Que ce soit pour votre sécurité en ligne ou pour accéder à des contenus géographiquement limités (Netflix, Hulu, Pluzz …), il y a un VPN fait pour vous.

À cause de certaines restrictions (nombre de serveurs, quantité de données…), les VPN gratuits de notre sélection sont destinés à un usage occasionnel. Consultez notre classement des meilleurs abonnements VPN (2018) si vous recherchez un service plus complet.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN ou “Réseau virtuel privé” en bon français, est un système qui permet d’envoyer ou de recevoir des données à travers une connexion privée, tout en utilisant un réseau internet.

Dans un cadre professionnel, les VPN sont souvent utilisés pour des raisons de sécurité (pour éviter d’être espionné) ou pour permettre aux employés d’accéder à leurs ordinateurs à distance.

Puisque les VPN peuvent masquer la situation géographique d’un ordinateur, de nombreux utilisateurs s’en servent pour consulter des sites qui sinon ne seraient pas accessibles dans leur pays.

Imaginons, par exemple, que vous êtes un français résidant à l’étranger et que vous souhaitez regarder des vidéos de la plateforme Pluzz, Arte ou Netflix France. Vous pouvez installer un VPN sur votre ordinateur, prétendre que ce dernier se trouve à Paris, et profiter de toute la programmation télévisuelle française.

Quel est le meilleur VPN gratuit ?

Tous les services de notre sélection ont quelques inconvénients et un même avantage, celui d’être gratuit.

CyberGhost est notre VPN préféré. Même s’il est un peu lent à se connecter, nous n’avons rencontré aucun problème pour consulter des sites géographiquement limités ou pour regarder des vidéos en ligne. Le principal désagrément de ce service est que la connexion aux serveurs est automatiquement rompue au bout de 3h.

Private Tunnel et Tunnel Bear sont deux bons services, mais la quantité de données qu’ils proposent est moindre. Très vite, vous devrez payer pour votre connexion VPN.

Le VPN Spotflux Lite fonctionne très correctement mais il ne permet d’accéder qu’à des serveurs aux États-Unis.

Hotspot Shield a les mêmes limitations géographiques que Spotflux Lite mais tente de vous forcer à souscrire à son offre payante. Son usage quelque peu agressif de la publicité lui vaut d’être parfois qualifié de logiciel malveillant.

Comme il existe une grande différence de qualité entre les VPN gratuits et leurs pendants payants, nous recommandons plutôt l’usage de ces derniers.

1. Tunnel Bear

États-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Allemagne, Japon... Tunnel Bear vous permet d’accéder gratuitement à tous ses serveurs, exceptés ceux basés sur le territoire australien.

Ce VPN a une vitesse de connexion très raisonnable (12Mb/s) mais son usage est limité à 500 Mo par mois ; si vous êtes économe cela devrait suffire. Vous pouvez toujours essayer de gagner jusqu’à 1 Go de données en promouvant le service sur Twitter (écrivez en anglais et soyez drôle).

Au-delà des 500 Mo, vous devez souscrire à un abonnement illimité payant.

Se rendre sur le site de Tunnel Bear.

2. Windscribe

La version gratuite de Windscribe est plutôt correcte. Elle comprend notamment un pare-feu, un adblock et permet le P2P. Vous pouvez même l’installer sur un nombre illimité d’appareils. 

Par contre, vous n’aurez accès qu’à six serveurs et la bande passante est limitée à 10 Go par mois. 

Se rendre sur le site de Windscribe.

3. ProtonVPN

Si vous n’êtes pas un fan de TunnelBear ou de Windscribe, vous pouvez essayer la version gratuite de ProtonVPN. Notez toutefois que ce VPN est très limité puisqu’il ne peut être utilisé que sur un appareil , et qu’il ne donne accès qu’à trois serveurs. En plus, il est assez lent.

Se rendre sur le site ProtonVPN. 

4. Opera

Saviez-vous que la dernière version d’Opera inclut un VPN ? Ce n’est pas une extension mais une fonctionnalité à part entière du navigateur internet. Il donne accès à des serveurs basés aux États-Unis, au Canada, en Angleterre, à Singapour et aux Pays-Bas.

Ce VPN est gratuit, vous n’avez aucun formulaire à remplir ou logiciel à télécharger, et encore mieux il n’y pas de restrictions d’usage.

Pour le moment, ce VPN s’adresse plus aux internautes soucieux de protéger leur vie privée sur internet qu’aux voyageurs, puisqu’il est reconnu et bloqué par les plateformes vidéos.  

Se rendre sur le site d'Opera.