Test : CyberGhost VPN

CyberGhost est l’un des services VPN les plus anciens et connus du marché. Auparavant, il proposait une offre gratuite mais elle n’est plus d’actualité depuis fin 2018.

CyberGhost se concentre à présent sur une seule offre payante avec un niveau de confidentialité de premier ordre contre un faible coût mensuel. Et, si vous vous abonnez pour une durée de trois ans, le prix est très abordable (2 €/mois).

CyberGhost compte à ce jour plus de 7 400 serveurs répartis dans 91 pays ; ce qui est plutôt impressionnant.

Vous n’aurez probablement pas besoin de vous connecter à un serveur se trouvant à Andorre ou en Lituanie, mais le véritable avantage est qu’il y a un important choix de serveurs dans les pays les plus utilisés, comme les États-Unis.

L’application affiche tous les serveurs disponibles, ainsi que le nombre d'utilisateurs connectés (et le nombre maximal autorisé). Elle peut également n’afficher qu'une liste de pays et une liste séparée de serveurs optimisés pour 35 services de streaming.

Cela signifie que si vous cherchez à débloquer Disney Plus, il vous suffit de rechercher Disney et de cliquer dessus. Vous serez alors connecté au serveur approprié et pourrez passer à votre application Disney pour regarder votre programme.

Enfin, avec CyberGhost vous avez la possibilité d’enregistrer jusqu’à sept appareils et les connecter simultanément.

WireGuard

CyberGhost a été étrangement silencieux à propos de WireGuard contrairement à d’autres services VPN ont clamé haut et fort leur intention de le mettre en place. Toutefois, CyberGhost a rattrapé son retard et a intégré le protocole à ses application iOS, Android et Linux, etc.

Serveurs NoSpy 

Comme la plupart des services VPN, CyberGhost loue la grande majorité de ses serveurs. Cependant, depuis son siège en Roumanie, elle dispose de son propre centre de données qu’elle exploite. CyberGhost nomme ses serveurs NoSpy, elle affirme qu’ils promettent de meilleures vitesses, une sécurité renforcée et qu’ils reposent sur “matériel à la pointe de la technologie”.

Les NoSpy sont disponibles pour les toutes les formules d’abonnement exceptée celle d’un mois. Toutefois, il y a des inconvénients à l'utilisation des serveurs signés CyberGhost.

À savoir qu’ils ne sont pas aussi sûrs car ils sont loués et, selon les propres termes de CyberGhost, ne sont pas “isolés de l'ingérence de tiers”. L’utilisation de serveurs NoSpy “réduit considérablement le risque d'exposition et d'interférence par des acteurs externes”.

La société affirme qu’elle exécute son propre système d'exploitation personnalisé sur ces serveurs pour un “environnement entièrement sécurisé” et qu'elle a mis en place des “mesures de sécurité supplémentaires” pour tous les serveurs loués, mais la description donne l'impression que seuls les serveurs NoSpy garantit votre confidentialité et votre sécurité.

En résumé, si vous avez besoin d’un serveur basé en France ou aux États-Unis, vous renoncez à une meilleure confidentialité et vitesse de connexion.

Applications 

CyberGhost est compatible Linux, Windows, macOS, Android (et Android TV), iOS, Amazon Fire TV, routeurs et consoles. Des extensions de navigateur sont également disponibles pour Chrome et Firefox.

Les applications iOS et Android sont très faciles à installer et à utiliser. Elles vous permettent de choisir le meilleur serveur, un pays spécifique et d’accéder à la fonction Pour le streaming. Grâce à celle-ci, sélectionnez le serveur qui vous permettra de profiter sans souci de Netflix, iPlayer, YouTube, Disney+, Kodi, Hulu et plus encore.

Les serveurs sont disponibles dans 90 pays, dont la France, les États-Unis, l’Australie, le Canada et le reste du monde. Vous pouvez enregistrer vos préférences, et accéder à une liste complète des serveurs basé dans ces pays, ainsi que des utilisateurs actuels et leur nombre maximum.

Contrairement à l’application Windows, il n’y a pas d’onglet dédié aux serveurs NoSpy, pour cela vous devez trouver dans la liste la Roumanie, afficher la liste complète des serveurs et la faire défiler jusqu’en bas. Pour davantage d’efficacité pour une connexion ultérieure, vous pouvez les ajouter à vos favoris.

Avec les applications mobiles, vous pouvez laisser le VPN décider de protéger ou non les connexions Wi-Fi, une invite apparaît lorsque votre téléphone se connecte à un nouveau réseau sans fil. Enfin, sur Android, il est possible d’utiliser le tunnel fractionné pour choisir les applications qui passent ou non par le VPN. Curieusement, il n’y a pas de Kill switch pour Android.

