Test de la Google Pixel Watch : une vraie rivale de l’Apple Watch

Le moment est enfin arrivé. Après avoir créé un système d’exploitation pour montre connectée pendant près de dix ans, Google a enfin conçu sa propre montre. 

À presque tous les égards, la Pixel Watch valait la longue attente.  

À partir de 379 €, son prix se situe entre celui de la Samsung Galaxy Watch 5 et de la Watch 5 Pro, ainsi que des Apple Watch SE et Series 8. Pour un appareil de première génération, Google a fait un excellent travail pour obtenir une montre sous Android capable de véritablement rivaliser avec l’Apple Watch, mais elle n’est pas sans défauts.

Design

  • Acier inoxydable recyclé  
  • Verre 3D personnalisé  
  • 50ATM  

Le design de la Pixel Watch est l’un des principaux attraits pour nous. Il est très réussi et est en quelque sorte à la hauteur des rendus que nous avons vus avant le lancement officiel, ce qui est très rare.   

Google a fabriqué le corps en acier inoxydable recyclé à 80 % et l’avant est protégé par un verre Corning Gorilla Glass 5 3D sur mesure. La version Argent poli de la Watch est aussi premium que l’on peut s’y attendre, même si ce n’est pas le plus beau des coloris, car il y a aussi le Noir Mat et le Champagne Doré. 

 Le design arrondi et lisse, semblable à celui d’un galet donne à la Pixel Watch une apparence luxueuse, surtout si l’on ajoute la façon dont le bracelet s’intègre parfaitement au corps principal. L’ensemble du design est tout simplement magnifique.

Google fournit deux tailles de bracelet dans la boîte pour s’assurer que vous avez la bonne. Le bracelet standard en fluoroélastomère se marie très bien avec la protubérance en métal.  

Il existe une gamme de bracelets supplémentaires que vous pouvez acheter auprès de Google, notamment en élastique, tressé et en cuir

Nous étions un peu inquiets de l’épaisseur de la montre (12,3 mm), mais elle tient parfaitement sur le poignet et elle est également légère (36 g, sans le bracelet). Dans l’ensemble, il s’agit d’une petite montre connectée, idéale si les autres modèles du marché vous sont trop grands.  

L’avant protégé par un verre Gorilla Glass ne sera pas aussi durable que le verre Saphir, mais après plus d’une semaine d’utilisation nous n’avons eu aucune marque ou rayure. La Pixel Watch est également étanche jusqu’à 5ATM (50m) et peut donc vous accompagner partout, à moins que vous ne soyez un plongeur en eaux profondes.

Sur les côtés du corps, vous trouverez un micro, un haut-parleur, un bouton et une couronne haptique. 

Écran et audio

  • AMOLED  
  • Luminosité de 1000 nits  
  • Micro et haut-parleur  

Le design compact de la Pixel Watch signifie que l’écran est un peu petit et Google n’indique pas la taille de l’écran, mais d’après ce que nous avons compris elle est de 1,2 pouces, ce qui est identique à la Galaxy Watch 5.  

L’écran AMOLED a une densité de pixels décente de 320ppi et des couleurs DCI-P3, bien que Google ne dise pas à quel niveau de précision. Quoi qu’il en soit, l’écran est net et coloré avec une luminosité allant jusqu’à 1000 nits, selon la firme.  

Nous n’avons eu aucun problème à lire l’écran Pixel Watch à l’extérieur en plein soleil. D’ailleurs, vous pouvez sélectionner trois niveaux de luminosité dans les paramètres, mais la montre a également une luminosité adaptative grâce à un capteur de lumière ambiante. Nous n’avons pas eu besoin de l’ajuster manuellement.

Il existe également des modes qui peuvent vous éviter ces désagréments et d’économiser de l’énergie. 

Nous abordons l’autonomie de la batterie plus loin dans ce test, mais il convient de noter dès à présent qu’il existe une option d’allumage permanent de l’écran, elle est désactivée par défaut sinon elle puiserait considérablement dans l’autonomie. En outre, vous avez la possibilité de la réveiller en tapotant l’écran ou en bougeant votre poignet.

Comme mentionné précédemment, il y a un microphone et un haut‑parleur sur un côté de la montre. Le micro est efficace pour les commandes ou la dictée. Le haut‑parleur est de qualité limitée en raison de la taille de la Pixel Watch.

Vous pouvez l’utiliser pour passer un appel téléphonique si nécessaire, mais vous aurez besoin d’être dans une pièce raisonnablement calme. Curieusement, il n’est pas possible de s‘en servir pour écouter de la musique...

Logiciel et fonctionnalités

  • Wear OS 3.5
  • Des "widgets" utiles
  • Excellente intégration de Google

Bien évidemment la Pixel Watch fonctionne sous Wear OS. Avec cette version de Wear OS 3.5 aux couleurs de Pixel, vous obtenez l’expérience Android pure et ininterrompue. Google a travaillé avec Samsung sur le logiciel, mais notons que la gamme Galaxy Watch 5 fonctionne avec une surcouche One UI, par exemple.

La configuration avec Pixel 7 est un jeu d’enfant puisque vous obtenez un pop-up automatique et la bien nommée application Pixel Watch vous explique comment tirer parti du hardware et du logiciel de l’appareil. Mais heureusement, vous n’avez pas besoin d’un téléphone Pixel pour utiliser la montre, mais simplement d’un smartphone sous Android 8.0 ou ultérieur. Les utilisateurs d’iPhone en sont exclus.

Depuis le cadran principal, un glissement vers le haut vous permet d’afficher les notifications et vers le bas d’accéder aux réglages rapides et obtenir des informations telles que le niveau de la batterie. Le défilement peut également être effectué à l’aide de la couronne haptique, qui est suffisamment fluide et satisfaisante.

Vous aurez besoin de l’écran tactile pour sélectionner les widgets météo, calendrier, fréquence cardiaque et plus encore.

Leur ordre est personnalisable via la montre elle-même ou l’application compagnon, il vous est aussi possible d’en ajouter ou d’en supprimer à votre guise.

Par défaut, vous avez le choix entre huit cadrans, qui sont eux aussi personnalisables.

Vous pouvez répondre aux notifications de messages directement depuis la montre en dictant ou en passant par l’écran pour choisir un emoji. Nous avons également été surpris par le bon fonctionnement du clavier à l’écran pour composer un message via la saisie par glissement.

En appuyant sur la couronne haptique, vous revenez à l’écran de la montre ou vous ouvrez une liste d’applications, selon où vous vous trouvez dans l’interface utilisateur. Le bouton situé au-dessus ouvre les applications récemment utilisées ou une pression longue fait appel à Google Assistant.

Tout cela est très soigné et intuitif et l’intégration avec les services Google est excellente.

Aussi, sachez que Google Assistant peut être déclenché par la commande vocale “Hey Google” ou par la création d’un raccourci.

L’application Home sur Wear OS est en version bêta et un peu basique, de sorte que vous ne pouvez pas afficher les caméras Nest par exemple, régler le volume d’une enceinte ou contrôler un thermostat Nest. La plupart des tapotements donnent lieu à un message vous demandant de sortir votre téléphone.

Il y a aussi Google Maps pour les directions au poignet, ce qui signifie que vous n’avez pas besoin de recourir à votre Android pour trouver votre chemin et cela inclut même une mini-carte qui fonctionne étonnamment bien sur l’écran compact.

Vous disposez également de Google Wallet pour effectuer des paiements via NFC, bien que vous deviez configurer un code PIN par sécurité.

Les applications préchargées couvrent la plupart des bases, mais pour en obtenir davantage il vous suffit de vous rendre sur le Google Play Store, avec de nombreuses applications disponibles, notamment Spotify, Outlook et bien d’autres.

Fitness et suivi

  • Intégration Fitbit 
  • De nombreux capteurs

L’autre service de Google qui est étroitement lié à la Pixel Watch est Fitbit, puisque Google a acquis la société.

D’une certaine manière, la Pixel Watch est le dispositif Fitbit le plus haut de gamme que vous puissez acheter, Google affirmant qu’elle dispose du “suivi de la fréquence cardiaque le plus précis de Fitbit à ce jour”. Cela signifie que vous devez suivre vos statistiques sur votre téléphone avec l’app Fitbit, notez qu’il n’est pas possible de s’y connecter via son compte Google. 

Comme d’habitude, le moniteur optique de fréquence cardiaque se trouve au dos de la montre pour être en contact avec votre peau. La couronne numérique sert ensuite à faire un ECG (électrocardiogramme).

La Pixel Watch est capable de suivre les niveaux d’oxygène dans le sang, il y a un capteur intégré mais il n’est pas encore fonctionnel. Cela devrait venir avec une mise à jour logicielle.

Elle dispose également de nombreux autres capteurs pour le suivi, comme un accéléromètre, un gyroscope et un altimètre.

Tout cela signifie que vous obtenez un suivi étendu, que vous souhaitiez simplement compter les pas ou les calories par exemple.

Associez la Pixel Watch à l’application Fitbit et vous aurez toutes sortes d’informations, notamment des graphiques de votre fréquence cardiaque et des Minutes en zone active, c’est-à-dire le moment où vous avez atteint certaines zones de fréquence cardiaque pendant l’exercice.

Vous avez le choix entre plus de 40 activités différentes, bien que certaines montres concurrentes en proposent davantage.

Les activités les plus utilisées apparaissent sur le widget Fitbit et le GPS intégré vous permet de vous dispenser de votre téléphone lorsque vous sortez et d’enregistrer votre itinéraire.

Curieusement, le suivi automatique n’est pas disponible sur la Pixel Watch, à l’image du Fitbit Sense 2. L’appareil peut tout de même suivre automatiquement certaines activités que vous retrouverez dans l’appli Fitbit. Ceci n’a pas vraiment de sens étant donné que Google possède Fitbit...

Sur ce sujet, en réponse à 9to5Google, Google a déclaré que la reconnaissance automatique des entraînements seraient ajoutées plus tard. 

La détection des chutes est une fonctionnalité qui sera disponible “cet hiver”, selon Google. Il s’agit d’une fonction courante pour les Apple Watch, servant à savoir si vous êtes tombé et d’alerter vos contacts en votre nom ou les services d’urgence.

La Pixel Watch est également capable de réaliser un suivi détaillé de votre sommeil, et pour cela, elle puise dans la batterie bien sûr. Compte tenu de son autonomie (nous y revenons plus loin), il est préférable de laisser la Pixel Watch sur son chargeur pendant que vous dormez.

Sachez que vous n’êtes pas limité à Fitbit, en effet d’autres applications de fitness populaires sont disponibles pour la Pixel Watch, notamment Strava. Vous avez la possibilité de passer par Fitbit Premium gratuitement pendant six mois. Elle inclut des séances d’entraînement guidées, des séances de pleine conscience, ainsi qu’une analyse approfondie de vos données.

Hardware et performances 

  • Processeur Exynos 9110  
  • Mémoire et stockage de 2/32 Go  
  • GPS, NFC et LTE en option

Il est surprenant d’avoir ici le processeur Samsung Exynos 9110 qui a été vu dans la première Galaxy Watch en 2018. En comparaison, la dernière Galaxy Watch 5 dispose d’un Exynos W920 plus récent qui équipe également la Galaxy Watch 4, mais il est basé un processus de fabrication de 5 nm, plutôt que les 10 nm de l’Exynos 9110.

La puce est associée à 2 Go de RAM, ce qui est plus que la Watch 5 et, malgré l’ancienne puce, les performances de la Pixel Watch sont parfaitement fluides.

L’impact le plus important de la présence de ce processeur, semble-t-il, concerne l’autonomie de la batterie.

Il y a également 32 Go de stockage embarqué en standard, ce qui vous accorde davantage d’espace que les principaux rivaux pour les applications et le téléchargement de musique (YouTube Music ou Spotify).

Vous retrouvez aussi le Wi-Fi, le Bluetooth, le NFC, un GPS et les capteurs mentionnés dans la section précédente.

Pour profiter de la connexion 4G LTE, un supplément de 50 € est nécessaire.

