos clips, de réorganiser les plans, d’ajouter des titres, de la musique, des transitions et d’enregistrer une narration. Rajoutez également au fur et à mesure d’autres clichés puis ajustez, par exemple, l’audio des différents clips de la timeline.

À l’aide de tutoriels, le mode Guidé vous accompagne étape par étape dans l’édition de vos vidéos. Il vous indique où sont les transitions et comment ajuster vos clips, ce qui peut être plutôt utile pour un débutant.

Vous aurez aussi la possibilité de créer une image fixe et d'y mettre un titre animé, de réduire les tremblements, d’appliquer des effets ralentis, rapides ou de rebonds (rembobiner l’action) et de les partager sur les réseaux sociaux.

Le mode Expert, lui, vous permettra d’explorer pleinement ce que Premiere Elements a à offrir. Vous pourrez ajouter des calques supplémentaires, éditer indépendamment les parties audio et vidéo du même clip, afin de créer des montages fractionnés.

Beaucoup de ses commandes sont plus flexibles que chez iMovie, elles vous serviront à réaliser des effets d'image avec un contrôle précis sur la taille, la position, la rotation, à ajouter des arrangements musicaux, régler la tonalité des couleurs, créer des transparences…

En ce qui concerne le partage de vos créations, vous avez la possibilité d’exporter vos vidéos sur Vimeo, YouTube et Facebook, et de les graver sur un DVD ou Blu-ray (contrairement à iMovie).

Dans l’ensemble, Premiere Elements a des outils similaires à iMovie mais ils sont plus sophistiqués, vous apprécierez également sa plus grande flexibilité.
Toutefois, c’est son prix qui risque de vous rebuter. Alors, avant de vous engager à débourser près de 100 € et pour vous assurer que c’est le logiciel qu’il vous faut, commencez, peut-être, par sa version d’essai gratuite pendant 30 jours.

Filmora

Filmora

Il existe un certain nombre de logiciels de montages vidéo qui se situent entre iMovie et Premiere Elements. Filmora de Wondershare (à partir de 39,99 €) est un excellent exemple, il s’adresse à l’utilisateur d’iMovie à la recherche d’un peu plus de maniabilité.

Filmora est assez facile d’utilisation, importez (et uploadez) vos fichiers vidéo, audio et photos à partir de votre disque dur, appareil photo, bibliothèque Photos ou d’iTunes, mais aussi depuis vos comptes Facebook, Flickr ou Instagram.

Une fois importés, ils peuvent être ajoutés à la timeline par un simple glisser-déposer. Des commandes simples vous permettent de diviser les clips et de vous séparer des parties inutiles.

Les clips peuvent être superposés pour des effets d’images, mais ces derniers doivent être placés sous la piste vidéo principale, ce qui rend la disposition de votre timeline quelque peu confuse. De même, il est frustrant de devoir faire des allers-retours sur la timeline...

Néanmoins, vous apprécierez la possibilité de personnaliser votre texte et son animation, de corriger les effets de tremblement et d’ajouter des effets slow motion, par exemple.

Malgré quelques incohérences d’utilisation, Filmora est un programme qui couvre la plupart des bases d’édition vidéo.

Nous vous conseillons de profiter de son offre d’essai gratuit pour voir comment vous vous en sortez.
Sachez que Filmora propose également un forfait illimité à 59,99 €.

Lightworks

Lightworks

Après sa sortie initiale en 1989, Lightworks a été utilisé pour de nombreux longs métrages à succès (Pulp Fiction, LA Confidential, Le Discours d’un roi, Le Loup de Wall Street, Shutter Island, Bruce tout-puissant...), des séries télévisées ainsi que des publicités.

Depuis son rachat en 2009 par EditShare, Lightworks est disponible en open source, il est considéré comme l’éditeur vidéo de niveau professionnel le plus à la portée de tous. En outre, il est disponible en téléchargement gratuit pour les environnements Mac, Windows et Linux.

Vous aurez le choix entre une licence gratuite de 7 jours, à activer dès votre enregistrement et l’installation du programme, et le forfait Lightworks Pro.

