Que vous veniez d’adopter le vélo ou la trottinette (électrique ou non) comme moyen de transport quotidien ou que vous soyez un cycliste passionné qui parcourt des kilomètres tous les jours, le casque est un accessoire indispensable pour votre sécurité.

Un bon modèle assure une protection optimale de la tête en cas de chute. Cependant, avec un choix aussi large proposé sur le marché, il est difficile de savoir lequel est le mieux adapté à nos besoins et envies.

Notez que depuis 2017, les casques à vélo sont obligatoires pour les enfants de moins de 12 ans, mais pas (encore) pour les adultes.

Que vous soyez en trottinette ou à vélo, voici tout ce que vous devez prendre en compte lors de l'achat d'un casque. 

Article recommandé : les meilleurs accessoires pour cyclistes

Principaux éléments à prendre en compte lors de l'achat d'un casque

Il y a certaines questions à se poser lorsque vous recherchez un casque. Est-il suffisamment sûr ? Est-il de la bonne taille ? Est-il adapté aux activités que j’envisage de faire ?

Pour vous aiguiller, lisez la suite de ce guide d’achat.

Casque homologué

L'élément le plus important à prendre en compte est la norme de sécurité.

Plus précisément, gardez un œil sur les casques qui répondent à la norme européenne EN 1078, comme le Mavic Aksium Elite à 59,90 €.

Cette règle évalue diverses parties du casque : la fabrication de la coque extérieure (PVC, polycarbonate, carbone), l'absorption des chocs, le champ de vision, la qualité des systèmes de rétention, mais aussi d’attaches et de sangle, pour s'assurer qu'il fournira un soutien adéquat en cas de chocs.

Ventilation

La ventilation est un autre aspect essentiel. L'idée est que les trous d’aération pour l’évacuation de la chaleur et l’entrée d’air frais. La taille de ces trous varie.

Il va sans dire que les casques dotés de plus d'ouvertures sont généralement davantage légers et frais. Toutefois, ceci peut aussi avoir un impact sur le niveau de protection, alors essayez de trouver un bon équilibre entre fraîcheur et protection. 

Pour des trajets urbains et courts, vous pouvez opter pour un modèle un peu plus couvrant, à l’image du Bern Brentwood 2.0 ou du Kali Saha.

Poids

Un casque léger est la clé pour gagner en vitesse, le problème est que vous paierez plus cher un modèle léger que ses homologues plus lourds.

Si vous pédalez de manière sportive alors privilégiez un casque de moins de 300 g. 

Rembourrage

Pour ce qui est du confort, vous devez regarder du côté du rembourrage qui tapisse l’intérieur. Les mousses assurent un port agréable, avec moins de pression sur le crâne, mais aussi l’absorption de la transpiration.

Elles sont souvent amovibles, et certaines marques fournissent un rembourrage supplémentaire pour obtenir le meilleur ajustement possible.

Il faut un produit suffisamment rembourré pour que vous soyez à l'aise et protégé.

Taille et ajustement

Il va sans dire qu’un bon casque doit être bien ajusté pour offrir la meilleure protection en cas de chocs.

Il est essentiel que vous preniez le temps de bien mesurer votre tête (du milieu du front à la bosse occipitale) et de trouver la bonne taille, car trop grand ou trop petit ne vous protégera pas réellement.

Voici un guide des tailles, mais sachez qu’elles varient d’un fabricant à un autre :

  • S : 46-55 cm
  • M : 56-58 cm
  • L : 59-62 cm
  • XL : 62-65 cm

Les différents types de casques

En plus de tout ce qui précède, vous devez prendre en considération le type de casque. Il en existe plusieurs adaptés aux vélos et aux trottinettes électriques, chacun présentant des avantages uniques selon votre utilisation.

Casque pour vélos de route

Les casques de vélo de route comme le Giro Angon sont généralement légers avec de nombreux trous d’aérations. Ils sont davantage aérodynamiques et ventilants que les autres.

Casque vélo de route pliable

Sur le marché, il y a aussi des pliables, à l’instar du Plixi Fit de Overade (également sur Amazon France). Il est homologué, confortable, léger et facilement transportable dans un sac.

Casque urbain

Les casques urbains ou de loisirs, comme le Triple 8 Brainsaver ou le Abus Scraper 3.0 jouent sur l’élégance, un design léger tout en offrant une ventilation sans l'aspect anguleux et sportif des modèles pour vélo de route.

Ils sont traditionnellement utilisés pour le snowboard et le skateboard, mais ils sont parfaits pour les déplacements en ville et disponibles dans toutes sortes de finitions.

Ils sont parfait pour ceux qui n'ont pas besoin de la conception aérodynamique.

Casque de VTT

Les casques de VTT tels que le HardnutZ Stealth Hi Vis ou le All Mountain sont d’une conception plus robuste et offrent une protection globale qui peut aussi s'étendre au cou et aux oreilles.

L'inconvénient de cette protection supplémentaire est que la ventilation peut être limitée, mais vous restez suffisamment ventilé et à l’aise.

Ils sont habituellement équipés d'une visière pour éviter que la boue et la saleté n’atteignent vos yeux. Nombre d'entre eux sont également dotés de filet anti-insectes.

Casque intégral

Si vous recherchez la meilleure protection possible, alors il y a les casques intégraux comme le Lazer Phoenix+ ou le Archi Enduro de Urge. Ils sont plus lourds et leur système d’aération est limité, mais ils protègent non seulement la tête, mais aussi la mâchoire et les dents.

Si vous êtes un adepte des descentes, alors c'est le type de casque qu'il vous faut.

Faut-il remplacer son casque après un choc ?

Oui, votre casque devra très probablement être remplacé après un choc. Cela est dû au fait que le noyau EPS ne peut pas retrouver sa résistance ou sa forme d'origine une fois qu'il a subi un impact.

Il est recommandé de le remplacer tous les deux ou trois ans. Pour connaître l’âge de votre modèle, jetez un œil à la date de production indiquée à l’intérieur.