En revanche, l’application Windows est bien plus puissante. En surface, elle est similaire à celle d’Android, mais dans les détails elle propose plein d’autres de paramètres et d’options.

À titre d’exemple, vous obtenez une liste des serveurs indiquant le nombre de personnes connectées à un serveur, vous avez la possibilité de filtrer par favoris, par ceux qui sont optimisés pour le streaming, etc.

Pour ce qui est des paramètres, le Kill switch est activé par défaut, vous êtes donc protégé contre une déconnexion inattendue du serveur VPN. La protection contre les fuites DNS est, elle aussi, activée.

Vous profiterez également d’un onglet Règles intelligentes, d’où vous décidez ce qui se lance au démarrage de Windows, notamment la connexion à un serveur spécifique et l’ouverture d’un navigateur Web en mode incognito.

Il est possible de mettre sur liste blanche les sites web dont vous refusez la connexion VPN, comme votre banque en ligne ou un autre service. La protection des applications est une idée intéressante et utile : vous pouvez établir une liste d’apps qui, lorsque lancées, démarrent automatiquement le VPN et se connectent à un serveur spécifique.

Un autre onglet intitulé Fonctionnalités de connexion comprend un bloqueur de pubs, de sites malveillants, de traçage en ligne le HTTPS automatisé pour tous les sites et la compression des données.

Politique de confidentialité

Comme nous l’avons mentionné, le siège social de CyberGhost est basé en Roumanie, qui opère en dehors de la juridiction des pays de l’Alliance des 14 Yeux, qui partagent des renseignements. L'entreprise applique sérieusement une politique de confidentialité de non-conservation de log. Son engagement est clairement expliqué sur son site Web. Votre activité est donc totalement anonyme : ni votre FAI ni CyberGhost n’ont pas la moindre idée de vos activités ni du moment auquel vous les faites.

Si vous creusez davantage, vous constaterez que CyberGhost procède en fait à une certaine journalisation par le biais de son service VPN. Cependant, il s’agit, selon l’entreprise, de données anonymes qui sont utilisées pour comprendre la demande de serveurs dans certains pays et savoir si les tentatives de connexion ont abouti ou non. D’ailleurs, dans les applications, sachez que la collecte de données anonymes est activée par défaut, il vous est possible de la désactiver.

La société n'a pas encore publié d'audit indépendant de sa politique de non-archivage de données. Certains de ses concurrents l’ont fait (à l’image de NordVPN), donc pour le moment, vous devez simplement croire sur parole CyberGhost...

Performances

Il n’est pas facile de tester la vitesse d'un service VPN. Les performances varient d'un serveur à l'autre, mais aussi selon le jour et l'heure.

En utilisant une connexion domestique fonctionnant à environ 40 Mbit/s, nous avons tout de même été impressionnés. En nous connectant au serveur américain optimisé pour Netflix, nous avons obtenu une vitesse de téléchargement de 32 Mbit/s, ce qui est plus que suffisant pour le streaming HD. Les temps de connexion étaient cependant un peu lents.

Néanmoins, le protocole WireGuard promet une vitesse jusqu'à deux fois supérieure lorsque connecté à des serveurs proches (ce qui signifie généralement dans le même pays que votre emplacement réel).

Dans cette série de tests, nous n'avons eu aucun problème de déconnexion et, après avoir exécuté nos tests habituels de fuite DNS et IP, nous n’avons rien observé d’anormal.

Pour débloquer les services de streaming, nous vous conseillons de passer par un serveur optimisé, pour une meilleure connexion.

Prix 

L’abonnement d’un mois est à 11,99 €, mais si vous optez pour un abonnement d’une plus longue période alors le prix décroit fortement. La formule de trois ans coûte 2 €/mois, avec 3 mois gratuits supplémentaires. Aussi, CyberGhost garantit un remboursement sous 45 jours, soit plus que ses concurrents.

Notez qu’il s’agit d’un paiement unique de 78 € qui sera prélevé tous les trois ans. En dehors de PayPal et de la carte de crédit, qui ne sont pas anonymes, votre seule option est d'utiliser BitPay.

Conclusion

Au final, CyberGhost est un VPN plutôt solide. Il met à disposition un grand nombre de serveurs, débloque de nombreux services de streaming et offre presque toutes les fonctionnalités et paramètres que vous pouvez attendre.

Les serveurs NoSpy sont pratiques pour des utilisations nécessitant une confidentialité maximale ; les serveurs de streaming fonctionnent comme annoncé, et sont donc parfaits si vous avez simplement besoin de débloquer du contenu.

Nous apprécions l’ajout de WireGuard, mais aimerions que la politique de CyberGhost en matière de no log soit auditée.

Prix disponible(s)

Vendeurs Prix Livraison  

Comparaison de prix de plus de 24 000 magasins dans le monde