Test : les écouteurs 100 % sans fil I60 TWS

En 2016, Apple a tapé un grand coup avec la sortie de sa première génération d’AirPods, qui rencontrent encore aujourd’hui un succès retentissant. Depuis, et plus que jamais, la mode est 100 % au sans fil.
La rançon d’une telle gloire est la prolifération de répliques de ces intras au design, qui était, jusqu’à présent, unique.

Les I60 TWS, par exemple, sont à première vue la copie conforme des AirPods d’Apple. Mais, dans la pratique quelle est leur qualité audio, quelles sont leurs fonctionnalités ? Que valent-ils vraiment ?

Pour le savoir, nous les avons testés. Découvrez, sans plus attendre, ce que nous en avons pensé dans la suite de cet article.

Prix et disponibilité

Les I60 TWS sont en vente sur le site Gearbest à 18,10 €, un prix plus qu’abordable, voire imbattable ! Si vous êtes à la recherche d’un design comme celui des AirPods pour un moindre coût, alors ces 100 % sans fil devraient vous plaire et ravir votre porte-monnaie.

Dans un style complètement différent et pourtant situés dans une même tranche de prix, à moins de 30 €, il y a les écouteurs BW?FYE2 de la marque Blitzwolf. Ils disposent de très bonnes caractéristiques techniques, tels qu’un indice d’étanchéité IPX5 et une autonomie de batterie plus importante.

À moins de 20 €, nous situons les I60 TWS dans la catégorie des produits entrée de gamme.

Design des I60 TWS, comme un air de déjà-vu

Les I60 TWS ont beau être des écouteurs 100 % sans fil dix fois moins chers que des produits haut de gamme, leur fabricant est parvenu à leur donner un design en vogue et une conception tout à fait sérieuse.

Ils sont tout de blanc immaculé, malheureusement c’est leur seule couleur disponible... Au bas de leurs tiges, ils ont une finition chromée que l’on retrouve sur les AirPods et ils sont moins épais.
Petits et aériens, les intras pèsent chacun 3 grammes à peine, pour un poids total de 31 g avec l’étui. Leur construction en plastique est légère et ergonomique pour un ajustement parfait, ils sont donc très faciles à insérer dans le creux des oreilles et ne bougent pas d’un poil.

De face, le boîtier de ces clones est difficile à dissocier de celui des AirPods. Pour les distinguer, c’est au dos qu’il faut jeter un oeil. Évidemment, la mention « designed by Apple in California » est absente et, malgré les deux boutons d’alimentation similaires, celui des I60 TWS est placé plus bas.

Pour ce qui est de son couvercle, la charnière est identique et il s’ouvre de la même façon en émettant un bruit presque semblable. Toutefois, il a tendance à se bloquer lors de son ouverture et, au contraire, à se refermer bien trop aisément si on le laisse ouvert sur une surface plate.

Quand on regarde à l’intérieur, on remarque deux trous aimantés dans lesquels ranger les intras. Honnêtement, même s’ils restent accrochés, leur système magnétique mériterait d’être retravaillé pour permettre une meilleure tenue.

Vous trouverez un sortie lightning sous l’étui via lequel vous rechargerez votre paire d’écouteurs.

Une utilisation en toute simplicité

L’utilisation de ces I60 TWS est simple, mais elle manque un peu de fluidité. L’appairage se réalise via Bluetooth V.5, il s’est effectué sans problème avec notre iPhone, qui a immédiatement reconnu les écouteurs. Dès que nous avons ouvert le boîtier la musique s’est lancée automatiquement. 

D’ailleurs, nous avons été surprises de voir apparaitre un popup de connexion sur notre écran ayant pour nom “AirPods” et une image les représentant. 

Néanmoins, une fois la connexion établie, le nom I60 est finalement apparu, accompagné du pourcentage de batterie restant des écouteurs et du boîtier de recharge. 

