Entre la connexion via câbles Ethernet, la fibre et même la 5G, la vitesse du Wi-Fi n'a jamais été aussi rapide que ces dernières années. Toutefois, le nombre croissant d'appareils connectés par foyer, une moyenne de 5 en France, a parfois tendance à la ralentir. 

Au sein d'une grande famille ou d'une colocation par exemple, la vélocité du réseau Wi-Fi peut diminuer de façon conséquente, en raison d’une utilisation accrue d’Internet.  

De ce fait, il est parfois nécessaire d'optimiser votre réseau Wi-Fi pour profiter au mieux de vos appareils domotiques, ordinateur portable, smartphone, tablette, console de jeux, ou autres. 

Pour vous aider à cela, suivez les 10 astuces que nous avons rassemblé pour vous. 

1. Vérifiez la vélocité de votre bande passante

La première chose à faire est de vérifier la vélocité de votre bande passante. Pour ce faire, nous vous recommandez le site speedtest.net.  

Suivant le résultat affiché, vous devriez alors envisager de passer à une connexion par câble, ou via la fibre optique. 

Certains opérateurs (Orange, Bouygues, SFR) promettent une vitesse allant jusqu’à 1Gbps, ce qui correspond généralement à environ 900 Mbps.

2. Éteignez les appareils connectés inutilisés

Pour profiter de votre bande passante au maximum lors d’un appel vidéo important, ou le téléchargement d'un film, nous vous conseillons d’abord d’éliminer les interférences Wi-Fi provenant de votre micro-ondes, téléphone fixe, interphone pour bébé...  

Ensuite, éteignez les appareils Wi-Fi dont vous ne vous servez pas. Les smartphones et tablettes, par exemple, consomment de la bande passante en arrière-plan même lorsque vous ne les utilisez pas. Il en va de même pour vos enceintes connectées. 

Si vous êtes plusieurs à vivre dans le même foyer, alors demandez aux autres utilisateurs de couper leur Wi-Fi le temps nécessaire. Sur certains routeurs, vous pouvez installer un contrôle parental avec des horaires de programmation.  

Enfin, pour davantage d’efficacité, connectez votre ordinateur directement au routeur via un câble Ethernet ou une prise CPL. 

3. Achetez un nouveau routeur 

Un modem est tout ce dont vous avez besoin pour connecter votre ordinateur à Internet. En revanche, si cela concerne plusieurs appareils, alors l’ajout d’un routeur sera indispensable.

Les fournisseurs d'accès à l'internet (FAI) proposent souvent à leurs abonnés une combinaison routeur-modem.

En général, ils sont décents, mais ils peuvent aussi être dépassés, ils vous empêchent de tirer parti des dernières normes Wi-Fi.

Avec un routeur haut de gamme, vous bénéficierez d’une meilleure portée et des vitesses élevées grâce aux dernières technologies sans fil, ainsi qu'une gestion de réseau plus sophistiquée.

Demandez à votre opérateur de vous en envoyer un nouveau si le vôtre date de quelques années.

  

Pour obtenir des résultats satisfaisants, tournez-vous vers un modèle sans fil 802.11ac (de préférence un qui prend en charge MU-MIMO) composé d'au moins trois antennes. Ces dernières réduisent les erreurs et sont davantage de véloces. Notez qu’il importe peu qu'elles soient installées à l'intérieur ou à l'extérieur du routeur. 

Dans le commerce, la plupart des nouveaux routeurs sont "bi-bande" et prennent en charge les bandes de fréquence 2,4 GHz et 5 GHz.

Celle de 2,4 GHz a une portée plus longue mais est plus lente. Elle risque d'être plus encombrée et sensible aux interférences. 

Celle de 5 GHz transmet les données plus rapidement mais n'atteint pas une aussi grande distance, car les fréquences plus élevées passent difficilement à travers les murs et les sols. 

Pour les foyers habités par plusieurs personnes, il semble plus judicieux d’acheter un routeur tri-bande avec un canal de 2,4 GHz et deux canaux de 5 GHz.

4. Mettez à jour votre routeur  

Vérifiez que votre routeur fonctionne sous la dernière mise à jour de son micrologiciel, celle-ci peut être téléchargée sur le site web du fabricant.  

La plupart sont assez simples à installer car elles sont accompagnées d'un assistant qui vous guidera dans les différentes étapes de configuration. En revanche, si vous avez des difficultés, alors contactez votre fournisseur d'accès. 

Sinon, essayez simplement de le redémarrer de temps en temps.

5. Déplacez votre routeur 

Si votre routeur est caché dans un coin, alors il aura plus de mal à envoyer son signal dans les endroits où vous en avez le plus besoin. La meilleure place se trouve être au centre de votre maison. 

Pour cela, prenez une rallonge et déplacez votre routeur, attention cependant à ne pas l’installer à même le sol. Cela lui donnera des chances de fournir une connexion Wi-Fi forte et rapide dans toutes les pièces et éviter les zones mortes. Placez-le sur un bureau, une table ou une étagère, et loin des autres appareils électroniques.

Ne le mettez jamais dans un placard ou derrière la télévision.

Vous ne le savez peut-être pas mais les plantes et l'eau peuvent absorber votre signal sans fil de 2,4 GHz, réduisant ainsi sa portée.  

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, les miroirs peuvent également bloquer le Wi-Fi, car ils agissent comme des boucliers métalliques.

6. Trouver les zones mortes

Pour mesurer l'impact de la distance, des changements de fréquence et de la structure des habitations sur la puissance de votre signal, utilisez un outil de cartographie thermique Wi-Fi. Ceux qui conviennent parfaitement sont le NetSpot pour Mac et le Ekahau pour Windows.  

Ensuite, faites le tour de votre maison pour voir quelles zones manquent de Wi-Fi et celles qui sont les plus exposées. Puis, envisagez d'ajouter des appareils Wi-Fi tels que des adaptateurs CPL.

7. Utilisez une connexion câblée 

Pour une nette amélioration, vous pouvez aussi relier votre ordinateur, ou autres, à un câble Ethernet pour une connexion filaire.

8. Installez des adaptateurs CPL

Pour éviter d'avoir des câbles Ethernet dans chaque pièce de votre maison, munissez-vous d’un kit CPL.  

Installez un adaptateur dans la même pièce que votre routeur (sur une prise de courant à proximité), puis reliez-les ensemble à l'aide d'un câble Ethernet.  Ensuite, branchez une prise CPL dans la ou les pièces où vous avez besoin d'un accès rapide pour ajouter un nouveau point d'accès Wi-Fi dans une seconde pièce.

La connexion est beaucoup plus stable et solide que celle que vous obtiendrez avec une extension Wi-Fi. Elle permet de renforcer, à moindre coût, votre connexion là où vous en avez le plus besoin. 

Découvrez quels sont, selon nous, les meilleurs kit CPL.  

9. Installez un système Wi-Fi Mesh 

Toutes les prises CPL ne sont pas équipés du Wi-Fi, c'est pour cela qu’il est encore plus sûr d’utiliser un réseau maillé.

Le Wi-Fi Mesh crée un système dans toute la maison qui élimine les zones mortes et fournit une connexion ininterrompue, plus efficace dans toute la maison.

Les routeurs traditionnels diffusent le Wi-Fi à partir d'un seul point, mais les systèmes maillés en couvrent plusieurs. Un module est relié au routeur, ou au modem, et devient le concentrateur principal.  

Les autres, appelées nœuds, capturent et rediffusent le signal. Vous disposez ainsi d'un réseau Wi-Fi unique sur lequel vos appareils se connectent et se déconnectent tout en transparence. 

Les meilleures solutions Wi-Fi Mesh pour Mac et PC.

10. Nettoyez votre PC ou Mac  

Enfin, recherchez des logiciels pour débarrasser votre ordinateur de fichiers inutiles afin qu’il fonctionne avec une meilleure fluidité. 

Pour vous aider, consultez les meilleurs logiciels de nettoyage pour PC et Mac.