Semblable à l’étiquette énergie et au Nutri-Score, les consommateurs pourront se référer à l’indice de réparabilité lors d’achat d’appareils électriques et électroniques.

Articles recommandés : 

Qu’est-ce que l’indice de réparabilité ?

Afin de réduire l’empreinte carbone du numérique des Français, dans le cadre de la loi anti-gaspillage, le gouvernement a mis en place un indice de réparabilité des produits électriques et électroniques. Celui-ci a pour rôle d’informer les consommateurs sur la facilité de réparer un produit, mais aussi de favoriser la réparation, d'améliorer l’écoconception des fabricants (Fairphone en est un bon exemple), et par conséquent de lutter contre l’obsolescence programmée.

Comment est évalué l’indice de réparabilité ?

Cet indice est calculé par le fabricant en fonction de différents critères (instructions logicielles, matériel de réparation nécessaire, schéma de démontage, compteurs d’usage, codes d’erreurs...) et il est accompagné d’un code couleur (du rouge au vert).

Il est obligatoire et devra être indiqué près du prix de vente de smartphones, d'ordinateurs, de lave-linge, de télévisions et de tondeuses à gazon électriques.

Plus l’indice est bas, plus l’appareil est difficile à remettre en état de fonctionnement.