Après un retour presque à la normale cet été, le 29 octobre le gouvernement a décidé de reconfiner les Français.  

Même si ce reconfinement semble plus flexible que le précédent, les restaurateurs et les petits commerces de proximité ont une nouvelle fois dû fermer leurs portes. 

Les fermetures et la distanciation sociale impactent à la fois la vie des citoyens et l’économie du pays. C'est pourquoi, en cette période quelque peu déroutante, il est primordial d’être solidaire. 

Pour contribuer à votre manière aux chaînes de solidarité florissantes, découvrez dans cet article quelles solutions vous pouvez apporter à votre échelle.

Solidarité envers les métiers de bouche

Les restaurateurs 

Comme expliqué plus haut, les restaurateurs sont contraints de garder leurs locaux fermés jusqu’au 2 décembre minimum. 

Cette décision est très difficile à accepter pour ces milliers d’exploitants qui voient leur situation économique aller de mal en pis.  

Pour les soutenir, plusieurs solutions avaient été proposées au cours du premier confinement, et qui sont toujours d’actualité. Nombreux sont les restaurants qui proposent la vente à emporter directement depuis chez eux, ou en passant par des applications de livraison à domicile, telles que Deliveroo ou UberEats.  

Vous trouverez différents sites partenaires, comme Sauve ton commerce, Aide aux restaurateurs ou encore J’aime mon bistrot, sur lesquels les enseignes ouvertes sont répertoriées et d’où vous pourrez prépayer vos commandes. 

Une nouvelle plateforme appelée Bar Solidaire, créée par le groupe AB InBev France, a également vu le jour. Elle a été mise en place pour soutenir vos bars préférés café et restaurants. Elle vous permet d’acheter des bons d'achat, que vous utiliserez lors de leurs réouvertures. En parallèle, AB InBev France s’engage à reverser le montant de votre transaction à l’établissement en question.

Les producteurs

Pour venir en aide aux producteurs locaux, des initiatives et stratégies se sont présentées. Ces mesures, généralement mises en place par différents conseils régionaux, permettent aux producteurs d’écouler leurs marchandises malgré l’arrêt de leur activité.  

Des cartes interactives et collaboratives sont mises en ligne pour répertorier les différents points de vente.  

Pour éviter les déplacements, rapprochez-vous de votre primeur, il est possible que celui-ci dispose d’une option de livraison.

Solidarité envers les commerçants locaux

Libraires

Le confinement est le moment idéal pour se replonger dans un livre que l’on avait mis de côté par manque de temps, ou d’en commencer un nouveau. 

Néanmoins, comme la plupart des commerces de proximité, les libraires ont baissé leurs rideaux.  

Pour que chacun puisse apporter une aide financière plusieurs sites ont fleuri sur le net. À titre d’exemple, rendez-vous sur Je soutiens ma librairie, un répertoire qui recense les libraires près de chez vous, et vous explique comment contribuer à les soutenir financièrement.  

Pour contourner les grandes enseignes, n’hésitez pas aussi à passer commande sur Leslibraires.fr ou encore Recyclivres, ce dernier met en vente des livres d’occasion et leur donne une seconde jeunesse, tout en reversant 10 % à des associations caritatives. 

Libraires Ensemble, par exemple, liste pas moins d’une cinquantaine de librairies indépendantes, mais vous donne aussi accès à des conseils personnalisés et des fiches critiques. 

Pour les plus petits, nous vous conseillons de jeter un œil au site Librairies Sorcières. Vous y trouverez des livres spécialisés pour les bambins.

Article recommandé : où acheter des livres en ligne, ailleurs que sur Amazon ?

Fleuristes

Pendant l’isolement, les fleuristes doivent, eux aussi, suspendre toutes leurs activités. Cette fois, la situation est certainement encore plus compliquée puisque les fêtes de fin d’année sont généralement la période la plus lucrative. 

Cependant, comme en mars dernier, vous pouvez soutenir les artisans fleuristes locaux en commandant vos bouquets sur agitateur-floral.com.  

Le site Fleurs d’Ici lance un appel au soutien de la filière horticole. Pour ce faire, l’équipe travaille aux côtés des producteurs locaux dans le but de promouvoir les artisans français et de proximité. 

Basé sur le Click and Collect, lorsque vous commandez un bouquet, celui-ci est réalisé par le fleuriste partenaire le plus proche et il est ensuite livré chez vous.

Aide aux commerçants 

La Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC) a récemment annoncé la création de Ma vitrine en ligne. En partenariat avec Google France, ce nouveau service a pour but de soutenir les commerces de proximité, notamment en leur proposant l’aide d'experts.  

Cette initiative permet aux commerçants, pour qui la situation est très compliquée, d’apprendre à faire connaître leurs entreprises et, ainsi, d’augmenter leurs ventes grâce à davantage de visibilité. 

Solidarité envers les personnes isolées

Proposer ses services

Vos voisins vivent seuls ? Alors, pourquoi ne pas leur proposer de faire les courses ? De leur préparer un bon plat ? Ou simplement relever leur courrier ?  

La solitude est malheureusement la première conséquence de l’éloignement qui nous est imposé. Les personnes âgées ne peuvent pas profiter de leurs proches et ne bénéficient d’aucune aide quotidienne.  

Des sites de solidarité ont vu le jour au cours de cette période de transition. Prenons l’exemple de la plateforme Solidarité Confinement, qui avait été créée au début du mois d’avril, elle recense des offres et des demandes entre particuliers.  Vous n’aurez ni à créer de compte ni à dépenser d’argent. 

Il s’agit d’un site non lucratif sur lequel vous soumettez vos services, à l’instar d’imprimer des attestations, aller à la pharmacie ou simplement appeler les personnes qui ressentent le besoin de parler et de se confier. 

Pour celles et ceux qui vivent difficilement le confinement, une ligne téléphonique d’urgence baptisée Ma Cabane a été créée par des pédopsychiatres, psychologues et orthophonistes. 

Les petits gestes sont également importants, une petite annonce dans l’ascenseur pour proposer votre aide, l'envoi d'un sms pour prendre des nouvelles, ou encore un mot glissé sous la porte de votre voisine isolée...  

Si vous faites partie de ceux qui aimeraient s’engager dans le bénévolat, le gouvernement vous propose une liste des services.

Une lettre un sourire

L’acte d’aider les personnes dans le besoin passe aussi, et surtout, par des marques d’affection.

En France, dans les Ehpad, on compte plus de 600 000 personnes âgées dépendantes. Aujourd’hui, ces établissements sont extrêmement touchés par la crise sanitaire qui frappe le pays.

En conséquence de quoi, les visites sont interdites et le contact humain a été drastiquement réduit . 

Toutefois, une magnifique initiative a été pensée pour donner un peu de baume au cœur à tous ces résidents isolés. Son nom ? Une lettre, un sourire

Sur cette plateforme sont répertoriés 1 135 établissements français, au Luxembourg, en Suisse, en Belgique et au Canada, auxquels vous pouvez envoyer de jolis et chaleureux messages. 

Pour offrir un sourire, le processus se fait seulement en trois étapes simples et naturelles : écrire, soumettre et envoyer. 

Fabrication de masques 

En plus de la pénurie de matériel dont les professionnels de santé et les citoyens  ont été victimes, tout le monde n’a pas les moyens d’acheter de masques pour se protéger.

De ce fait, les Français ont pris l’initiative de fabriquer eux-mêmes leurs masques en tissu, notamment grâce à de nombreux modèles et tutoriels disponibles en ligne. 

Si vous possédez une machine à coudre et du tissu, alors pourquoi ne pas concevoir des masques pour les habitants de votre quartier dans l’incapacité de les faire ? 

Vous trouverez sur YouTube des tutoriels explicatifs sur comment confectionner un masque aux normes Afnor, pour les enfants et les adultes.

Article recommandé : Quel type de masque acheter et où le trouver en ligne ?

Récolter des dons  

Les appels aux dons se multiplient sur Internet, contribuer au bien-être des plus démunis semble indispensable aujourd’hui.  

Un don ne veut pas forcément dire argent, il peut également s’agir de nourriture, de vêtements ou de jouets.  

Si vous le souhaitez, vous pouvez préparer des repas pour le personnel soignant, ou encore suspendre à votre porte des paniers remplis de produits de première nécessité pour les Français dans le besoin. 

Pour cela, n’hésitez pas à contacter le Secours Populaire, Les Restos du Cœur ou encore la Fondation des Femmes. Pour venir en aide aux soignants à votre échelle, nous vous conseillons de passer par la plateforme Protège ton soignant. Ainsi, vous contribuerez à la collecte de fonds mais également au possible acheminement du matériel aux hôpitaux qui manquent de ressources.