Depuis plusieurs mois, des différends opposent Huawei aux autorités américaines, ce qui empêche les utilisateurs d’accéder à Google Play. Cette situation met un frein à l'expérience logicielle, même si la qualité de construction des smartphones Huawei ne fait plus aucun doute.

En 2020, nous avons d’ailleurs été impressionnées par le Huawei P40, maintenant la question est de savoir ce que nous réserve 2021. Pour en découvrir davantage, nous imaginons ce qui nous attend si l'entreprise chinoise parvient à surmonter les problèmes qu’elle connaît... et à sortir un Huawei P50.

Date de sortie du Huawei P50 

Ces dernières années, Huawei a maintenu un calendrier de sortie régulier. Les P20, P30 et P40 ont tous été annoncés à la fin du mois de mars et sont sortis une semaine plus tard environ.

Selon un post Twitter de @RODENT950, la gamme P50 sortait entre le 26 et le 28 mars.

Mais, depuis, il avait également indiqué que les P50 seraient équipés d'un nouveau capteur photo Sony, et seraient devoilés en avril.

Selon les sites Nikkei Asian Review et China Securities Journal Huawei a placé des commandes significativement plus petites pour les composants de ses appareils 2021. Il aurait donc une potentielle pénurie.

NAR a appris que Huawei a apparemment informé ses fournisseurs que ses commandes de composants de smartphones pourraient être réduites de 60 % cette année, en commandant suffisamment de pièces pour fabriquer entre 70 et 80 millions de smartphones, contre 189 millions en 2020 et 240 millions en 2019 (comme cité par TechRadar).

Si l'on en croit le site Zol.com, la sortie de la prochaine génération pourrait être repoussée au moi de mai 2021. Il semblerait que cela soit dû à des problèmes techniques avec le logiciel HarmonyOS.

Lors de son événement de lancement HarmonyOS du 2 juin, Huawei a dévoilé le design de la série P50, mais sa date de lancement n'a pas encore été fixée.

Fin juin, un utilisateur Weibo @TechnologyIsInteresting a déchiffré un code binaire suggérant que la série fera ses débuts le 29 juillet.

Possible prix du Huawei P50 

Comme pour le calendrier de ses lancements, les prix sont toujours restés plus ou moins les mêmes ces dernières années. Vous pouvez d’ailleurs le constater en observant les prix des modèles précédents :
  

  • P20 – 649 € 
  • P30 – 799 € 
  • P40 – 799 € 

Espérons que Huawei garde cette constance pour le P50 en le proposant au prix de 799 €.

Quelles caractéristiques techniques pour le Huawei P50 ? 

Il reste encore un peu de temps avant l'arrivée du Huawei P50, néanmoins plusieurs sites ont mentionné ses potentielles futures caractéristiques, qui auraient elles-mêmes été divulguées par des contacts au sein de Huawei.

Processeur

D'après le site sud-coréen The Elec, information provenant de sources sûres, le président de Huawei, Richard Yu avait déclaré que la société pourrait ne plus être en mesure de s'approvisionner en puces Kirin après 2020, à cause des restrictions américaines.   

Les P50 Pro et P50 Pro+ intégreront le Kirin 9000, apparu pour la première fois chez le Mate 40 Pro, et a été vu plus récemment chez le Mate X2 pliable.

Le leaker @RODENT950 mentionné plus haut, quant à lui, est le premier à suggérer que le Huawei P50 de base utilisera plutôt le SoC Kirin 9000E, légèrement moins puissant.

Nous verrons bien si Huawei a trouvé un autre fabricant ou si elle a simplement stocké suffisamment de puces Kirin 9000 pour les P50 Pro et Pro+. Le 9000 est une conception impressionnante basée sur une matrice 5nm avec une intégration 5G, qui devrait apporter des performances et une autonomie améliorées par rapport à la série P40.

Si l'interférence américaine s'avère trop importante, il est possible que Huawei abandonne ses processeurs Kirin au profit de MediaTek, bien que rien ne l'ait confirmé jusqu'à présent.

