Test : l'iPhone SE 3 (2022)

L’iPhone SE est en quelque sorte un concept ingénieux. Reconnaissant qu'il existe un énorme marché pour les utilisateurs ayant un budget serré et ne pouvant/voulant pas acheter à prix d’or un téléphone, la firme à la Pomme, avec cette troisième génération, a pris un modèle quelque peu dépassé, lui a intégré un processeur récent pour le vendre à un prix fortement réduit.  

En 2016, l’iPhone SE original était un iPhone 5s (vieux de 2 ans) avec un processeur récent (A9), vendu à partir de 489 €. Puis, il a fallu attendre 4 ans avant que la 2ème génération ne sorte. Son design était celui d’un iPhone 8 mais avec le dernier processeur à l’époque, le A13, également à 489 €.

Aujourd’hui en 2022, deux ans après l’iPhone SE 2, Apple a abandonné cette formule gagnante. Il s’agit toujours du dernier processeur (A15), mais au lieu de mettre le SE 3 dans un design iPhone 11, vieux de deux générations, ou même dans l’iPhone XR, Apple lui a conservé le look de l’iPhone 8. Et le prix a augmenté, passant à 529 €.

Il reste l’iPhone le moins cher du catalogue Apple et il est décent, mais il est décevant de voir Apple augmenter le prix d’achat, alors que les améliorations apportées ne concernent pas les points les plus importants. 

Ce qu’apporte le processeur A15

La puce A15 est plus rapide que la A13 de l'iPhone SE 2, c’est une certitude. Vous pouvez vous attendre à des performances CPU et GPU supérieures d’environ 20 à 30 %, mais cela peut dépendre de la tâche réalisée. La question de savoir si vous remarquerez vraiment ce type de performance dans l'utilisation quotidienne est une autre chose.

Nous avons constaté que, dans la plupart des benchmarks, l'iPhone SE est à égalité avec l'iPhone 13, avec une petite marge d'erreur (mais pas avec l'iPhone 13 Pro, qui possède un cinquième cœur GPU). Mais les performances étaient-elles vraiment la priorité dans l’iPhone SE 2 ? Nous ne le pensons pas, puisque le A13 surpasse déjà la majorité des téléphones de milieu de gamme du marché actuel.

La puce A15 permet également un meilleur traitement d'images, ce qui signifie qu’il peut faire plus avec les données des anciens capteurs et stabilisateur optique de l'iPhone 8 ; d’ailleurs aucun n’a été amélioré par rapport à ce modèle de 2017. Vous avez la nouvelle fonction Styles photographiques, dont l’iPhone 13 est doté par exemple, ainsi qu'un excellent enregistrement vidéo 4K 60Hz, de Deep Fusion, et de Smart HDR 4 qui fait un superbe travail dans les scènes extérieures lumineuses.

Vous profitez également de la connectivité 5G, avec un bémol. En effet, vous ne pouvez vous connecter qu'aux bandes 5G sub-6GHz, et non aux bandes à ondes millimétriques (mmWave) à très haute fréquence. C'est là que se trouvent les rapides débits, mais les ondes millimétriques ont une portée extrêmement courte et ne sont pas encore très répandues, donc vous ne manquerez pas grand-chose.

L'autonomie reste décevante

La pierre d’achoppement du SE 2 était sa terrible autonomie. Apple affirme que le processeur A15, davantage économe en énergie, fonctionne en duo avec la batterie de l'iPhone SE 3 afin d’obtenir une généreuse autonomie. Et, c’est le cas, par contre, elle reste toujours autant imparfaite.

Dans nos tests, en exécutant le Geekbench 4 en boucle avec l'écran à 200 nits, la batterie a duré 5 heures et 13 minutes. C'est une nette amélioration par rapport aux 3 heures et 37 minutes de l'iPhone SE 2, mais c'est toujours la pire autonomie de tous les iPhone du présent catalogue (plus d'une heure de moins que l'iPhone 13 mini). En comparaison, l’iPhone 13 standard tient trois heures additionnelles.

Il nous a fallu recharger l’iPhone SE 3 le soir pour qu’il tienne toute la journée, ce qui est bien différent des autres modèles. C’est une bonne chose que l'autonomie a été boostée, mais ce n'est pas suffisant. Quinze à vingt pourcents supplémentaires auraient été les bienvenus et répondu à nos attentes en se situant juste en dessous de l'iPhone 13 mini. 

À bien des égards, un iPhone vieux de cinq ans

Bien que le passage à l’A15 comporte de réels avantages, il est décevant que le reste de ce téléphone ait tout d’un iPhone 8 datant de 2017.

L'écran est le même vieil écran LCD qui n'est pas aussi lumineux qu'on pourrait l'espérer, aux bords énormes au-dessus et en dessous, et qui n'affiche pas le HDR. Cette ancienne conception ne vous donne qu'un écran de 4,7 pouces. Les iPhone 12 mini et 13 mini, bien que considérablement plus petits, ont tout de même des écrans de 5,4 pouces parce que l'espace n’a pas été gaspillé.