Passons à leur utilisation, que valent-ils réellement de ce côté-là ? Chaque I60 TWS est doté de commandes tactiles à gérer par tapotement. Le bourgeon droit tient le rôle principal, le gauche celui du subordonné.

Pour passer à la musique suivante tapez trois fois à droite, pour la mettre sur pause une fois et de même pour la relancer. 

Pour activer votre assistant vocal (dans notre cas Siri), tapotez deux fois à gauche. Vous pouvez répondre à vos appels en touchant une fois l'oreillette droite et pour raccrocher tapotez celle de gauche une fois également. 

Comme tous les écouteurs 100 % sans fil, les I60 TWS ont une portée de 10 mètres, vous pourrez donc vous éloigner de votre smartphone sans craindre que votre musique ne se coupe. 

Malheureusement, pour les sportifs ou les amoureux des balades en forêt par temps de pluie, les I60 risquent de vous décevoir puisqu’ils ne sont pas étanches, contrairement aux BW-FYE2 ou aux Liberate Air de House Of Marley, par exemple.

Performances audio des I60 TWS 

La qualité sonore des I60 TWS est finalement meilleure que ce à quoi on pourrait s’attendre. Pour nuancer nos propos, nous n’affirmons pas être en présence d’une qualité sonore de renom, néanmoins, ils ont peu de choses à envier à des intras plus chers. 

Pour preuve, il résulte de notre expérience d’écoute un équilibre en place avec une bonne dynamique des sons, ainsi que des médiums décents. La qualité audio à volume mesuré est satisfaisante et les voix complètement audibles. Lors de visionnage de vidéos YouTube par exemple, notre volume à 50 % était amplement suffisant.

À contrario, à trop faible amplitude, on distingue facilement une sorte de souffle dans les écouteurs. 

Là où cela se gâte, c’est au niveau des basses qui sont un peu en deçà de celles des BW?FYE2 de Blitzwolf, et qui restent incomparables à celles des AirPods, leur source d’inspiration. 

Avec les I60 TWS, nous avons également remarqué qu’à partir d’un certain volume et, si l’on écoute une musique se focalisant sur les voix plutôt que les instrus, alors cela donne un mauvais rendu...

Enfin, nous avons prêté attention à l’audio des appels, celui-ci s’est avéré être excessivement puissant. En effet, notre correspondant a jugé que notre voix était beaucoup trop forte comme si nous parlions vraiment près du microphone.

En ce qui nous concerne, nous n’avons ressenti aucune gêne et nous avons trouvé le son très agréable.

La batterie des I60 TWS, une petite faiblesse

Le boîtier de recharge des I60 TWS ne dispose d’aucun voyant vous indiquant l’autonomie de batterie restante. 

En revanche, dès lors que vous ouvrez le boîtier, toutes les informations concernant vos écouteurs et l’étui s’affichent sur l’écran de votre téléphone. Quand ils sont à plats, les écouteurs clignotent en rouge et lorsqu’ils sont en charge (ou rechargés), vous verrez une LED bleue. 

Pour vous donner des chiffres concrets, la puissance de la batterie du boîtier est de 340 mAh, ce qui lui offre une performance de veille de 60 heures

Les intras ont, eux, une puissance de 30 mAh, nous avons donc pu profiter de notre musique pendant 2h30, un résultat plutôt correct mais plus faible que celui des BW-FYE2 avec 4h d’autonomie, ce qui est assez remarquable.

Pour les recharger, rangez-les dans leur boîtier et branchez-le pendant un bonne heure et demie, à l’aide du câble de recharge fourni.

Fiche technique

  • Poids : chaque écouteur 3 g, avec boîte de recharge 31 g 
  • Connexion : Bluetooth V5.0, max. 10 m de distance
  • Recharge : 1h30
  • Autonomie : 2h30
  • Sortie : lightening 
  • Etanchéité : non 

Prix disponible(s) Inclut les Bons Plans Black Friday en Avantère

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde