Test de l'iPhone 14 Pro : de grandes nouveautés pour une expérience incomparable

Cette année, avec l’iPhone 14, en plus d'un modèle plus rapide et un appareil photo repensé, Apple a présenté deux autres nouveautés, exclusives à l’itération Pro et qui changent réellement la façon d’utiliser ce smartphone phare. Il s’agit bien évidemment de la technologie Always-On et de l’intégration du Dynamic Island.  

Apple a tardé à créer un affichage permanent, mais sa mise en œuvre est excellente et, associée aux fonctionnalités logicielles d'iOS 16, elle vous permet d'utiliser votre iPhone sans même avoir à le prendre en main.   

Pour ce qui est de sa nouvelle interface construite autour de la découpe de l'appareil photo en haut de l’écran, on ne peut que reconnaitre une révélation absolue. Cette idée si bien exécutée pourrait même définir l'expérience utilisateur de l'iPhone pour les années à venir.  

Bien sûr, ce n’est pas tout ce que cet iPhone 14 Pro a à proposer, il y a d’autres caractéristiques à aborder et quoi de mieux qu’un test pour le faire ?   

Dynamic Island, l'idée ingénieuse d’Apple 

Il est facile de critiquer Apple lorsqu'elle commet des erreurs de création d'interface, comme c’est le cas avec les désastreux réglages de macOS Ventura. En revanche, quand elle sort le grand jeu, il est important de le reconnaître, surtout que cela pourrait être un véritable indicateur de ce qui pourrait arriver dans les années à venir. 

La Dynamic Island, présentée pour la première fois lors de la Keynote Far Out, est certainement la meilleure interface d’Apple proposée jusqu’à présent. 

Pour la créer, Apple s’est basée sur l’esthétique de son encoche habituelle accueillant les capteurs Face ID et Selfie, l'a rétrécie et déplacée vers le bas dans une petite découpe en forme de pilule. Sur le papier, cela n’a rien de révolutionnaire, pourtant ce qu'Apple en a fait l'est. 

Cette interface très intuitive change de taille et fait apparaître ce dont vous avez besoin en haut de l’écran, à savoir les notifications, les applications, les appels, et ce au moment le plus opportun. 

Lorsqu’on connecte nos AirPods, par exemple, la petite encoche s'agrandi pendant quelques secondes pour afficher le message de connexion. Avec Face ID, elle s’étend vers le bas pour donner l'alerte. Même suivre un événement sportif devient plus intuitif, avec l’apparition des scores en direct.   

Si vous avez plus d'une activité en cours en arrière-plan et simultané, la Dynamic Island peut se diviser. Vous pouvez voir la pochette de l'album de la musique que vous écoutez et une petite icône de minuterie, tout en naviguant sur Twitter ou en discutant dans Messages.   

Elle ne se contente pas d'afficher des informations en direct, elle est également interactive tout en restant simple avec des animations ludiques.  

Le coup de poker qu’a fait Apple avec cette Dynamic Island est de transformer son encoche inévitable en un élément d'interface hautement apprécié. C'est une innovation qui ajoute des capacités tout en réduisant la complexité, permettant ainsi de profiter du multitâche.  

Elle fonctionne déjà avec de nombreuses apps car elle est liée à des systèmes à l’instar de CallKit et l'interface NowPlaying. Vous profiterez donc de Météo, Skype, WhatsApp et Spotify dès le départ, sans modification.  

Vous l’aurez compris, Dynamic Island est une fonction agréable, qui ajoute une certaine utilité à l'iPhone tout en le rendant encore plus facile à utiliser. Elle sera développée dans les futures versions d’iOS.   

Un écran toujours activé et raffiné  

L'affichage permanent est un élément essentiel des téléphones Android depuis des années. Il paraîtrait étonnant qu’ils n'en disposent pas aujourd'hui, même sur un modèle abordable. Apple était donc en retard dans ce domaine. 

Il aura fallu attendre 2022 pour avoir un écran de verrouillage Always-On avec un fond d’écran qui reste visible à n’importe quel moment de la journée.  

Malgré une faible luminosité, il est clairement présent, et Apple a massé les couleurs pour qu'elles restent agréables à l’œil. L'heure, la date et les widgets sont bien sûr visibles, ainsi que vos notifications. En effet, l’iPhone 14 Pro fait un bon travail en ajustant la luminosité de ce mode en fonction de la lumière ambiante.  

À l'égal de la plupart de ses concurrents Android, l'écran s'éteint complètement lorsqu'il se trouve sur une table, dans une poche ou un sac, mais il s'éteint si vous portez une Apple Watch connectée et que vous vous en éloignez.   

Qui plus est, ce mode n'est pas réservé à l'écran de verrouillage, car Apple a créé des modes d'affichage spéciaux "toujours actifs" pour quatre apps : Plan, Téléphone, Mémos vocaux et Télécommande Apple TV. Lorsque vous utilisez ces applications, l’iPhone affiche une interface personnalisée, simplifiée et facile à lire.  

La fonctionnalité "Always-on" semble avoir un impact mineur sur l'autonomie de la batterie, bien qu'il soit très difficile de le quantifier, car cela dépendra de son ajustement automatique en fonction de la lumière. Si vous avez l’impression de perdre trop d’énergie alors sachez que vous pouvez la désactiver.   

Toujours à propos de l’écran, dans les détails, il s'agit d’un Super Retina XDR de 6,1 pouces d’Apple, qui peut descendre jusqu'à 1Hz pour économiser de l’énergie. Ses 1 600 nits de luminosité HDR maximale ne sont pas bien différents des 1 200 nits de l'iPhone 13 Pro lorsque que l’on regarde une vidéo HDR, néanmoins le fait qu’il puisse monter jusqu'à 2 000 nits en plein soleil est un vrai plus.  

48 millions de pixels pour son appareil photo 

Comme une évidence, le dernier iPhone peut se targuer d’un appareil photo enrichi. Pour cause, cette année Apple a misé gros avec l’intégration d’un objectif grand angle principal de 48 MP. Il s'agit d'un capteur beaucoup plus grand, avec une disposition différente des sous-pixels et une ouverture f/1,78. Ce n'est pas aussi large que l'ouverture f/1,5 de l'iPhone 13 Pro, mais sa taille aide à capturer beaucoup plus de lumière et produire un effet de profondeur de champ naturel plus prononcé.

Par défaut, cet appareil photo additionne les pixels en groupes 2×2, produisant ainsi des clichés de 12 MP semblables aux iPhone précédents, avec des performances avancées en basse lumière. Le tout est appuyé par une stabilisation optique de l'image de deuxième génération, qui offre avec aisance la mise au point.  

Malheureusement, la distance minimale de cette dernière est un peu plus longue, passant de 150 mm à 200 mm, elle se perd donc lorsque les objets se rapprochent de l’objectif, à moins de passer à l’ultra-large.  

Combiné aux nouveaux algorithmes de photographie numérique d'Apple (Photonic Engine), on découvre une nette amélioration par rapport à celui de son prédécesseur, en particulier en basse lumière. Là où l'appareil photo brille vraiment, c'est lors de la prise de clichés complets de 48 MP. En revanche, vous ne pouvez le faire qu'au format ProRAW, par conséquent chaque photo fait environ 50 à 80 mégaoctets. L’avantage est que vous pouvez capturer des détails et une plage dynamique impressionnants. 

Avec ce grand objectif, en recadrant les 12 MP centraux, on obtient un téléobjectif optique 2x avec une longueur focale de 48 mm. Le passage à un téléobjectif 3x en 2021 était excellent pour les objets éloignés, mais la perte du zoom "normal" a conduit à une déception. Pour ne pas prendre de risques, Apple a doté l'iPhone 14 Pro des deux.  

À l’avant, le capteur selfie a été revu, avec une ouverture plus large de f/1,9 (au lieu de f/2,2) et, pour la première fois, un autofocus. Nous avons remarqué un meilleur traitement des couleurs, avec des tons de peau plus réalistes et des détails supplémentaires dans les ombres et les tissus. 

Les nouveaux algorithmes de photographie sont censés perfectionner littéralement chaque appareil photo, en particulier lorsqu'il s'agit de réduire le bruit et de maintenir les détails en basse lumière. Bien que nous ayons remarqué des changements, il est difficile de dire ce qui est le résultat d'un meilleur matériel ou d'un traitement logiciel corrigé.  