Xuan Mian XPro, un utilisateur de Weibo, affirme que la première vague de téléphones équipés de Kirin 9000 ne seront disponibles que sous forme de variantes 4G, les versions 5G arrivant plus tard.

Bald Panda, un informateur du même site, suggère que les puces Qualcomm Snapdragon 888 réservées à la 4G pourraient remplacer le Kirin P50 de Huawei, notamment sur les appareils destinés aux marchés où la 5G n'est pas encore proposée.

Affichage 

Parmi toutes les rumeurs, peu d’entre elles s’accordent sur la taille de l’écran du P50. Certaines affirment qu'il sera de 6,22 pouces avec une résolution de 2340 x 1080, tandis que pour d'autres il mesurera 6,58 pouces avec une résolution de 2640 x 1200.  On apprend ainsi que le smartphone présentera un écran à la résolution personnalisée de 1224×2696 pixels.

Plus récemment, sur le site Voice, le leaker @OnLeaks a présenté un rendu de ce qu'il pense être le P50 Pro. D’après lui, son écran mesurerait 6,6 pouces et viendrait se loger dans un châssis d'environ 159 mm de haut et 73 mm de large.

Quoi qu’il en soit, ces deux possibilités seraient une amélioration par rapport aux 6,1 pouces déjà embarqués sur le P40.

OnLeaks a ensuite développé la fiche technique du P50, en mentionnant un écran plat de 6,3 pouces avec un appareil photo selfie poinçonné placé au centre et un lecteur d'empreintes digitales intégré à l'écran, le tout dans un boîtier à armature métallique et au dos en verre, mesurant 156,7 x 74 x 8,3 mm (10,6 mm si vous incluez la bosse du capteur photo arrière) avec des haut-parleurs stéréo en haut et en bas.

En revanche, il semble peu probable qu’on retrouve un taux de rafraîchissement de 120 Hz, mais seulement de 90 Hz comme sur le P40 Mate Pro. Bien que ce soit une amélioration par rapport au P40 qui ne gère que 60 Hz, le P50 manquera d'une fonction phare que l'on trouve sur beaucoup de ses rivaux, comme le OnePlus 8T et le Samsung Galaxy S20.

Appareils photo 

La photographie a longtemps été un domaine impressionnant chez Huawei. Sur le P40, nous avons été époustouflés par la qualité des images, notamment grâce aux capteurs optiques 50 Mp f/1.9 grand angle, téléobjectif 8 Mp f/2.2 3x et 16 Mp f/2.0 ultra grand angle. 

Selon de nombreuses sources chinoises, le grand changement sur les prochains appareils de la série P semble être l'ajout d'un "objectif liquide". Celui-ci offrirait des vitesses d'autofocus nettement plus rapides, jusqu'à quelques millisecondes. Elle serait également capable de fournir une stabilisation d'image supérieure et de manière plus durable. 

Comme l'a repéré le site GSMArena, cette technologie pourrait être couplée au capteur d'images IMX782 de Sony. D’après une parution sur AnTuTu, de nombreuses sources suggèrent que Huawei devrait l'intégrer à ses appareils pour la première fois l'année prochaine.

Le capteur principal devrait, lui ausi, fait l'objet d'une amélioration. Il est prévu qu'il soit équipé de l'imposant capteur IMX800, qui selon, RODENT950 sera annoncé courant avril. Il devrait s'agir du premier capteur de 1 pouce pour téléphone. Ce qui est très prometteur pour les clichés en faible luminosité.

Il laisse entendre qu'il sera présent sur toute la gamme P50, avec un ToF pour le Pro+.

Suite au tweet ci-dessus, posté en avril, ils ont partagé des détails supplémentaires sur le hardware du capteur photo de la gamme, avec l'utilisation continue d'un capteur RYYB dans de nombreux cas, ainsi qu'une photo de la disposition potentielle du module sur un P50.

