Avec les appareils photo des iPhone qui prennent des vidéos d'une qualité incroyable, il serait bien dommage de laisser tous ces courts-métrages dans un coin de votre vidéothèque iOS.

Si vous souhaitez les améliorer, vous pouvez certes utiliser des apps comme iMovie, Clips, Filmmaker Pro…, mais pourquoi le faire sur un petit écran lorsque vous avez un MacBook ou un iMac ?

Si le coût d'un logiciel de montage vous freine, n’ayez crainte. Nous avons sélectionné les meilleures applications pour Mac, certaines sont gratuites, qui sauront répondre aux besoins de tous les producteurs et réalisateurs (en herbe).

1

DaVinci Resolve - Le meilleur

BlackMagic DaVinci Resolve
  • Les Plus
    • Page de coupe intuitive
    • Niveau professionnel gratuit
    • Importantes ressouces de formation
  • Les Moins
    • Beaucoup de fonctions
    • Pas d'importation directe depuis les appareils photos

DaVinci Resolve 17 est actuellement la dernière version de l'application professionnelle de post-production vidéo tout-en-un de Blackmagic Design. Et, ce logiciel est utilisé pour les superproductions hollywoodiennes.

Après un agréable tour d'accueil animé, l'utilisateur est d'abord amené à l'une des sept "Pages" différentes que Resolve utilise pour séparer les différentes étapes de la post-production : la page de coupe. Il s'agit de l'une des deux pages, avec la page d'édition, où vous pouvez éditer des séquences et c'est probablement l'endroit le plus facile d'accès pour commencer.

Resolve prend en charge un large éventail de formats vidéo, des séquences iPhone aux appareils haut de gamme développés par Blackmagic Design, et peut être importé en faisant glisser les clips directement dans le pool de médias. Cependant, vous devez d'abord transférer les séquences sur votre Mac avant de les importer.

Alors que la page de montage suit une méthode plus traditionnelle, le montage sur la page Cut est beaucoup plus intuitif. Il suffit de faire glisser les clips sur la timeline pour les découper, les diviser, les supprimer et les réorganiser facilement. Des fonctions telles que l'insertion vous permettent d'effectuer des montages efficaces ; il existe même une option de gros plan pour ajouter rapidement une vue agrandie d'un clip déjà présent dans votre timeline.

Vous pouvez choisir parmi un large éventail de transitions, d'effets et de titres, qui peuvent tous être prévisualisés rapidement en passant la souris dessus, avant de les ajouter à votre timeline. 

L'une des limites de la version gratuite de Resolve est qu'elle ne permet que des exportations jusqu'à une résolution UHD.

Cependant, au-delà de la page de découpe, DaVinci Resolve n'est pas véritablement adapté pour les débutants. Il s'agit d'un système de montage professionnel complet, capable de réaliser un grand nombre d'effets visuels, d'étalonnage des couleurs et de mixage audio, mais avec de nombreux paramètres faciles à modifier.

Certains outils de Resolve figurent parmi les meilleurs outils du marché (correction des couleurs, étalonnages, stabilisation….). Ceci dit, si vous prenez le temps de les maîtriser (notamment en vous aidant de tutoriels), alors vous gagnerez sur le long terme puisque bon nombre de ses fonctionnalités sont encore inégalées.

2

iMovie pour macOS - Le meilleur pour les vidéastes maison

iMovie for macOS
  • Les Plus
    • Application gratuite pour macOS
    • Facile d'utilisation
  • Les Moins
    • Contrôles des effets et options de partage limités
    • Inadapté aux réseaux sociaux

Apparu en 1999 avec l'emblématique iMac DV, iMovie a été le logiciel de montage vidéo d'entrée de gamme pour de nombreux utilisateurs au fil des ans et reste probablement le choix naturel pour de nombreux utilisateurs de Mac, d'autant plus qu'il est disponible gratuitement.

Créer un nouveau projet dans iMovie est facile. Il vous suffit de savoir si vous souhaitez créer un nouveau film à partir de zéro ou utiliser un modèle de bande-annonce.

L'ajout de médias à partir de vos photos ou de bibliothèques iMovie existantes est simple, car ces emplacements sont automatiquement répertoriés. Vous pouvez également connecter un appareil photo USB (y compris votre iPhone ou iPad) et passer par la fenêtre d'importation pour copier les clips sur votre Mac afin de les éditer.

Cette même fenêtre d'importation permet de transférer les fichiers pris en charge depuis n'importe quel emplacement sur votre Mac, ou de faire glisser ces fichiers directement dans la médiathèque.

Vous verrez, il est facile d’ajouter, de réorganiser vos séquences dans la timeline et vous aurez à disposition plein de raccourcis d’édition.

Il y a également un indicateur pratique de plages de média utilisées que vous pouvez activer pour montrer les clips encore non exploités.

La modification de l'ordre des clips et le découpage sont très aisés, même si la fonction de zoom dans la timeline peut être un peu compliquée.

Pour régler les niveaux audio, il suffit d'augmenter, de diminuer le volume de chaque clip ou des parties distinctes de l'audio. iMovie peut également le faire automatiquement afin que les paroles ne soient pas perdues dans la musique diffusée en simultané.

Les titres et transitions ne manquent pas, pour les prévisualiser il vous suffit de les survoler. Une bibliothèque d'effets sonores libres de droits est également disponible, ainsi qu'une sélection d'arrière-plans.

Les commandes situées au-dessus de la visionneuse permettent de corriger les couleurs de base, de stabiliser la caméra et de réduire le bruit audio, ainsi qu'une série de filtres vidéo et d'effets audio de type Instagram, bien que vous ne puissiez pas les ajuster une fois qu'ils sont appliqués.

Parmi les autres astuces, citons la création d'un effet d'incrustation à partir de séquences filmées devant un fond bleu ou vert, et la possibilité de réaliser des fondus, et d'ajouter une voix off via le micro de votre Mac, ou un externe.

Il n'est plus possible de télécharger directement sur les plateformes de partage de vidéos telles que Facebook, YouTube et Vimeo, pour cela vous devez enregistrer la vidéo sur votre Mac puis la charger manuellement à l'aide d'un navigateur Web.

De plus, le manque de souplesse dans la création de projets en format portrait ou carré signifie que ses vidéos sont probablement mieux visualisées dans leur format d'origine.

3

Lightworks - Le meilleur pour les étudiants en cinéma

Lightworks
  • Les Plus
    • Excellents conseils contextuels
    • Bonne gamme de didacticiels
  • Les Moins
    • Interface peu conviviale
    • Exportations limitées à la HD 720p

Après sa sortie initiale en 1989, Lightworks a été utilisé pour de nombreux longs métrages à succès (Pulp Fiction, LA Confidential, Le Discours d’un roi, Le Loup de Wall Street, Shutter Island, Bruce tout-puissant...), des séries télévisées ainsi que des publicités.

Depuis son rachat par EditShare, Lightworks est disponible en open source, il est considéré comme l’éditeur vidéo de niveau professionnel le plus à la portée de tous. En outre, il est disponible en téléchargement gratuit pour les environnements Mac, Windows et Linux.

Vous aurez le choix entre une licence gratuite de 7 jours, à activer dès votre enregistrement et l’installation du programme, et le forfait Lightworks Pro.

Ce dernier est payable mensuellement (19,99 €) ou annuellement (134,99 € avec des mises à jour). Sinon, vous pouvez acheter directement son forfait illimité à 337,99 €.

Grâce à ces abonnements, importez vos fichiers dans les formats vidéos traditionnels mais aussi dignes de pro, tels que Apple ProRes, RED R3D et Cinema DNG.

Avec la version d’essai, travaillez avec des images en haute résolution, mais elles ne sont exportables qu’en 720p HD, au maximum. Mise à part cette limite, elle offre de puissantes fonctionnalités généralement réservées aux systèmes de montage professionnels, comme les effets en temps réel, les titres, et même le montage multi-caméra.... Quant, aux titres, ils sont d’une grande qualité, simples à créer et à modifier.

Lightworks comporte deux inconvénients. Le premier est que, pour pouvoir l’utiliser, des prérequis systèmes sont exigés.

Le deuxième est que ce logiciel de niveau professionnel comporte pléthore d’options, peut-être même trop, dont pour la plupart, vous n’aurez probablement pas besoin.

Par ailleurs, il lui manque le côté convivial des applications macOS, il vous faudra donc un peu plus de temps pour vous y habituer et le maîtriser.

Néanmoins, de nombreux tutoriels vidéo (en anglais) sont disponibles sur le site de Lightworks, mais aussi sur YouTube, ils vous aideront à le dompter. Nous vous conseillons fortement de les suivre avant de vous jeter à l’eau.

4

Wondershare Filmora 10 - Le meilleur pour les vidéastes maison aguerris

Filmora
  • Les Plus
    • Suivi de mouvement
    • Animation par images clés personnalisable
  • Les Moins
    • Licences mensuelles

Il existe un certain nombre de logiciels de montages vidéo qui se situent entre iMovie et Premiere Elements. Filmora de Wondershare est un excellent exemple, il s’adresse à l’utilisateur d’iMovie à la recherche d’un peu plus de maniabilité.

Filmora est assez facile d’utilisation, importez (et uploadez) vos fichiers vidéo, audio et photos à partir de votre disque dur, appareil photo, bibliothèque Photos ou d’iTunes, mais aussi depuis vos comptes Facebook, Flickr ou Instagram.

Une fois importés, ils peuvent être ajoutés à la timeline par un simple glisser-déposer. Des commandes simples vous permettent de diviser les clips et de vous séparer des parties inutiles.

Les clips peuvent être superposés pour des effets d’images, mais ces derniers doivent être placés sous la piste vidéo principale, ce qui rend la disposition de votre timeline quelque peu confuse. De même, il est frustrant de devoir faire des allers-retours sur la timeline...

Néanmoins, vous apprécierez la possibilité de personnaliser votre texte et son animation, de corriger les effets de tremblement et d’ajouter des effets slow motion, par exemple.

Malgré quelques incohérences d’utilisation, Filmora est un programme qui couvre la plupart des bases d’édition vidéo.

Pour l'exportation, Filmora offre de nombreuses possibilités de personnalisation sans aller trop loin, et des simples préréglages peuvent être utilisés pour une sortie pour un appareil spécifique comme l'iPhone, l'iPad ou l'Apple TV. Vous pouvez également vous connecter et télécharger directement sur YouTube et Vimeo, ou même graver un DVD si vous avez des disques vierges.

5

Adobe Premiere Rush - Le meilleur pour les réseaux sociaux

Adobe Premiere Rush
  • Les Plus
    • Passage fluide d'une plateforme à l'autre
    • Excellente prise en charge des réseaux sociaux
  • Les Moins
    • Uniquement par abonnement
    • Conçu pour le partage de courts clips
    • Nombreuses fonctionnalités

Adobe est évidemment connu pour ses applications créatives professionnelles telles que Photoshop, After Effects et Premiere Pro. La société continue également de proposer des offres telles que Premiere Elements, tout en s'essayant à des applications mobiles telles que Premiere Clip et Spark Video. Il a donc été un peu surprenant qu'Adobe annonce une autre application d'édition vidéo en 2018 : Premiere Rush.

Ce qui distingue Premiere Rush des autres, c'est que vous pouvez commencer le montage sur une plateforme et passer de manière transparente à une autre à tout moment.

Ceci est rendu possible par la plateforme Creative Cloud d'Adobe, un service par abonnement. Si vous avez déjà souscrit l'un des abonnements comprenant Premiere Pro, vous avez déjà accès à Premiere Rush. Si ce n'est pas le cas, alors il y a le forfait gratuit (limite des exportations et 2 Go de stockage sur le cloud alloué).

Les projets sont créés localement et vous avez le choix entre des préréglages simples couvrant différents rapports d'aspect : 16:9, 9:16, 4:5 et 1:1. Vous avez également la possibilité de recadrer automatiquement tous les clips dont le rapport hauteur/largeur est différent de celui du projet.

Le logiciel utilise Adobe Sensei, la structure d'IA et d'apprentissage automatique d'Adobe, pour obtenir rapidement les meilleurs résultats. Dans nos tests, cela a très bien fonctionné, bien que vous puissiez ajuster manuellement le cadrage si nécessaire.

Pourquoi ne pas synchroniser votre projet avec votre compte Creative Cloud. C'est le secret pour pouvoir passer d'un appareil et d'une plateforme à l'autre. Cependant, sachez que cette opération télécharge tous les clips associés au projet. Assurez-vous donc que le projet soit entièrement synchronisé avant d'essayer de l'ouvrir sur un autre appareil, sinon vous risquez de perdre des clips.

Une fois que Premiere Rush a préparé les médias pour le projet, vous obtenez une timeline avec tous les médias disposés, à modifier selon vos besoins.

Il est également possible d'accéder à des graphiques et des sons libres de droits d'Adobe.

Une fois que vous avez choisi un graphique, il existe de nombreuses façons de le personnaliser. Rush comprend un certain nombre de superpositions conçues pour les afficionados de réseaux sociaux, avec de nombreux émojis par exemple.

Dans l'ensemble, même si Premiere Rush n'en est qu'à ses débuts, il y a de quoi être satisfait.

Articles recommandés :