Depuis leur début, les réseaux sociaux connaissent un triomphe fulgurant et ce auprès des jeunes et moins jeunes.  

Prenons Instagram, lancé en 2010, les fondateurs avaient pour ambition d’offrir à leurs utilisateurs une plateforme spécialisée dans l’édition et le partage de photos. Un choix tactique qui lui a ensuite valu d’être le réseau le plus téléchargé et ainsi devenir un repère marketing pour la promotion de marques ou de personnalités.  

Toutefois comme il fallait s’y attendre, les règles et tendances des médias sociaux évoluent avec le temps, et les concurrents importants, très au courant de la recette du succès, s’imposent aisément dans le quotidien des consommateurs. 

C’est ce qu’a démontré TikTok. Dès son lancement en 2016, l’application a pris une place de maître auprès des jeunes qui, sans grande surprise, représentent l’audience la plus importante. Sur des fonds de Vine et Musical.ly, elle accueille des courtes vidéos associées à de la musique ou des audios pouvant être composées originalement pour l'app ou par les utilisateurs eux-mêmes.  

Face à ce rival de taille et très addictif, Instagram n’a eu d’autre choix que de changer son fusil d’épaule et de mener une transition en proposant de nouvelles fonctionnalités qui plaisent déjà ailleurs, ce qui n’est pas au goût de tout le monde...  

Quelle est la stratégie d’Instagram face à la montée en puissance de TikTok ? 

Dans ce vivier des réseaux sociaux, la guerre entre les deux géants Instagram et Tiktok ne date pas d’hier. 

Instagram a d'abord décidé de renouveler le design de son interface, en introduisant notamment un nouveau logo, des polices de caractères, des couleurs et d'autres éléments.  

Puis, c’est en 2020 que Facebook (depuis devenu Meta), la société mère d’Instagram, a sorti une nouvelle fonctionnalité pour concurrencer son plus grand rival. 

Connue sous le nom de Reels, il s’agit d’un format de vidéos courtes de 15 secondes auxquelles s’ajoutent des effets créatifs et cette fonction offrirait une meilleure visibilité sur la plateforme. Les Reels peuvent être partagés sur le fil d’actualité, via les stories ou encore en message privé.  

Cet outil vous donne une impression de déjà vu ? C’est le cas. Instagram n’a rien inventé, elle tente simplement de s’aligner sur Tiktok, créatrice de tendances. 

Et, cette année, Meta va encore plus loin sous différentes formes. Tout d’abord, elle a choisi de bloquer les vidéos provenant de Tiktok, ce qui signifie que les republications ne seront pas mises en avant. Ensuite, depuis quelques semaines, Instagram teste même la diffusion des vidéos sur sa page d'accueil et en plein écran. 

En mai 2022, Adam Mosseri, le directeur général de la plateforme, annonçait cette nouvelle interface, avec l’apparition de ses publications de manière verticale. Pour justifier ces transformations, il a précisé que les vidéos sur Instagram représenteraient déjà 20 % du temps total passé dessus... ce qui n’est pas du tout de l’avis de la communauté... 

En effet, ce changement de cap déplaît aux utilisateurs qui voit leur algorithme complétement chamboulé et leur application préférée perdre en réactivité, mais surtout passer à côté de son essence même. Instagram était appréciée pour sa position spéciale d’application photos, mais malheureusement il semble qu’aujourd’hui la vidéo soit privilégiée... 

Toutefois, si ces changements ont des conséquences sur la visibilité de la plupart des comptes utilisateurs, il faut tout de même souligner que cela permet de privilégier les créateurs de contenus originaux, c'est en tout cas ce qu’avait précisé Adam Mosseri lors d’une interview. 

Pour cause, toute vidéo publiée sous forme de Reels pourra être reprise par un autre utilisateur, pour par exemple être commentée ou repartagée, et ainsi circulée plus simplement.

Malgré l’abandon de sa jeune audience, Instagram peut toujours se targuer d’être leader dans le domaine du marketing d’influence. En se concentrant sur toutes ces améliorations, l’application espère réussir à faire évoluer sa plateforme et regagner la palme du réseau social le plus téléchargé, bien que nous doutions que l'avènement de la vidéo, aux dépens de la photo, soit vraiment une bonne idée... 

D'après nous, c'est une erreur de stratégie de la part d'Instagram qui n'a rien à prouver. Pour le plaisir de ses utilisateurs, il aurait été plus judicieux qu'elle garde sa place d’app photo de référence et, pourquoi pas, présenter de nouveaux outils de retouches même si en attendant, pour cela, vous pouvez vous tourner vers Adobe Lightroom ou encore VSCO

Articles recommandés :