Année après année, Apple se montre de plus en plus à l’écoute de ses fans et soucieuse de l’environnement, en fabricant ses nouveaux iPhone, iPad et Mac à partir de matériaux 100 % recyclés (Or, étain, terres rares), de boîtiers en aluminium, la suppression du plastique. Pour preuve, elle poursuit ce changement de cap avec son nouveau programme Self Service Repair (réparation en libre-service) qui permet aux bricoleurs du dimanche de faire leurs propres réparations et de moins polluer. 

Quel est ce service et comment fonctionne-t-il ? Répond-il vraiment aux besoins des utilisateurs ? 

Qu’est-ce que Self Service Repair ? 

Après avoir longtemps été réticente au droit à la réparation, Apple a enfin cédé et propose son programme Self Service Repair. Annoncé fin 2021, il a débarqué en avril 2022 aux États-Unis, plus tard suivront 22 pays supplémentaires, dont la France.

Ce service veut offrir, dans un premier temps aux possesseurs d’iPhone 12, 13 et SE (2022), la possibilité de réparer soi-même son iPhone, Apple assure qu’il sera étendu aux MacBook M1.

Pour le moment, il est possible de remettre à neuf l’écran de l’iPhone, la batterie, l’appareil photo, le moteur pour le retour haptique, le haut-parleur bas ou encore le support SIM. D’autres reprises plus techniques viendront au cours de l’année. 

Pour aider, un manuel de réparation gratuit est mis à disposition, ce dernier vous permet d’identifier correctement les pièces (plus de 200) à remplacer et les outils nécessaires, qui sont proposés à la vente et à la location. Toute commande se réalise depuis la vitrine en ligne dédiée Apple Self Service Repair

À la suite de la réparation, vous pouvez renvoyer les pièces remplacées et obtenir un crédit d’achat en échange.

Par exemple, le remplacement du capteur photo de votre iPhone 12 vous coûtera 111,75 $, à la réception du capteur endommagé, vous recevrez 52,50 $, ils vous seront retournés sous forme de crédit dès réception et approbation de votre pièce.

Remarque : Nous conseillons ce programme aux utilisateurs ayant des mains “expertes” et faisant preuve de dextérité. Cela rejoint Apple qui martèle souvent qu’il est toujours préférable de se rendre dans un Apple Store et de faire appel au Genius Bar ou à un réparateur agréé. En effet, tout dommage causé ne sera pas couvert par Apple. Réfléchissez donc à deux fois avant de mettre la main à la pâte !

Image Apple
Apple Self Service Repair

Est-ce que le Self Service Repair vaut le coup ?

Le service de réparation en libre-service d’Apple s’inscrit dans la mouvance de la loi anti-gaspillage et du modèle d’économie circulaire et de recyclage de matériau et pièces. Mais il entre, aussi et surtout, dans une nouvelle législation américaine qui garantit le droit à la réparation (Right to Repair), votée par la Federal Trade Commission ; elle concerne les appareils électroniques et les automobiles (voitures, tracteurs, etc.).

Au-delà du recyclage et de la responsabilisation du consommateur, ce programme d’Apple permet aussi de réaliser des économies puisque la réparation évite de dépenser plus dans un nouvel iPhone. Dans le principe, tout est là pour séduire quidam, mais en pratique, est-ce tout aussi évident ? 

Self Service Repair n’est pas encore parfait mais avec le temps et les premières critiques, nous sommes persuadés qu'Apple s’améliorera.

Les grains de sable dans l’engrenage 

Son principal défaut, à nos yeux, est l’obligation de fournir le numéro de série ou IMEI du téléphone ainsi qu’un code à six chiffres figurant dans le manuel de réparation pour commander la pièce de rechange. Une fois, celle-ci installée, vous devez appeler un représentant Apple pour associer la pièce au téléphone. Elle sera ainsi identifiée comme authentique et fonctionnelle.

