Avec les découpes d'écran qui devraient remplacer l'encoche sur l'iPhone 14 Pro plus tard cette année, puis sur les modèles iPhone 15 non Pro l'année prochaine, l'attente d'un véritable iPhone tout écran semble devoir se prolonger. Et, d'après Ming-Chi Kuo, elle ne prendra pas fin avant 2024.  

Dans un tweet paru ce 20 avril 2022, Kuo réitère sa précédente prédiction selon laquelle Face ID sous l'écran arrivera sur la gamme iPhone en 2024, coïncidant avec le lancement de la 16ème génération.

Il mentionne notamment que des corrections du processeur de signal d'image et des algorithmes logiciels seront nécessaires pour améliorer les performances en basse lumière de la caméra à selfie, surtout si elle se trouve également sous l'écran.  

Comme dans le cas de l'absence d'encoche sur les modèles Pro 2022, tout indique qu'Apple utilisera le design tout écran pour différencier ses appareils Pro les plus chers des modèles standard, vraisemblablement dotés d'encoches ou de découpes d'écran pour leurs capteurs frontaux.

Bien que ce post soit intriguant, il n'en est pas moins décevant en raison du calendrier annoncé... Si nous avions espoirs que Face ID sous l'écran fasse, au moins, une apparition avec l'iPhone 15 Pro en 2023, Kuo ne l'imagine pas arriver avant 2024. 

Une prédiction crédible ?

Nous en savons beaucoup sur les iPhone 14 qui sortiront dans le courant de l'année, mais l'idée que des analystes, même très bien informés, puissent déjà prédire les iPhone de deux générations à venir semble dure à croire.

Il ne faut pas oublier que les informations valables aujourd'hui pourraient rapidement devenir obsolètes à mesure que les mois avancent.  

Cela étant dit, les rumeurs parlent de changements logiques et correspondent à ce que le PDG de DSCC, Ross Young, a tweeté le mois dernier. À ce stade, il semble tout à fait possible que Face ID soit placé sous l'écran sur l'iPhone 16. 

La technologie des capteurs sous l'écran existe déjà, mais elle est loin d'atteindre les normes attendues. 

Enfin, il convient de rappeler que Ming-Chi Kuo a une longue expérience dans le secteur et qu'il a fait un certain nombre de prévisions exactes. Il n'est pas infaillible, loin s'en faut, mais cela reflète en partie la nature de son travail, qui tend vers de vastes prévisions à long terme plutôt que le contraire.