Ce dernier est payable mensuellement (19,99 €) ou annuellement (134,99 €, avec des mises à jour). Sinon, vous pouvez acheter directement son forfait illimité à 337,99 €.

Grâce à ces abonnements, importez vos fichiers dans les formats vidéos traditionnels mais aussi dignes de pro, tels que Apple ProRes, RED R3D et Cinema DNG.

Avec la version d’essai, travaillez avec des images en haute résolution, mais elles ne sont exportables qu’en 720p HD, au maximum. Mise à part cette limite, elle offre de puissantes fonctionnalités généralement réservées aux systèmes de montage professionnels, comme les effets en temps réel, les titres, et même le montage multi-caméra.... Quant, aux titres, ils sont d’une grande qualité, simples à créer et à modifier.

Lightworks comporte deux inconvénients. Le premier est que, pour pouvoir l’utiliser, des prérequis systèmes sont exigés.
À titre d’exemple, votre MacOS ne doit pas être antérieur à la version 10.9, votre RAM, elle, doit être au minimum de 3 Go et votre carte graphique doit être suffisamment puissante (NVIDIA K1200, K2200, K4200 et K5200), etc.

Le deuxième est que ce logiciel de niveau professionnel comporte pléthore d’options, peut-être même trop, dont pour la plupart, vous n’aurez probablement pas besoin.

Par ailleurs, il lui manque le côté convivial des applications MacOS, il vous faudra donc un peu plus de temps pour vous y habituer et le maîtriser.

Néanmoins, de nombreux tutoriels vidéo (en anglais) sont disponibles sur le site de Lightworks, mais aussi sur YouTube, ils vous aideront à le dompter. Nous vous conseillons fortement de les suivre avant de vous jeter à l’eau.

DaVinci Resolve

BlackMagic DaVinci Resolve

À l’instar de Lightworks, DaVinci Resolve est un nom familier dans le monde de la production cinématographique. Depuis son rachat par Blackmagic Design en 2009, des fonctionnalités très sophistiquées lui ont été ajoutées.

DaVinci Resolve est décliné en deux versions : DaVinci Resolve qui est entièrement gratuit et DaVinci Resolve Studio qui coûte 269 €.

Toutes deux sont disponibles en téléchargement depuis le site de Blackmagic et l’App Store (Resolve, Studio).
Il est à noter que les versions Mac App Store sont légèrement différentes de celles de Blackmagic, en raison des restrictions imposées par Apple, mais ces dissemblances sont négligeables.

Si vous décidez d’utiliser DaVinci, autant vous prévenir, vous risquez d’être dépassé lorsque vous l’ouvrirez pour la 1ère fois. Ici, pas de guide d’utilisation et une interface quelque peu intimidante. Toutefois, les processus d’édition sont identiques à la plupart des logiciels concurrents.

Il comporte de puissants outils organisationnels tels que les Power Bins ou les Smart Bins. Le montage sur la timeline est, lui, simple et rapide. Grâce à sa double timeline, naviguez en un tour de main dans vos montages, et l’option montages intelligents synchronisera automatiquement les clips, sans que vous ne bougiez le petit doigt.

Pour ce qui est du mixage audio, ce dernier peut être réalisé à la fois sur la timeline ou via les mixeurs, et non plus en post-production. Vous pourrez également télécharger des bruitages et mixer des projets en format audio 3D.

Certains outils de Resolve figurent parmi les meilleurs outils du marché (correction des couleurs, étalonnages, stabilisation….). Ceci dit, si vous prenez le temps de les maîtriser (notamment en vous aidant de tutoriels), alors vous gagnerez sur le long terme puisque bon nombre de ses fonctionnalités sont encore inégalées.

Avec Resolve exportez votre travail sur Vimeo, Youtube, etc., mais aussi vers Final Cut Pro, Premiere Pro ou encore Avid ; le tout jusqu'à une résolution UHD.

Comme Lightworks, DaVinci Resolve n'est pas pour les plus timorés puisqu’il s’agit d’un logiciel très élaboré et complet.
Cependant, ce qui est sensationnel avec DaVinci, c’est que ses fonctionnalités avancées sont gratuites.