Les utilisateurs d'iPad se plaignent depuis des années que sur leur tablette, le travail avec plusieurs apps et fenêtres est rendu difficile par le mode plein écran habituel.  

En effet, il est certes possible de travailler sans problème dans une seule application, mais si l'on a besoin de plusieurs applications comme Word, Mail et Safari, le changement était un peu laborieux.  

Alors, pour améliorer ce multitâche, Apple a pris le parti d’ajouter un nouveau mode avec iPadOS 16. Appelé Stage Manager, il sera seulement compatible avec les modèles d’iPad M1. 

Le principe de Stage Manager 

Sur le côté gauche de votre écran, un mini aperçu des apps ouvertes s’affiche pour faciliter le passage d'une app à l'autre en un simple clic.  

La fenêtre principale de l'app sélectionnée apparaît alors au centre de l’écran et on peut travailler comme d'habitude sur un document ou un projet. En se rendant dessus, on passe alors d'une application à une autre, celles-ci sont classées par lots.  

Plusieurs apps peuvent être ouvertes en même temps, les fenêtres sont modulables et peuvent être combinées librement pour un meilleur flux de travail. Si l'on souhaite par exemple exécuter simultanément Safari et Numbers, il est possible d'organiser ces apps en un ensemble par glisser-déposer, puis de les enregistrer.  

Le principe rappelle les fonctions macOS telles que Mission Control et Spaces. Toutefois, le but n'étant pas de les remplacer mais les compléter.

Pourquoi est-ce idéal pour l'iPad ? 

Sous macOS, Stage Manager est une alternative aux gestionnaires d'affichage existants, mais sous iPad OS, le nouveau système semble encore plus astucieux.  

Lorsque l'on travaille sur un iPad, on utilise presque toujours un affichage plein écran. Ce n'est que lorsque le Stage Manager est activé que les fenêtres peuvent être redimensionnées et se chevauchées.  

Ainsi, le dock reste visible et on peut passer plus rapidement et facilement d'une application à l'autre.  

Ce qui n'a toutefois pas été mentionné lors de la WWDC, et que seule la pratique montrera probablement, est le fait que sur le petit écran de l'iPad, on rencontre un problème de place lorsque plusieurs apps sont ouvertes.  

Ce n'est donc pas un hasard si cette fonction a été présentée en même temps qu'une meilleure prise en charge des écrans externes. Pour la première fois, on peut en effet utiliser des écrans comme extension de l'écran de l'iPad.  

Selon Craig Federighi, jusqu'à huit applications pourront alors être ouvertes simultanément, réparties entre l'écran de l'iPad et le moniteur externe.