FaceTime est enfin arrivé sur Windows et Android, de manière surprenante (ou non, selon votre opinion sur l'approche d'Apple en matière de coopération interentreprises).

Comment fonctionnera-t-il sur ces systèmes ? Tout simplement via une invitation qui sera partagée via email, message WhatsApp, etc. au destinataire/participant à l’appel vidéo, celui-ci pourra y prendre part alors même qu’il ne possède ni Mac ni iPhone.

Le lien s'ouvrira alors dans un navigateur web au lieu de l’application FaceTime (qui n'est pas disponible sur Android/Windows), et là, il pourra alors rejoindre l’appel normalement.

Rien n'indique pour l'instant qu'Apple envisage de lancer son application FaceTime sur un système autre qu'Apple, le service devant probablement rester limité à cette version Web.

Néanmoins, il s'agit d'une annonce intrigante et inattendue, car FaceTime est l'un des services qu'Apple a historiquement utilisé pour garder ses utilisateurs, si vous vouliez utiliser FaceTime, vous deviez posséder un appareil Apple.

FaceTime n'a jamais été aussi important à cet égard qu'iMessage. Et la nature limitée de ce changement, les utilisateurs Apple peuvent initier des appels FaceTime  avec des correspondants non-Apple mais pas l'inverse, signifie qu'il ne va probablement pas transformer son service en sérieux concurrent de WhatsApp/Zoom/Google Meet...

En fait, il est peut-être préférable de considérer que cette initiative est davantage conçue pour la commodité des utilisateurs d'iPhone, qui n'auront pas à se demander si leurs contacts ont également un iPhone, que pour les propriétaires d'Android. Et, en ce sens, c'est un classique Apple.