Une partie est réquisitionnée pour le bouton d’Accueil physique avec Touch ID. Il y a certains utilisateurs qui refusent tout simplement de se mettre au goût du jour et d’adopter Face ID. Mais, même ainsi, Apple pourrait créer un téléphone avec Touch ID dans le bouton latéral, comme c’est le cas pour l'iPad Air et l'iPad mini, ce qui laisse de la place pour un écran bien plus grand, allant jusqu'aux bords du téléphone.

Pour certains, le bouton d'accueil est archaïque. Pour d'autres, c'est la seule raison d'acheter un iPhone SE.

Capteurs photos

La vieille caméra de l'iPhone 8 ne rend pas service à Apple. Le traitement d'image de l'A15 fait un travail remarquable pour produire de bonnes photos en pleine lumière, mais le capteur photo arrière de 12 Mp a du mal dans les situations de faible luminosité, produisant des images avec beaucoup de grain et un faible contraste.

À gauche avec l'iPhone 13 Pro, on obtient davantage de visibilité, à droite avec l'iPhone SE 3 plus de bruit

Le capteur selfie de 7 Mp prend des photos plus mauvaises que celles auxquelles nous sommes habitués, avec moins de détails et de contraste, et des problèmes fréquents comme des ciels renversants et des ombres inexistantes. Sinon, la caméra avant est correcte pour les appels FaceTime, d’ailleurs nous sommes surpris par les performances de ce hardware âgé dans les scènes très lumineuses, mais vous souhaiteriez mieux si vous un adepte des selfies.

À gauche, l'iPhone 13 Pro offre une texture supérieure, à droite l'iPhone SE 3 donne d'assez bons résultats

Vous n’aurez pas les fonctionnalités communes aux récents iPhone, tel que le module photo arrière double ou triple (avec le téléobjectif ou le capteur ultra large), le chargeur MagSafe, ou la puce U1 pour localiser précisément des AirTags, par exemple.

Apple continue de vendre l'iPhone 11 à 589 € ; nous pensons que ceux envisageant l'iPhone SE 3 seraient plus heureux de dépenser les 60 € supplémentaires pour celui‑ci.  

Toutefois, il faut garder en tête que vous ne disposerez pas de la 5G et que sa puce A13 n'est pas aussi rapide (vous ne remarquerez probablement pas la différence), mais il dispose d'un grand écran et de meilleure qualité, de Face ID, d'un indice de protection IP 68 contre IP67, de performants capteurs et d'une autonomie supérieure.

Prix

L’iPhone SE 3 est disponible à la vente depuis le 18 mars 2022 à partir de 529 € non seulement chez Apple mais aussi chez d’autres revendeurs tels que Amazon, la Fnac, Darty, Boulanger ou encore Cdiscount, et auprès des opérateurs de téléphonie mobile (REDbySFR, Orange, SFR, Bouyges et Free).

Enfin, il est proposé en Lumière stellaire (blanc), Minuit (noir) et Product(RED). 

Conclusion

La version 2020 de l'iPhone SE était déjà bien assez rapide et n'avait pas vraiment besoin d'un processeur davantage véloce, mais plutôt d’un nouveau design, d'un appareil photo plus efficace, d'un écran moderne avec un meilleur rapport écran/corps et d'une autonomie perfectionnée. Mais, Apple en a décidé autrement. 

Apple a retouché la partie qui en nécessitait le moins et a, de façon surprenante, décidé de laisser tel quel des éléments désespérément dépassés. L'écran est minuscule avec d'énormes et grossiers bords, l'autonomie n’est qu’acceptable, et les capacités photo sont limitées. Et si le traitement d'image de premier ordre de l'A15 améliore vraiment la qualité des clichés, il manque toujours des fonctions essentielles comme le mode nuit. 

C'est un produit tellement inégal.

Le processeur est surdimensionné, ce qui est même trop pour un téléphone de cette catégorie nécessite. Sa vitesse surpasse celle d’Android coûtant plus de 1 000 € ! 

Ce genre de performance de pointe est rarement la préoccupation principale des utilisateurs recherchant des smartphones à “petit” prix. Dans d'autres domaines, il est en retard par rapport à des concurrents à 500 €.

Adaptation de l'article original rédigé par Jason Cross et paru sur notre site sœur Macworld.com.

Fiche technique

Écran LCD IPS Retina HD de 4,7 pouces, 1334x750, 326ppi, True Tone, Wide colour (P3), 625 nits
Processeur A15 Bionic 
Stockage 64 Go/128 Go/256 Go 
Appareil photo arrière 12 Mp (f/1,8), Mode portrait, vidéo 4K, Deep Fusion, Smart HDR Styles photographiques
Capteur selfie 7 Mp (f/2,2), mode portrait, vidéo 1080p
Enregistrement vidéo 4K à 24 i/s, 30 i/s ou 60 i/s, OIS, Stabilisation vidéo de qualité cinéma
Wi-Fi Wi-Fi 6 
Connectivité 5G
Chargement sans fil Oui
Bluetooth 5.0
Apple Pay Oui
Étanchéité IP67
SIM Double (nano et eSIM) 
Taille 138,4 mm x 67,3 mm x 7,3 mm
Poids 148 g

Articles recommandés :

Prix disponible(s)

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde