Un peu plus de trois mois après sa première annonce, Windows 11 est officiellement lancé aujourd'hui. Les premiers appareils Microsoft Surface fonctionnant avec le nouveau système d'exploitation sont désormais disponibles à la vente, mais les appareils Windows 10 éligibles recevront la mise à jour d'ici à la mi-2022.

Si vous n'avez pas encore essayé Windows 11 via le programme Insider, vous pourriez bien penser qu'il s'agit d'un changement significatif et même d'une nouvelle ère pour Windows. Surtout lorsque Microsoft décrit le 11 comme "la nouvelle génération de Windows", affirmant qu'il "inspire les gens à créer" et "vous rapproche de ce que vous aimez". La publicité officielle dépeint Windows 11 comme passionnant et d'un autre monde.

Cependant, après avoir passé quelques semaines avec le nouveau système d'exploitation, nous pouvons vous affirmer avec confiance que ce n'est pas tout à fait le cas. L’aspect et la convivialité de Windows 11 sont très différents de Windows 10, mais ses fonctionnalités de base restent largement inchangées. C'est indéniablement Windows, mais avec un look plus frais.

À première vue, ces changements visuels donnent l'impression que Windows 11 est un tout nouveau système d'exploitation. La barre des tâches, le menu Démarrer et le Centre d'action ont tous été redessinés, tout comme Paramètres et Explorateur de fichiers.

Une fois habitué, Windows 11 est à peu près le même que ses versions précédentes. C’est simplement la manière de naviguer qui diffère. Les mises en page instantanées facilitent l’utilisation des applications côte à côte, mais le nouveau volet Widgets et l’intégration de Microsoft Teams ajoutent très peu à l’expérience.

Et, si vous installez Windows 11 dès aujourd’hui, c’est à peu près les seuls changements dont vous profiterez.

La prise en charge native des applications Android (via l’Amazon Appstore) et des magasins d’app tiers, ne sont pas encore disponibles. Le Microsoft Store lui-même a été redessiné, mais il n’y a qu’une poignée de nouvelles applications de bureau, et elles peuvent facilement être téléchargées via le Web.

Cependant, nous ne voyons pas le Microsoft Store devenir une destination de choix pour les applications, au même titre que l’App Store d'Apple ou le Google Play Store.

La situation est différente sur les PC et les ordinateurs portables car le téléchargement de logiciels à partir de sites Web est devenu un comportement tellement ancré chez les utilisateurs de Windows. À moins que vous ne souhaitiez utiliser une application Android spécifique sur votre ordinateur portable ou PC, ou que l'application ne soit réellement disponible que via la boutique (comme iTunes), la plupart continueront probablement à télécharger sur le Web.

D’où la question suivante : faut-il vraiment passer à Windows 11 ? La réponse est non puisque Windows 10 continuera d'être pris en charge jusqu'en octobre 2025.

Bien entendu, il est peu probable que Windows 10 bénéficie de nouvelles fonctionnalités dignes d'intérêt. Les mises à jour de Windows 10 se limiteront aux correctifs de sécurité et aux corrections de bugs. Windows 11 n’offre peut-être pas une multitude d’améliorations pour l’instant, mais il en bénéficiera d’autres au fur et à mesure. De plus, il s'agit actuellement d'une mise à niveau gratuite pour les appareils compatibles.

Vous pouvez toujours faire en sorte que Windows 11 ressemble davantage à Windows 10, sans sacrifier aucune de ses fonctionnalités.

Un autre facteur est la diversité même des appareils Windows que vous pouvez déjà acheter. Tous les appareils, de la tablette de 10 pouces au moniteur ultra‑large de 49 pouces, devraient pouvoir exécuter Windows 11 sans problème, que vous utilisiez votre doigt, un stylet, un pavé tactile ou une souris. Produire un système d'exploitation optimisé pour tous ces facteurs de forme différents n'est pas une mince affaire.

En fin de compte, la plupart des utilisateurs veulent simplement un système d'exploitation capable de gérer confortablement l'essentiel : la navigation sur le Web, les appels vidéo et le visionnage de vidéos. Microsoft a simplifié Windows 11 pour tenter d'atteindre cet objectif, tout en restant capable d'exécuter les applications exigeantes dont ont besoin les utilisateurs les plus exigeants.

Dans ces conditions, il n'est pas étonnant que Microsoft se concentre à juste titre sur la sécurité, mais la stabilité devrait être une autre priorité absolue. C'est un point sur lequel Windows 10 a eu beaucoup de difficulté ces derniers mois, certains problèmes persistant malgré l'application de correctifs. Les premiers signes sont prometteurs : la version bêta de Windows 11 était étonnamment stable.

La situation pourrait être différente une fois que des millions d'appareils supplémentaires auront fait la transition, mais c'est la raison pour laquelle Microsoft procède à un déploiement progressif, seuls les appareils "les plus éligibles" ayant la possibilité de faire la mise à jour en premier.

Articles recommandés :