Test : le Garmin Vívosport, un bracelet connecté avec son propre GPS

Si vous cherchez un bracelet connecté presque aussi complet qu’une montre avec lequel vous garderez la forme et surveillerez scrupuleusement vos activités physiques quotidiennes, alors le Vívosport de Garmin sera votre meilleur allié.

Selon nous, le Vívosport équivaut à une montre connectée d’entrée de gamme, ceci s’explique par son efficacité, ses multiples fonctionnalités, son application analytique et surtout par son propre GPS.
Ce bracelet de Garmin nous a plu et devrait vous plaire, compte tenu de ses superbes atouts et surtout de son prix.

Sa seule limite serait la petitesse de son écran mais rappelez-vous qu’il s’agit plus d’un tracker que d’une montre sport.

Prix et disponibilité

Le bracelet connecté Vívosport de Garmin est en vente depuis le site de Garmin à 109,99 €, sur Amazon France et Boulanger à 99,99 €, la Fnac à 113,92 €, Darty à 114,78 € et enfin sur Décathlon à 129 €.

Nous pouvons le considérer comme un produit à l’excellent rapport qualité-prix. En effet, en le comparant à ses plus importants concurrents et leurs produits de même catégorie, nous pensons au A370 de Polar (à 169,90 €) et à la Charge 3 de Fitbit (à 149,95 €) , le Vívosport reste bien plus abordable, pour des performances quasi égales et surtout pour un GPS autonome.

Design du Vívosport de Garmin

Le Vívosport que nous avons testé est la version bicolore noir/citron vert, une combinaison de couleurs à la fois flashy et discrète puisque le vert repose sur la surface de votre poignet. Résultat ? Seuls les côtés surélevés du Vívosport se font remarquer.

Si le citron vert ne vous plaît pas alors il existe une version rouge et pour davantage de discrétion, ainsi qu’un côté sport moins prononcé, optez pour le Vívosport grisé.

Le silicone a été la matière choisie par Garmin pour ce bracelet afin d’assurer légèreté de port (d’ailleurs, on ne le sent presque pas), respiration de la peau, mais aussi pour l’écoulement tranquille des gouttes de pluie ou de sueur.

Le boîtier en polymère du Vívosport couvre correctement le poignet, même les plus étroits, et son poids ne se fait pas ressentir.

La surveillance de vos performances se fait, via l’app, mais aussi via son écran tactile OLED et couleurs, protégé par un verre. Il a une définition de 72 x 144 pixels, qui même en paramétrant la luminosité basse affiche clairement toutes les données.

Notre seul regret concernant son design est le manque de personnalisation du bracelet ; en effet, hormis les 3 coloris mentionnés précédemment, aucun autre n’est disponible.

Ici, seul le côté sport a été pris en compte, contrairement à Fitbit qui propose des bracelets plus variés et élégants. Le Vívosport n’est pas un accessoire de mode.

Premiers pas

À présent, passons à l’utilisation du Vívosport, qui, pour suivre vos activités (et inactivités), doit être jumelé à votre smartphone, depuis lequel vous aurez, au préalable, installé l’application Garmin Connect.

Dès qu’il est jumelé, vous devez identifier votre bracelet, choisir les données à afficher, leur orientation (horizontal ou vertical), puis paramétrer votre profil (photos, données personnelles, objectifs, etc.). On apprécie particulièrement la personnalisation de l’interface qu’offre Garmin.

Grâce à cette app, analysez en détails vos performances physiques mais aussi votre activité cardiaque, niveau de stress, VO2 max, sommeil… En résumé, elle récapitule toutes les activités réalisées ainsi que les objectifs atteints et dépassés.
Sachez, en outre, que vous pouvez également synchroniser vos contacts, défier des amis ou encore rejoindre des groupes.

Certaines informations, considérées comme les plus importantes, sont également disponibles via l’écran du Vívosport. Vous y trouverez le nombre de pas effectués, d’étages montés, le chronomètre, le nombre de calories brûlées, la météo en temps réel et la commande de musique. Oui, il est possible de contrôler votre service de streaming musical préféré, vidéos Youtube ou simplement les fichiers mp3 stockés sur votre téléphone.

Recevez également notifications d’appels, de messages entrants, qui d’ailleurs sont parfaitement lisibles. Vous serez averti par une petite et courte vibration.

Pour accéder aux différents réglages du bracelet (luminosité, heure, date, langue, métriques…), à l’enclenchement des activités, etc. il vous suffit d’exercer une pression légèrement plus longue depuis l’écran d’accueil.

Pour un retour en arrière, votre doigté aura besoin d’être plus subtile afin de ne toucher que le haut de l’écran (où la flèche retour est placée). Nous n’avons pas particulièrement trouvé cela difficile ou ennuyant. Néanmoins, il se peut que certains puissent se plaindre de l’exiguïté de l’écran, pour qui un bouton latéral ou sous l’affichage aurait été le bienvenu.

Le Vívosport est très facile d’utilisation et le suivi de vos activités est simple, sans fioriture. Nous avons apprécié le fait que l’interface soit en couleurs ; pendant l’effort et sous un soleil éclatant, vous pourrez lire sans problème toutes vos données en un coup d’œil rapide, ce qui est permis grâce à son caractère anti reflet.

Fonctionnalités avancées

Pour ce qui est des performances du Vívosport (et des vôtres), vous ne serez pas déçu (ou difficilement) par ce qu’il a à offrir. Chaque pas, chaque effort réalisé, chaque souffle pris sera enregistré et répertorié.
Dans l’app, vous aurez un aperçu complet et très bien organisé de vos données journalières ainsi que de vos statistiques. Bien que, directement depuis le Vívosport, il soit possible de comparer vos performances avec celles du jour précédent et d’obtenir un graphique cardio, ce qui est d’ailleurs un réel point positif.

Voici un aperçu des graphiques et données fournies :

Toutes ces informations sont obtenues grâce à l’intégration d’un altimètre, d’un moniteur de fréquence cardiaque, d’un accéléromètre et d’un GPS.
Ce dernier est le plus gros atout du Vívosport, en effet grâce à cela vous n’aurez pas besoin d’emmener votre téléphone lors de vos entraînements.
Toutefois, nous devons souligner que nous avons dû nous prendre à plusieurs reprises pour l’enclencher, armez-vous donc de patience...

Pour l’activer, rendez-vous sur l’écran et choisissez votre activité, Marche, Course à pied, Vélo, Step, Cardio, excepté Muscu, puis spécifiez en extérieur.

Notons que, malgré son étanchéité (5 ATM) et sa compatibilité avec la Natation, cette activité n’est pas proposée contrairement au Fitbit Charge 3, voire même au Mi Band 4 de Xiaomi. Toutefois, vous pouvez le garder au poignet sous la douche, pour faire la vaisselle ou même pour des petites séances de nage, mais pas pour la mer.

Pour les utilisateurs un peu plus sportifs, sachez que le Vívosport comprend notamment des fonctionnalités telles que le Tour automatique (Auto Lap, qui est, au demeurant, de plus en plus commun aux bracelets connectés), des zones cardio, des alarmes cardiaques ainsi que le temps et la distance de vos courses. Vous avez ainsi la possibilité de faire des intervalles.

Après une utilisation intensive du Vívosport et son extinction automatique, le temps est venu pour un regain d’énergie de sa batterie (et de son utilisateur...).

Autonomie

Le Vívosport a une autonomie d’une semaine grâce à sa batterie lithium-ion. Si vous utilisez constamment le GPS, alors elle peut atteindre les 8 heures, soit une journée d’activités.

C’est une autonomie plutôt impressionnante compte tenu que ce bracelet Garmin a aussi un écran couleurs en permanence allumé.
La recharge complète, quant à elle, ne nécessite qu’1h15, une période de temps plutôt convenable et courte.

Fiche Technique

  • Taille du boîtier : 21 x 10,9 mm
  • Bracelet en silicone petit et moyen : 122‑188 mm pour 24,1 g et Bracelet grand : 148‑215 mm pour 27 g
  • Affichage : Antireflet, 72 x 144 pxl
  • GPS, étanche 50 m, capteur cardiaque, altimètre, accéléromètre, fonction musique, trouver ma montre
  • Move iQ, Garmin Connect Mobile, iPhone, Android
  • Bluetooth, ANT+
  • Autonomie de 7 jours et 8h en mode GPS
  • Gris, vert ou rouge

Prix disponible(s)

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde