Disney+ a confirmé qu'une version avec publicité sera lancée à la fin de l'année, du moins pour les États-Unis.

Cependant, combien coûtera-t-il, dans quels pays sera-t-il disponible et qu'impliquera-t-il ? Nous répondons à toutes ces questions ci-dessous et nous les mettrons à jour avec les dernières informations.

Quand le forfait à publicité de Disney+ sera-t-il lancé ?

Le nouvel abonnement intégrant des publicités sera d'abord lancé aux États-Unis le 8 décembre 2022. Il sera ensuite déployé dans le monde entier en 2023, le s dates de sortie restent encore à confirmer.

Dans quels pays le forfait à publicité de Disney+ sera-t-il disponible ?

À l'heure actuelle, les États-Unis sont le seul pays où il a été confirmé que cet abonnement sera disponible. Cependant, Disney a déclaré qu'il sera lancé en 2023 dans d'autres territoires. Nous pensons que la France en fera partie.

Combien coûtera l'abonnement à publicité ?

Ce nouveau forfait remplacera le coût standard actuel de Disney+, soit 8,99 €/mois.

Toutefois, ce prix est sur le point de changer dès le 8 décembre. Voici les nouveaux prix déjà annoncés par le groupe :

  • Abonnement mensuel avec publicité Disney+ : 7,99 $/mois
  • Abonnement mensuel sans publicité Disney+ : passe de 7,99 $/mois à 10,99 $ par mois.
  • Abonnement annuel sans publicité Disney+ : passe de 79,99 $/an à 109,99 $ par an.

À quoi ressemblera cet abonnement avec publicités ?

Disney a confirmé qu'il s'efforcera de diffuser en moyenne quatre minutes de publicité par heure, ce qui est nettement inférieur à la télévision traditionnelle, ainsi qu'à d'autres plateformes de streaming concurrentes telles que Peacock et HBO Max.

La plateforme ne diffusera aucune publicité liée à la politique ou à l'alcool, et n'acceptera pas non plus de publicité d'autres studios rivaux.

Tous les profils destinés aux enfants d'âge préscolaire ne comporteront aucune publicité et les émissions conçues pour un public de cet âge seront examinées en conséquence.

Certaines plateformes avec supports publicitaire ont également des bibliothèques plus limitées et restreignent le contenu à une qualité spécifique (comme la HD). Disney n'a pas confirmé son intention de procéder ainsi, mais c'est une possibilité.