Les rendus partagés par @OnLeaks présentent un seul objectif à l’avant sur le prétendu P50 Pro, contre le double capteur pour la gamme P40. Cette réduction semble logique compte tenu de la quantité d'espace qu'occupe un double poinçon sur l'écran.

Les images montrent deux grands éléments circulaires, l'un au-dessus de l'autre, placés dans ce qui ressemble à un cpateur photo conventionnel avec un seul flash LED.

Ce qu'OnLeaks décrit comme une "bosse en forme d'œuf" ne montre pas clairement de lentilles d'appareil photo visibles, comme on en voit généralement à l'arrière d'un téléphone, les éléments circulaires semblant opaques. On suppose qu'il s'agit de lentilles liquides et qu'elles couvrent en fait plus d'un capteur photo chacune.

Aussi, il est question d'un objectif de 5 Mp pour aider à la perception de la profondeur et à la mise au point pour les modes portrait et nuit.

Pour appuyer l'idée de capteurs cachés à l'arrière ces grands éléments circulaires, des rendus du Huawei P50 Pro+ encore inédits sont parus sur la Toile, avec l'aimable autorisation de HoilNDI (cf tweet ci-dessous), qui affichent trois capteurss et un ToF dans l'élément inférieur, tandis qu'un zoom périscopique réside dans l'élément supérieur seul.

HoilNDI a précédemment divulgué des rendus du Pro+ avec un module photo entièrement différent (cf tweet ci-dessous), plus proche du style de la série P40. Ce sont les incohérences entre les deux qui suggèrent que ces nouvelles images sont simplement un rendu d'artiste de ce à quoi le module photo du P50 Pro+ pourrait ressembler, plutôt que de présenter un design basé sur des informations officielles.

Comme le P40, il devrait lui aussi enregistrer des vidéos à 4K 60i/s, peut-être avec des améliorations logicielles pour renforcer la stabilisation.

En se basant sur des rumeurs, fuites et schémas, le Youtubeur Waqar Khan a créé une fausse vidéo de promotion montrant le design du P50 en intégralité.

En mai, le P50 standard a été dévoilé réellement, avec des spyshots (photos espions) fournies par les utilisateurs DigitalChatStation et Technology Yu sur Weibo, mettant à nouveau en évidence la configuration unique du quadruple module photo arrière et faisant apparaître la mention de Harmony OS sur l'écran supposé de 6,3 pouces (affirmant l'intention de Huawei de remplacer Android sur sa gamme P50).

Des rendus (potentiellement officiels) ont fuité, twittés par @RODENT950, dévoilent le desgn et les capteurs photos de la gamme P50.

L'autre détail révélé par ces rendus est le logo Leica sous le module, avec l'indication 13-90 mm.

Alors que des informations de la part d'Huawei sur ce à quoi ressemblera la configuration de l'appareil photo sont sorties, Bald Panda sur Weibo a fait mention d'une lentille ultra-large tirant parti d'un capteur de 1/1,18in.

Le site chinois Bilibili a, lui, diffusé d'autres images du P50, en accordant une attention particulière à l'appareil photo.

Pour en revenir à son hardware et à ses capacités vidéo, Huawei pourrait mettre en œuvre des améliorations logicielles pour renforcer la stabilisation et la mise au point, déjà excellentes, en vidéo. Quel que soit le dispositif que Huawei décide de proposer pour le P50, nous sommes sûrs qu'il sera l'un des meilleurs du marché.

Logiciel

L'interdiction de la présence de Huawei aux États-Unis a eu un grand impact sur les logiciels qui fonctionnent sur ces smartphones Android. Google Play n'est pas proposé et l'accès à la boutique est interdit. Pour l’instant, il n'est pas certain que cela change.

En attendant, Huawei travaille sur son propre système d'exploitation, HarmonyOS, qui pourrait faire sa première apparition sur ses appareils en 2021. De ce fait, le P50 sera certainement très différent de ses prédécesseurs.