Ce processus présente deux inconvénients. Le premier est qu’il limite les opérations de réparation avec des pièces tierces, en avertissant le réparateur qu’elles peuvent remettre en question certaines fonctionnalités du téléphone. Ce message dissuasif pourrait bloquer tout réparateur dans son élan.

Le deuxième, c’est que les ateliers de réparation des sociétés de reconditionnement, par exemple, ne pourront pas stocker des pièces d’origine pour effectuer des réparations rapides et authentiques pour leurs clients. 

Résultat ? Apple continue son système d’exclusivité en forçant le consommateur et le reconditionneur à rester dans son giron, par conséquent rien ne peut être réalisé en dehors de l’environnement Apple, en partant des pièces de rechanges aux manuels et en passant par ses outils.

Et, la concurrence se fait écraser. Ce qui est bien dommage quand on sait que Google, Samsung et Motorola n’ont pas de telles obligations.

Aussi, avec ce système d’appairage, la firme a le pouvoir de clôturer une ligne de réparation si elle le souhaite. En effet, dès que les gammes iPhone 12 et 13 sont dépassées, le fabricant peut décider d’arrêter tout accès aux pièces. Votre pièce pourtant authentique pourrait être signalée comme ne l’étant pas, alors même qu’elle fonctionne. 

Avec ce contrôle renforcé, Apple retourne de pleins pieds dans l’obsolescence programmée...

Apple et ses prix

Autre pierre d'achoppement au programme, la fâcheuse tendance de la firme californienne à pratiquer des prix élevés. Ces derniers ont de grandes chances de décourager les potentiels clients et à les pousser vers l’achat d’un produit neuf, auquel cas Apple ressort gagnant (une fois de plus), ou vers du reconditionné proposé par un professionnel, tels que BackMarket, Rebuy, Amazon, Boulanger.

Comme vu ci-dessus, la location d’un kit coûte 49 $, soit 46 €, il contient énormément d’accessoires, en revanche son prêt ne dure que 7 jours...d’où l’importance d’être habile de ses mains. Si tel est votre cas, peut-être qu’un kit basique avec outils de démontage et réparation Novodio et iFixit à 9,90 € et 19,90 € respectivement, vous suffira. Chez iFixit, des kits plus complets sont vendus à 59,95 € pour l’iPhone 12/12 Pro, soit moins cher qu’Apple. Et, une fois en votre possession, vous pouvez les utiliser aussi longtemps que vous le nécessitez.

Deux autres raisons pour lesquelles le Self Service Repair peut freiner : un écran iPhone 12 réparé par Apple coûte 310 € contre 269,95 $ (255,63 €) pour une réparation maison. 

Pour 54 € de différence et le risque d’échouer, il est à nos yeux préférable d’envoyer son iPhone 12 directement à Apple. 

Enfin, contrairement au Self Service Repair ce service n’est pas réservé qu’aux 3 dernières générations de téléphones et il est ouvert à l’iPad, à la Watch Series, aux AirPods, etc

Aussi, il ne faut pas oublier que si vous avez Apple Care+, le changement d’écran est facturé à 29 €...

Self Service Repair : Un essai manqué ?

Chassez le naturel, il revient au galop ! 

Le programme Self Service Repair était attendu de longue date par les fans d’Apple. Voyant les prix des iPhone augmenter et leur appareil peu résistant aux chutes du quotidien, ils avaient cœur à réparer eux-mêmes leur iOS plutôt que de le renouveler ou de le réparer à des prix onéreux.

Mais, c’était sans compter sur le fait que la firme cadenasse son service et, comme à son habitude, propose des tarifs peu abordables...

Il n'en reste pas moins que c’est un volte-face fort appréciable de la part d’Apple, et que cette nouvelle naissance laisse beaucoup de place aux améliorations. Et qui sait, peut-être qu’elle desserrera les vis au fur et à mesure...

s