Comme un retour d'entre les morts, BlackBerry prévoyait de présenter un nouveau modèle de smartphone... une fois de plus. Cependant, rien n'a été lancé, la probabilité qu'un tel appareil soit lancé est passée de faible à nulle.

L'ascension et le déclin de la marque est un sujet courant dans le domaine des technologies grand public, d'autant plus que la marque a connu une seconde ascension et chute au cours des trois dernières années.

Alors qu'il était le roi des téléphones professionnels au milieu des années 2000, le clavier physique et les logiciels simples du BlackBerry n'ont pas survécu à l'assaut de l'iPhone et à la montée en puissance d'Android. Pour jouer la concurrence, en 2015, BlackBerry avait sorti un seul téléphone Android appelé le Priv, avant d’en cesser la fabrication.  

À la suite de cela, TCL a acheté les droits de sortie des smartphones BlackBerry, nous donnant notamment le KeyOne de 2017, puis le Key2 de 2018. D'autres modèles ont vu le jour de ce partenariat, mais à partir du 31 août 2020, TCL a cessé leurs mises à jour logicielles, ce qui a mis fin au contrat. 

Rachetée par la société américaine OnwardMobility, celle-ci a depuis annoncé qu'elle travaillerait sur la sortie prochaine d'un appareil BlackBerry compatible 5G avec un clavier physique.  

Date de sortie du BlackBerry 2022 

Selon le communiqué de presse d'OnwardMobility de 2020 sur le sujet, un nouveau téléphone BlackBerry Android devait initialement être lancé dans la première moitié de 2021. Cependant, presqu'un an après cette annonce, aucun BlackBerry n'a encore été présenté. 

Fin juillet 2021, la société a annoncé son Pre-Commitment Program, offrant aux fans et aux entreprises un moyen de contribuer au processus de développement du premier BlackBerry 5G. Il vous fait aussi profiter d’un accès anticipé à sa précommande.

Bien que la page d'inscription du programme n'ait pas révélé d'informations supplémentaires sur la date de sortie du téléphone, elle a donné un aperçu de la progression d'OnwardMobility, avec le développement de leur appareil déjà en cours à l'époque, mais une conception technique finale ou des spécifications et des caractéristiques pas encore complètes.

À la lumière de la perte officielle du support logiciel des anciens appareils BlackBerry le 4 janvier 2022, l'attention s'est rapidement tournée vers OnwardMobility et l'apparent silence radio dans lequel la startup avait glissé après la mi-2021, laissant les fans dans l'ignorance totale de l'avancement de son premier appareil et de la probable date de sortie.

Au 5 janvier, le site web de l'entreprise ne présentait aucun changement, il ne mentionnait toujours qu'une sortie en 2021, sans aucun nouveau message ni aucune activité depuis des mois, tant sur le site que sur ses réseaux sociaux. Le "quand" ressemblait de plus en plus à un "si" pour les fans de BlackBerry.

Le site web OnwardMobility au 5 janvier 2022

Suite à l'attention croissante des médias et des amateurs de BlackBerry, un jour plus tard (6 janvier), un nouveau post est apparu sur le blog d'OnwardMobility, intitulé "Contrary to popular belief, we are not dead." (Contrairement à la croyance populaire, nous ne sommes pas morts).

Dans ce post, OnwardMobility reconnaît l'absence de toute communication publique et promet de fournir "des mises à jour plus régulières à partir de ce mois-ci qui clarifieront et répondront à beaucoup de vos questions" concernant le développement de son premier appareil.

Le premier paragraphe du post indique que "2021 était vraiment une année difficile pour lancer un nouveau téléphone, et encore moins un téléphone avec les attentes élevées que nous avons fixées et le fait que nous voulons bien faire les choses", citant des retards non spécifiés qui ont empêché la société de sortir son premier smartphone en 2021, comme cela avait été initialement promis.

Malgré l'engagement apparemment renouvelé d'OnwardMobility à commercialiser son premier appareil, il s'est avéré que BlackBerry (la société) avait d'autres plans, peu de temps après.

Le 10 février, Kevin Michaluk de CrackBerry a décrit le projet comme étant "mort depuis hier", déclarant que de nombreuses sources avaient vérifié que les efforts d'OnwardMobility avaient été coulés.

BlackBerry (l'entreprise) avait choisi d'annuler la licence d'OnwardMobility (l'empêchant d'utiliser le nom BlackBerry), une décision qui faisait suite à la vente par l'entreprise de son dernier portefeuille de brevets mobiles, pour un montant de 600 millions de dollars US.

La perte de la marque BlackBerry, associée à la difficulté et à la lenteur du calendrier auquel OnwardMobility devait faire face, ont apparemment contribué à la décision d'abandonner le projet.

Moins d'une semaine plus tard, la société a annoncé qu'elle mettait fin à ses activités, son site web étant remplacé par une seule déclaration (photo ci-dessous), remerciant les fans pour leur soutien et déplorant la décision de fermer boutique.

Pour ceux qui se demandent encore ou qui espèrent quand attendre un nouveau BlackBerry, les choses semblent actuellement plus brumeuses que jamais.

Quel aurait pu être le prix du BlackBerry 2022 ?

Bien que les plans d'OnwardMobility ont été réduits à néant, nous pouvons toujours spéculer sur ce qu'aurait pu être le prix du BlackBerry.

Nous nous attendions à ce que le prix du premier BlackBerry 5G soit assez élevé, peut-être autour de 800 $ US (environ 680 €), en raison de la probabilité qu'OnwardMobility vende le téléphone en plus petit nombre que l'aurait fait un fabricant moyen.

Un BlackBerry en 2021/2022 étant un appareil de niche, c'est le moins que l'on puisse dire.

Quelles auraient pu être les caractéristiques techniques du BlackBerry 2022 ?

Selon le site Onward Mobility, il était prévu que le nouveau BlackBerry soit compatible avec la 5G et qu'il ait un clavier physique. Ce sont là les deux seules caractéristiques officiellement annoncées, hormis le fait que le téléphone devait fonctionner sous Android.

En plus de la licence du nom BlackBerry, OnwardMobility avait également confirmé qu'elle travaillait avec FIH Mobile Limited, une filiale de Foxconn.

La seule partie de l'annonce qui fait allusion aux caractéristiques techniques du téléphone mentionne le besoin d'un téléphone 5G sécurisé et riche en fonctionnalités pour améliorer la productivité.

Cela suggère que la société actuelle BlackBerry était impliquée au niveau du logiciel, comme elle l'a été avec les téléphones TCL.   

Si l'annulation de la licence OnwardMobility a été quelque peu surprenante, la tendance précédente de BlackBerry à vendre son catalogue de brevets n'était pas nouvelle.

Au cours des dernières années, la société était occupée à se débarrasser de son portefeuille de brevets mobiles, dont 90 ont été vendus à Huawei.

Le terme "riche en fonctionnalités" signifie peut-être que le nouveau BlackBerry était censé être un appareil haut de gamme, contrairement au KeyOne ou au Key2. Les téléphones 5G n'ont pas besoin de se vanter d'avoir les dernières et les plus puissantes puces Snapdragon, mais cela aurait pu permettre au nouveau BlackBerry d'avoir plus de succès auprès des acheteurs. Le KeyOne, en particulier, fonctionne assez lentement aujourd'hui et n'était pas bien préparé pour l'avenir.

Liste d'envies pour le BlackBerry 2022 

Avec si peu d'informations concrètes concernant cet inachevé BlackBerry, voici les caractéristiques et fonctionnalités que nous aurions aimé voir. 

Un écran avec un taux de rafraîchissement élevé

Les KeyOne et Key2 proposaient exactement le même écran assez décevant. Les couleurs étaient un peu ternes et la luminosité moindre.   

D’après nous, un BlackBerry haut de gamme devrait être doté d'un affichage bien meilleur, alors nous espérons bénéficier d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz.

Un clavier physique

Il va sans dire que le clavier physique doit être qualitatif, mais le dernier grand clavier sur un BlackBerry était le BlackBerry Classic de 2014. Les touches tactiles cliquables n'ont pas été recréées depuis.   

Le Key2 s'en est approché, mais elles étaient trop petites et trop carrées, c’est donc un point que la marque devra travailler.

Un design coulissant 

Le problème de l'intégration de touches plus grandes est le design des smartphones.   

Les KeyOne et Key2, par exemple, avaient des écrans minuscules afin de pouvoir intégrer un clavier physique. Nous pensons que le nouveau BlackBerry devrait recréer le facteur de forme du BlackBerry Priv, avec un écran de smartphone tactile normal et un design coulissant qui dissimule son clavier physique.   

S’il reprenait le design compact du BlackBerry Bold 9900 tout en intégrant un Android performant, alors il pourrait être à la limite du parfait. 

De bons appareils photo

Les capteurs photo sur les BlackBerry TCL étaient tous faibles. De ce fait, nous espérons que le BlackBerry 5G disposera d'appareils photo capables de tenir tête aux smartphones modernes.