Windows 11 a débarqué. Après de nombreuses rumeurs, Microsoft a officiellement révélé son prochain système d'exploitation lors d'un événement de lancement virtuel le 24 juin dernier.

Les modifications annoncées représentent les plus grands changements apportés à Windows depuis de nombreuses années, même si elles ne justifient probablement pas une toute nouvelle version. Le menu Démarrer et la barre des tâches ont été repensés, l’expérience de jeu a été améliorée et la possibilité d'exécuter des applications Android est désormais prise en charge de manière native (bien que vous soyez limité à l'Amazon Appstore).

La soi-disant "nouvelle génération de Windows" sera disponible pour les membres du programme Windows Insider dès la semaine prochaine, avant qu'une version finale ne soit déployée sur tous les appareils compatibles plus tard dans l'année.  

Toutefois, tous les appareils Windows 10 ne seront pas encore pris en charge. Voici tout ce que vous devez savoir.

Mon PC sera-t-il capable d'exécuter Windows 11 ?

Microsoft a mis à jour la configuration minimale et les exigences matérielles requises pour Windows 11. Tous les PC actuels et futurs auront besoin des éléments suivants pour être compatibles :
  

  • Un processeur de 1 Ghz ou plus, avec au moins 2 cœurs sur un processeur 64 bits compatible ou un système sur puce (SoC). 
  • Au moins une RAM de 4 Go 
  • Au moins 64 Go de stockage sur l'appareil, une quantité supérieure peut être requise pour les mises à jour ultérieures. 
  • Carte graphique compatible avec DirectX 12 ou une version ultérieure et dotée d'un pilote WDDM 2.0. 
  • Démarrage sécurisé compatible UEFI 
  • Support Secure Boot 
  • TPM (Module de plateforme sécurisée) version 2.0 
  • Écran d'au moins 9 pouces à une résolution de 720p et avec 8 bits par canal de couleur 
  • Connectivité Internet, requise sur Windows 11 Home, nécessaire pour de nombreuses fonctionnalités sur les versions Pro et Enterprise.

Cela fait beaucoup de détails techniques, et vous risquez de ne pas savoir si votre PC sera capable de télécharger Windows 11.

Ces exigences en matière de processeur signifient que seuls les processeurs Intel et AMD récents sont pris en charge, la liste complète est la suivante :
  

  • Intel 8e génération (Coffee Lake) 
  • Intel 9e génération (Coffee Lake Refresh) 
  • Intel 10e génération (Comet Lake) 
  • Intel 10e génération (Ice Lake) 
  • Intel 11e génération (Rocket Lake) 
  • Intel 11e génération (Tiger Lake) 
  • Intel Xeon Skylake-SP 
  • Intel Xeon Cascade Lake-SP 
  • Intel Xeon Cooper Lake-SP 
  • Intel Xeon Ice Lake-SP 
  • AMD Ryzen 2000 
  • AMD Ryzen 3000 
  • AMD Ryzen 4000 
  • AMD Ryzen 5000 
  • AMD Ryzen Threadripper 2000 
  • AMD Ryzen Threadripper 3000 
  • AMD Ryzen Threadripper Pro 3000 
  • AMD EPYC 2ème génération 
  • AMD EPYC 3e génération 

Cela exclut de nombreux ordinateurs plus anciens, notamment le Surface Pro 4 (2015) et même le dernier Surface Studio 2 de 2018, que la société vend toujours. Il est donc très probable que nous verrons des mises à jour de ces deux lignes de produits avant la fin de 2021.

En théorie, Microsoft dispose d’une application gratuite “PC Health Check” (outil de compatibilité Windows 11) disponible sur son site Web. En l'installant et en l'exécutant, vous devriez savoir si votre appareil sera en mesure de télécharger Windows 11 lorsqu'il sortira.

Cependant, ce n'est pas aussi simple que cela. Si vous voyez un message disant "Ce PC ne peut pas exécuter Windows 11", il se peut que le TPM 2.0 ne soit pas activé.

Cette option peut être activée dans les paramètres du BIOS, généralement en maintenant enfoncée la touche Esc, Del ou la touche de fonction (souvent F2) pendant que votre PC s'allume. Elle est généralement appelée "PTT" sur les processeurs Intel, tandis qu'elle peut être connue sous le nom de "PSP fTPM" sur les appareils équipés d’AMD.  

Si votre PC répond à toutes les autres exigences, l’application PC Health Check devrait maintenant afficher un message "Ce PC peut exécuter Windows 11" lorsque vous cliquez sur "Vérifier maintenant".

Si votre PC n'est pas compatible, l'application vous en donnera la raison :

Une fois que Windows 11 sera disponible, la mise à jour sera totalement gratuite. Il suffira probablement d'aller dans Paramètres → Mise à jour et sécurité et de vérifier les mises à jour.

Que faire si mon PC n'est pas compatible avec Windows 11 ?

Si votre PC n’est pas éligible, c’est probablement parce que vous utilisez un hardware plus ancien ou moins puissant. Certains utilisateurs pourront mettre à niveau leur PC de bureau pour répondre aux nouvelles exigences, mais la plupart des autres personnes devront acheter un nouveau périphérique.

À en juger par le large éventail d'appareils fonctionnant actuellement sous Windows 10, vous aurez probablement l'embarras du choix lorsque Windows 11 arrivera plus tard dans l'année. Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, Samsung et la gamme Surface de Microsoft ont tous été présentés dans la bande‑annonce officielle de Windows 11, et beaucoup d'autres sont attendus.

Nous ne savons pas exactement combien de temps cela va durer, mais attendez-vous à ce que Microsoft continue à offrir une mise à niveau gratuite vers Windows 11 pendant quelques mois. Cela signifie que tous les appareils Windows 10 figurant dans notre tableau des meilleurs ordinateurs portables seront toujours éligibles à l’arrivée de son successeur.