L'un des domaines où l'iPhone domine la plupart des autres téléphones est celui de la qualité vidéo, et l'iPhone 14 Pro le confirme. Bien qu'il n'y ait pas d'enregistrement 8K, il y a quelques changements à noter. Le mode Cinématique prend désormais en charge la 4K jusqu'à 30 images par seconde. Un nouveau mode Action baisse la résolution à 2,8k et engage une forme de stabilisation agressive qui stabilise vos prises de vue même lorsque vous filmez en courant.   

Lorsque vous activez ce mode pour la première fois, l'application caméra enclenche automatiquement le capteur ultra grand-angle(0,5x), mais vous obtiendrez souvent de meilleurs résultats en passant à la caméra large (1x).  

Ses performances  

La puce A16 ressemble à la A15, mais elle est fabriquée à l'aide du nouveau processus 4nm de TSMC. Cela améliore l'utilisation de l'énergie et révèle des vitesses d'horloge plus élevées. Apple l'a associée à la mémoire LPDDR5, une avancée qu'elle a déjà réalisée dans la gamme de processeurs Mac M1 et M2, pour une augmentation de 50 % de la bande passante mémoire.

Le résultat est, pour le dire en des termes simples, un "A15 overclocké". Les performances maximales du CPU et du GPU sont supérieures d'environ 8 %, sauf peut-être dans certains cas très rares où la A15 est sévèrement limitée par la bande passante mémoire. Il est plus difficile de mesurer les prouesses du moteur neuronal, toutefois Apple affirme qu'il se compose toujours de 16 cœurs qui effectuent environ 17 trillions d'opérations par seconde, soit 8 % de plus que les 15,8 trillions annoncés pour la A15. 

On a presque l'impression qu'Apple a créé une nouvelle puce avec un nouveau nom pour justifier l'appellation "Pro". Une A15 légèrement boostée n'est pas un problème puisque Apple maintient une avance considérable sur toutes les autres puces de smartphones.  

Son autonomie  

Apple affirme que l'iPhone 14 Pro peut offrir 23 heures de lecture vidéo avec une seule charge, contre 22 heures sur le 13 Pro. Cette augmentation d'une heure suggère que la batterie n'est pas plus grande que celle de 2021, et que l'efficacité supplémentaire provient plutôt du processeur A16 Bionic en 4 nm et de la nouvelle technologie d'affichage adaptatif.  

Nous avons testé l'autonomie en réglant l'écran sur une valeur constante de 200 nits et en exécutant le test Geekbench 4, qui fait tourner le benchmark en boucle jusqu'à ce que la batterie se vide.

D’après notre expérience, pour sa première utilisation, l'iPhone 14 Pro a tenu une journée. L'autonomie s'est ensuite corrigée au fil des jours, mais n’avait tout de même pas atteint les 23 heures annoncées par la marque à la Pomme.   

Le 14 Pro dispose aussi d’une recharge sans fil Qi de 7,5 W et MagSafe de 15W.

Nouveaux capteurs et des fonctionnalités avancées   

Il y a d’autres changements dans la nouvelle gamme d'iPhone qui méritent d'être mentionnés, même s'ils n'affectent pas vraiment nos impressions générales sur l'iPhone 14 Pro pour le moment.  

La première est sa nouvelle fonction SOS par satellite (gratuite pendant deux ans), grâce à laquelle vous pourrez vous connecter à un satellite Globalstar en cas d'urgence, pour envoyer un texte aux services d'urgence lorsque vous êtes hors de portée du réseau cellulaire ou Wi-Fi.   

Si les services d'urgence locaux ne peuvent pas recevoir de texte, alors un intermédiaire les appellera en votre nom. Néanmoins, elle ne sera pas disponible avant la sortie de la mise à jour iOS 16 cet automne.  

On retrouve aussi la poussée vers l'eSIM (une carte SIM logicielle intégrée et modifiable). Les iPhone précédents prenaient en charge l'eSIM, mais disposaient toujours d'un plateau SIM traditionnel pour les cartes nano-SIM. 

C'est toujours le cas dans la plupart des pays du monde, en France notamment, mais aux États-Unis, les iPhone 14 et 14 Pro ne prendront en charge que les cartes eSIM. Si vous achetez votre nouvel iPhone auprès d'un opérateur, cela se fera sans problème. Si ce n'est pas le cas, vous devrez peut-être faire une démarche supplémentaire pour transférer votre numéro au cours du processus de configuration.  

La question de savoir si les eSIM sont bonnes ou mauvaises pour les voyageurs fait débat, car il peut être difficile d'obtenir une nouvelle carte SIM dans certains pays.  

Cette évolution va probablement accélérer l'adoption de la carte SIM électronique, ce qui peut être une bonne chose à long terme, elle est considérée comme plus sûre et il est beaucoup plus facile de souscrire et d'activer rapidement de nouveaux opérateurs ou un service prépayé temporaire.  

Les iPhone 14 (standard et Pro) intègrent tous deux le modem Snapdragon X65 de Qualcomm, qui offre des performances 5G légèrement supérieures et consomme un peu moins d'énergie. Ce sont aussi les premiers iPhone à prendre en charge la norme Bluetooth 5.3.   

Il y a de nouveaux accéléromètres plus sensibles, qui n'ont pour l'instant aucune utilité particulière si ce n'est pour détecter un accident de voiture. Si le pire vous arrive, alors les services d'urgence, ainsi que votre contact d'urgence, seront automatiquement avertis.  

Enfin, l'iPhone 14 Pro est équipé d'un GPS de précision à double bande, une fonction que l'on retrouve également sur la Apple Watch Ultra.   

Prix et disponibilité   

L'iPhone 14 Pro coûte à partir de 999 dollars aux États-Unis, ce qui correspond au prix de l'iPhone 13 Pro. En France, il est proposé à 1 329 €, soit une augmentation de 170 € par rapport à son prédécesseur.   

Si vous êtes tenté, l'iPhone 14 Pro est disponible sur l'Apple Store ainsi que chez des revendeurs tiers comme Amazon, Fnac, Boulanger, Rakuten, mais aussi chez les opérateurs mobiles tels que Orange, SFR, RedBySFR, Bouygues ou Free

Conclusion   

L'iPhone 14 Pro est sans aucun doute le meilleur iPhone que vous pouvez acheter, avec des améliorations significatives par rapport à l'iPhone 13 Pro.   

Sa Dynamic Island est la caractéristique la plus marquante car elle permet de faire de ce qui est de l’encoche, habituellement source de frustration, une partie intégrante de l'expérience utilisateur, et ce grâce à une association impressionnante de matériel et logiciel.   

L'affichage permanent est une autre fonctionnalité plaisante, donnant un accès complet à votre fond d'écran, vos widgets et vos notifications à tout moment.  

L’ajout le plus solide à cette gamme Pro reste le capteur arrière de 48 Mp, qui apporte des détails significatifs même dans les environnements à faible luminosité. Le téléobjectif 3x vous couvre pour les photos plus rapprochées, mais les alternatives Android peuvent zoomer davantage.  

Ajoutez à cela la puce A16 Bionic haut de gamme, la détection des accidents de voiture, la connectivité par satellite, et vous obtenez l'un des smartphones les plus performants du marché.  

Les seules raisons d'opter pour le Pro Max seraient son écran plus grand et son autonomie plus longue puisque cette dernière laisse encore à désirer sur le 14 Pro malgré les corrections apportées. 

Cet article est une adaptation de l'original publié sur notre site sœur MacWorld.

Fiche technique

  • 147,5 x 71,5 x 7,85 mm 
  • 206 g 
  • Écran Super Retina XDR de 6,1 pouces (2556 x 1179) 
  • Dynamic Island 
  • Affichage Always-On 
  • IP68 
  • A16 Bionic 
  • Appareil photo principal de 48 Mp, f/1,78, OIS 
  • Capteur ultra-large 12 Mp, 120 degrés, f/2,2 
  • Téléobjectif 12 Mp 2x, f/2,8 
  • [email protected] i/s avec support Dolby Vision HDR 
  • Capteur Selfie 12 Mp f/1,9 avec autofocus 
  • Bluetooth 4.3 
  • Wi-Fi 6 avec 2xMIMO 
  • NFC 
  • Connectivité satellite 
  • Détection des accidents de voiture 

Prix disponible(s)

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde