Comme Microsoft l’a confirmé dans un communiqué de presse, Windows 11 sera disponible à partir du 5 octobre. Néanmoins, toutes ses nouvelles fonctionnalités ne seront pas disponibles le jour de la sortie. Parmi celles-ci, on retrouve la prise en charge des applications Android, l'une des mises à jour les plus attendues par les utilisateurs.

Se voulant rassurant, Microsoft affirme tout de même que cette fonctionnalité sera déployée au cours des prochains mois. Si nous n’avons pas plus de détail au sujet de son calendrier, nous imaginons qu’il faudra encore attendre 2022 pour en profiter. Cette compatibilité sera d'abord proposée dans le cadre du programme Windows Insider, et les avis des utilisateurs pourraient façonner la version finale.

Pour rappel, la prise en charge des applications Android avait été l'une des annonces les plus surprenantes de l'événement Windows du 24 juin dernier. Pour cause, pour la première fois, elles seront nativement prises en charge par le système d’exploitation Microsoft, avec la possibilité de les épingler ou encore de tirer pleinement parti du multitâche.

L'Amazon Appstore sera désormais intégré directement dans le Microsoft Store, avec TikTok, Kindle et Disney+ parmi les apps confirmées.

Pour offrir une telle compatibilité, Microsoft utilise la technologie Intel Bridge, qui recompile les applications Android en temps réel. Cette prise en charge est davantage fluide et plus transparente que l'utilisation d'un émulateur tel que Bluestacks, qui était jusqu'à présent la seule solution.

À présent, Microsoft Store devient attrayant pour tous les développeurs d'applications, d'autant plus qu'ils peuvent désormais utiliser leur propre système de paiement, un avantage essentiel par rapport à Apple et Google.

Qu’en est-il des mises à niveau gratuites de Windows 10 ?

Initialement, les puces Intel 8e génération, AMD Ryzen 2000, et plus récentes, étaient les seules prises en charge, à condition de supporter Secure Boot et contenir un module TPM 2.0.

Aujourd’hui, Microsoft a décidé d’inclure les processeurs de bureau Xeon et Core X d'Intel, notamment aux côtés des puces Kaby Lake de 7e génération qui alimentent le propre Surface Studio 2.

La firme a confirmé au site The Verge que les fichiers ISO de Windows 11 pourront être téléchargés sur le matériel non compatible. En revanche, ces appareils peuvent ne pas être autorisés à recevoir les mises à jour de Windows, y compris de sécurité, ce qui signifie que l'utilisation à long terme pourrait être compromise.

Une mise à jour de PC Health Check, utilisée pour savoir si votre appareil répond aux exigences matérielles de Windows 11, est désormais disponible pour les membres du programme Windows Insider. Cependant, si vous avez déjà installé sa version bêta sur votre PC incompatible, alors vous devrez réinstaller Windows 10.

Pour toutes ces raisons, nous vous recommandons d'attendre avant acheter un nouveau PC Windows 11. De toutes façons, Windows 10 reste d'actualité jusqu'en octobre 2025 et recevra une mise à jour de ses fonctionnalités fin 2021.

Articles recommandées :