Au cours des dernières décennies, les appareils connectés à internet, y compris les PC et les sites web eux-mêmes, ont utilisé des adresses IP version 4 (IPv4). IP est l'abréviation de "internet protocol" et la version 4 est utilisée depuis 1983.

Jusqu'à récemment, elle était d’une excellente connectivité, mais son format (87.186.240.13) ne permet que 4,3 milliards de combinaisons différentes.

Aujourd'hui, il y a beaucoup plus de 4,3 milliards d'appareils connectés à l'Internet, et cela devient problématique. La situation n'est pas encore critique car il existe différentes technologies qui permettent aux appareils de partager une adresse IP (votre routeur à large bande, par exemple) mais, arrivera le moment où IPv6 commencera à prendre le dessus. Il deviendra alors indispensable pour connecter de nouveaux appareils.

Google, Facebook, YouTube et Yahoo font partis des premiers sites web à avoir adopté l'IPv6 en 2012. Pourtant, il se dit que l'IPv6 ne sera pas "généralisé" avant 2035 environ. 

Pour l'essentiel, IPv4 et IPv6 seront utilisés en tandem pendant très longtemps, bien qu'ils soient incompatibles entre eux.

Comme vous pouvez probablement le deviner, IPv6 permet beaucoup plus de combinaisons : 2128 pour être exact, ce qui est un nombre trop grand pour être exprimé autrement.

C'est parce qu'il s'agit d'une adresse de 128 bits, plutôt que les 32 bits d'une adresse IPv4.

A-t-on besoin de passer à une adresse IPv6 ?

Non, pas pour l'instant. Vous pouvez toujours accéder à des sites web tels que Google et Facebook, car ils prennent en charge à la fois l'IPv4 et l'IPv6.

Pour expliquer simplement cette différence, c’est comme appeler quelqu'un sur son téléphone portable ou sur son téléphone fixe. Les deux vous mettent en relation avec la même personne, mais ce sont des méthodes de communication différentes.

Il s’agit de la même chose avec IPv4 et IPv6, et comme pratiquement tous les sites web supportent encore les connexions IPv4, vous pouvez naviguer sur le web et accéder aux services en ligne sans problème.

Comment activer une adresse IPv6 ?

Vous en avez peut-être déjà une. Tout dépend de votre fournisseur d'accès Internet.

Si vous avez un ordinateur Windows, tapez cmd dans le champ de recherche et appuyez sur la touche Entrée. Ensuite, tapez ipconfig et finalisez avec la touche Entrée.

Qu'est-ce que l'IPv6 ?

Vous verrez votre adresse IPv4 dans la liste et peut-être une ou plusieurs adresses IPv6.

Votre téléphone peut aussi avoir une adresse IPv6. Vous pouvez le voir si vous désactivez le Wi-Fi (pour vous assurer que vous êtes connecté à votre fournisseur d'accès Internet mobile) et si vous vous rendez sur whatismyip.com. Cela affichera votre adresse IPv4 publique et, si elle existe, votre adresse IPv6.

Si vous avez les deux, alors cela signifie que vous pouvez accéder à tous les sites web, quelle que soit la version IP qu'ils utilisent.

Si vous n'avez pas d'adresse IPv6, alors vous ne pourrez pas consulter les sites web uniquement sous IPv6, mais votre fournisseur d'accès Internet les exclura presque certainement des recherches sur le web, de sorte que vous ne verrez pas de résultats auxquels vous ne pourrez pas accéder.

Moins de 20 % des sites utilisent actuellement IPv6, et il est extrêmement rare d'en trouver un qui ne supporte que ce protocole, il n’y a donc aucun problème à ce que vous n’ayez pas d’adresse IPv6.

Pourquoi devriez-vous vous préoccuper d'IPv6 ?

Si vous utilisez un VPN, alors l'IPv6 devient un souci. La plupart des VPN ne prennent pas en charge IPv6 et le bloquent entièrement parce que seul le trafic IPv4 peut passer par le tunnel VPN. Cependant, tous les VPN sont différents.

Si votre VPN est dans ce cas de figure, alors votre adresse IP pourrait fuir. Cela signifie que votre emplacement et, éventuellement, votre identité peuvent être découverts, précisément les choses dont un VPN est censé vous protéger.

Il est donc recommandé d'effectuer un test de fuite d'IP pour voir si votre VPN ne divulgue pas votre véritable adresse IP.

Il y a une fuite si le test affiche une de vos adresses IP réelles (soit IPv4 ou IPv6) au lieu de montrer les adresses virtuelles qui vous ont été attribuées par votre VPN.

Si c’est le cas, alors vous devriez cesser de l'utiliser et trouver un meilleur service VPN.