Qu’est-ce qu’un SSD ?

Le solid-state drive, SSD, est un disque dur à mémoire flash qui permet de sauvegarder vos données et d’améliorer les performances de votre ordinateur.

À la différence du disque traditionnel (HDD) qui est mécanique et fonctionne avec des têtes de lecture, le SSD utilise la RAM et d’autres composants de votre PC pour accéder à vos données, les stocker et les organiser.

Les disques SSD sont réputés pour être résistants aux chocs (parfait en cas de chute de votre PC portable), économes en énergie, silencieux. Et, ils sont surtout connus pour être beaucoup plus endurants et véloces qu’un HDD.

En effet, les SSD lancent les applications, les logiciels, les pages internet et copient les gros fichiers quasi instantanément.

Combien coûte un SSD ?

Les disques SSD sont considérés comme des composants informatiques à part entière et ils sont dorénavant vendus à des prix abordables.

Il est possible de trouver des SSD de 250 Go de stockage aux alentours de 100 € et pour le double d’espace de stockage, comptez environ 150 €.

Certes, c’est plus cher qu’un HDD (70 € pour 1 To). Mais, vous pouvez les utiliser conjointement. Installez Windows et les logiciels que vous exploitez le plus sur un disque SSD ; stockez vos fichiers (photos, musique...) sur un HDD, où la vitesse d’exécution a peu d’importance.

Quel disque SSD choisir ?

Il existe deux principales interfaces de disques SSD, le SATA et le PCIe (PCI Express).

Le SATA est probablement le plus courant. On le retrouve sur la plupart des ordinateurs fixes et portables, où il est utilisé comme connectique pour les disques durs ou les lecteurs CD/DVD.

Le SSD SATA a généralement un format de 2.5 pouces (environ 6 cm), cette taille est spécialement conçue pour s’ajuster aux PC portables. Il est également compatible avec les ordinateurs fixes les plus récents.

Les utilisateurs de PC portables doivent prêter une attention toute particulière aux dimensions des SATA, car certains ont une épaisseur de 9,5 mm et d’autres de 7 mm.

Le PCI Express (PCI‑e) succède à l’interface SATA et il offre un débit deux à trois fois plus élevé que son aînée.

À quoi se réfèrent les acronymes NVMe et M2 ?

NVMe (Non-Volatile Memory Express) est la norme qui supplée l’antique AHCI (Advanced Host Controller Interface).

La NVMe sert à faire le lien entre le PCI‑e et la carte-mère de votre ordinateur. Ce protocole est capable de gérer plus de 60 000 commandes contre 32 pour l’AHCI.

M.2.est un nouveau connecteur que l’on trouve sur les cartes-mère dernière génération et sur quelques ordinateurs portables.

La plupart des M.2 sont de type 2280, en référence à leurs dimensions (22 mm de largeur et 80 mm de longueur).

Pour savoir s’il est compatible avec votre PC, référez-vous au manuel de votre carte-mère ou contactez le fabricant de votre ordinateur.

Notez que ce n’est pas parce qu’un SSD est doté d’un connecteur M.2 qu’il adopte obligatoirement la norme NVMe.

Aussi, il est possible de trouver des SSD SATA avec un connecteur M.2 mais qui sont limités à une vitesse SATA. Regardez donc bien ces caractéristiques avant tout achat.

Si votre carte-mère est incompatible avec la technologie M.2, vous pouvez vous procurer une carte adaptateur PCI-e, aux environs de 10 €.

Sachez aussi que certains SSD M.2 peuvent être vendus avec ou sans adaptateur, à l’instar du KC1000 de Kingston.

Pour ce qui est des performances, les SSD SATA les plus rapides lisent à une vitesse de 550 Mo/s tandis que les SSD PCIe à interface NVMe lisent à plus de 3 000 Mo/s.

Quid des caractéristiques MLC, TLC et SLC ?

Les sigles MLC, TLC et SLC se rapportent à trois types de mémoire flash.

La TLC est une cellule à trois niveaux (Triple-Level Cell), c’est la moins chère des architectures, la MLC est à multi-niveaux (Multi Level Cell), et enfin la SLC (Single-Level Cell) a un seul niveau, c’est la plus chère du marché. Elle est plutôt destinée aux entreprises.

Leurs différences résident dans leur durée de vie et dans la quantité de bits (données) que chaque cellule peut stocker. La TLC stocke 3 bits de données, la MLC 2 bits et la SLC une.

Plus la quantité de donnés par cellule est élevée, plus le SSD sera sujet à des erreurs de lecture. Ses performances et sa durée de vie diminuent.

Il faut aussi prendre en considération la garantie du SSD, surtout si vous accordez beaucoup d’importance à la sauvegarde de vos données, et tenir compte de sa vitesse d’écriture (exprimée en téraoctets écrits, ToW/TBW).

De même, il est bon de savoir que la puissance de certains SSD peut changer selon qu’ils sont actifs et que votre ordinateur est en mode veille ou pas.

1. Corsair Force Series MP510

Corsair Force Series MP510

Le MP510 est bon sur tous les plans : performance, vitesse, capacité de stockage (120, 240 ou 480 Go ) et prix.

Il est compact, très rapide et peut sauvegarder 240 Go à 2 To de données.

Pour un produit de cette qualité, le SSD MP510 a un prix défiant toute concurrence.

2. Samsung 970 Evo Plus

Samsung 970 Evo Plus

Le 970 Evo Plus est un ajout inhabituel à la gamme SSD de Samsung, et il est bienvenu.

Pourtant, plus performant que le 970 Evo, il coûte à peu près le même prix. Si vous recherchez un SSD NVMe de très bonne qualité, alors n’hésitez pas et optez pour ce modèle.

En revanche, si vous souhaitez économiser quelques euros alors il y a le Corsair MP510, au meilleur rapport qualité‑prix.

3. WD Blue 3D NAND

WD Blue 3D NAND

Le disque WD Blue 3D NAND est le meilleur SSD SATA (avant que la technologie NVMe ne l’envoie aux oubliettes).

Ce SSD surpasse largement son prédécesseur et il a de quoi concurrencer sérieusement les modèles Samsung et Corsair de milieu de gamme. Le WD Blue 3D est un disque qui sait allier performance et prix attractif.

La seule chose que l’on regrette est qu’il ne permette pas le chiffrement automatique des données.

4. Crucial MX500

Crucial MX500

Le Crucial MX500 est un très bon SSD pour ceux désirant augmenter leur espace de stockage.

Nous apprécions sa fonctionnalité Integrated Power Loss Immunity, qui permet de préserver les données lors, par exemple, d’une coupure de courant.

À moins que vous ayez besoin d’un SSD de 4 To ou d’éditer quotidiennement des vidéos Ultra HD, nous trouvons que le MX500 combine presque parfaitement coût et endurance.

Il existe également en format M2.

5. Samsung 860 Evo

Samsung 860 Evo

Ce SATA convient très bien à ceux dont la carte-mère est incompatible PCI M.2 (NVMe) ; les autres peuvent se tourner vers le Samsung 960 Evo.

Le 860 Evo n’est pas particulièrement plus vif que son prédécesseur (le 850 Evo), mais il a une plus longue durée de vie.

6. Intel 760p PCIe SSD

Intel 760p PCIe SSD

Sur ce modèle SATA SSD, Intel a privilégié la vitesse de lecture au détriment de l’écriture, et ce, à un prix de vente plutôt élevé...

L’Intel 760p est l’accessoire idéal pour les gamers qui veulent booster leur système et lancer leurs jeux à tire-d’aile.

Toutefois, nous ne saurions le conseiller aux amateurs de montages vidéo, par exemple.

Le 760p est une révolution pour les utilisateurs de HDD et changera complètement la donne pour les habitués de SDD SATA.

7. Samsung 860 QVO (1To)

Samsung 860 QVO

Le 860 QVO a d’excellentes performances grâce à ses nouveaux modules de mémoire NAND 4 bits. Ce que nous aimons moins, c’est son prix, il n’est tout simplement pas compétitif.

Avec des capacités de mémoire plus grandes (2 To et 4 To prévues courant 2019), il deviendra beaucoup plus intéressant.

8. Kingston KC1000

Kingston KC1000

Le Kingston KC1000, c’est l’équilibre quasiment parfait entre efficacité, prix et endurance. En plus, à ce prix-là vous bénéficiez d’une garantie de 5 ans.

En un mot, toutes ces qualités ont de quoi faire pâlir un 960 EVO, surtout si vous pouvez vous passer du chiffrage.

Côté performances, le KC1000 fait beaucoup mieux qu’un SATA standard, et il est nettement plus rapide qu’un HDD. Si vous vous dotez de ce SSD Kingston, il est certain que votre PC va passer à la vitesse supérieure.

9. Samsung 970 EVO

Samsung 970 Evo

De manière générale, le nouveau 970 Evo n'est pas seulement meilleur que le 960 Evo, mais il surpasse également le 960 Pro.

Il a plus d'IOPS (opération d'entrée-sortie par seconde qui peut atteindre 500 000) et a une écriture plus rapide.

Si vous pouvez vous acheter le SSD Samsung 970 Pro (à partir de 195,89 €), alors n’hésitez pas, sinon le Samsung 970 EVO fait très bien l’affaire.

10. Kingston UV500

Kingston UV500

Ce n'est peut-être pas la solution la plus rapide ou la moins chère, mais l’UV500 est une très bonne option pour tous les utilisateurs désirant un SSD très solide.

C’est un disque à cryptage automatique basé sur le cryptage matériel AES 256 bits. Il sécurise vos données de manière optimale. Il est conforme à la norme TCG Opal 2.0 et en accord avec le RGPD.

Il se prête aussi bien à une utilisation personnelle que professionnelle.