Autonomie et charge

  • 294mAh 
  • Autonomie sporadique 
  • Charge rapide

Malheureusement, c’est ici que se trouve le talon d’Achille de la Pixel Watch. Ce n’est pas une défaillance totale de la batterie, mais elle est inégale.  

La Pixel Watch a une petite batterie de 294 mAh, ce qui n’est pas rare pour une montre connectée de cette taille. Alors qu’Apple revendique 18 heures pour la Series 8 et Google 24, sur le papier elle bat un rival clé tout en étant moins cher.

Le problème ici est que vous pourriez ne pas atteindre ce chiffre. En effet, lors d’un week-end à la maison, nous avons pu bénéficier d’une autonomie de près de 48 heures, alors que lors d’une journée en ville, l’autonomie n’a été que de 12 heures. Et ceci, bien que nous n’ayons pas plus utilisé la Watch que d’habitude, l’autonomie est tombée sous les 20 %. Il y a plusieurs facteurs qui affectent l’autonomie comme l’activation du GPS, de Spotify et de l’écran toujours allumé.

Peut-être qu’un processeur plus récent aurait pu donner un coup de pouce dans ce domaine, plutôt qu’un vieillissant Exynos 9110.

Heureusement, la recharge est assez rapide, avec le chargeur fourni et une prise murale de 15W, la Watch a atteint 39 % après 15 minutes de charge, et 53 % après 30 minutes.

Malheureusement, il n’est pas possible d’avoir recours à d’autres chargeurs comme le Stand 2, car la Pixel Watch ne prend pas en charge la recharge sans fil Qi, à l’image du système du Pixel 7.

Notez que même si vous voyez une animation de charge et qu’elle semble fonctionner, la montre n’est pas réellement rechargée....

Prix et disponibilité

La Pixel Watch commence à 379 € pour le modèle Wi-Fi/Bluetooth. Si vous voulez la connectivité LTE (des frais de réseau supplémentaires s’appliquent), vous devrez débourser 429 €. La Pixel Watch est disponible sur Google Store, Amazon France, Amazon Belgique, Fnac, Boulanger, Rakuten, etc.

Elle est plus chère que la Galaxy Watch 5 et que l’Apple Watch SE 2022, mais moins onéreuse que la Galaxy Watch 5 Pro et l’Apple Watch Series 8.

Conclusion

La Google Pixel Watch est non seulement belle et agréable, avec sa propre personnalité, mais elle est également compacte, légère et confortable. La qualité de fabrication est exceptionnelle. Elle regorge de technologies de pointe et fonctionne parfaitement grâce à la combinaison de l’intuitif Wear OS 3.5, d’une couronne haptique et d’un écran éblouissant.

Cependant, Google n’a pas été à la hauteur dans tous les domaines, avec une autonomie imprévisible, des limites en matière de recharge et, surtout, l’absence de détection automatique des séances d’entraînement, que l’on trouve sur d’autres Fitbit.

Adaptation du test effectué par Chris Martin et paru sur notre site sœur TechAvisor.com.

Fiche technique

  • Wear OS 3.5 (compatible avec Android 8.0 ou ultérieur)
  • 1.2in AMOLED, 320ppi, 1000 nits
  • Exynos 9110
  • 2 Go de RAM
  • 32 Go de stockage
  • Wi-Fi 802.11b/g/n 2.4 GHz
  • Bluetooth 5.0
  • GPS
  • NFC
  • LTE (en option)
  • Microphone
  • Haut-parleur
  • Moniteur optique de fréquence cardiaque/ECG
  • Capteur d’oxygène dans le sang
  • Accéléromètre, altimètre, gyroscope, capteur de lumière ambiante, boussole
  • Détection de chute
  • 40 modes d’entraînement (Fitbit)
  • Batterie de 294 mAh
  • Jusqu’à 24 heures d’autonomie
  • Étanchéité jusqu’à 5ATM / 50m
  • Corps en acier inoxydable recyclé à 80 %
  • Verre Gorilla 5 3D personnalisé
  • Couronne haptique
  • Bouton latéral
  • 36 g (corps uniquement)
  • Couleurs : Champagne Doré, Noir mat, Argent poli

Prix disponible(s)

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde