Sortie fin 2020, la dernière gamme des Mac Silicon d'Apple, dotée du nouveau processeur Silicon M1, pose un seul problème : elle ne permet pas d’y connecter plus d'un écran externe.

C'est une restriction inattendue par rapport à la génération précédente de Mac intégrant une puce Intel. Ils ont, eux, la capacité de fonctionner avec deux écrans lorsqu'ils sont branchés à une station d'accueil, un hub USB-C ou un Thunderbolt 3.

Pour remédier au problème avec les Mac Apple Silicon et pouvoir les connecter à plus d’un moniteur externe, il existe une solution de contournement.

Néanmoins, elle comporte certains risques, comme l'installation de pilotes tiers qui pourraient ne pas être compatibles avec les futures mises à jour macOS.

De plus, vous devrez probablement acheter au moins un adaptateur, alors qu'auparavant une station d'accueil et un câble d'affichage suffisaient.

Si ces risques ne vous freinent pas, alors n’hésitez pas à suivre nos astuces expliquées ci-après.

Est-il possible de connecter un écran externe à un Mac Apple Silicon ? 

Les nouveaux Mac mini, MacBook Air et MacBook Pro 13 pouces d'Apple sont les premiers appareils d’Apple à être équipés de la puce M1 conçue par la marque. Depuis, ce processeur n’a reçu que des éloges, notamment concernant ses performances et sa vélocité par rapport aux résultats des modèles sous Intel.

Toutefois, il y a un point sur lequel le bât blesse : l’utilisation de plusieurs écrans externes, ce que la puce M1 d'Apple ne permet pas.

Bien que le Mac Mini M1 puisse accueillir jusqu'à deux moniteurs, l'un via son port HDMI et l’autre via USB-C, les MacBook M1, eux, n’en prennent qu’un en charge grâce au USB-C.

Comme solution pour contrer cette limitation, le fabricant Plugable suggère une combinaison de technologies d'affichage tel que le port USB Type-C et le mode alternatif DisplayPort. 

En revanche, ce dernier nécessite l'installation d'un pilote tiers, il en existe différentes versions et elles demandent certains sacrifices.

 

Connecter un MacBook M1 à plus d'un écran externe

Pour combiner un écran externe à votre MacBook M1, suivez les 3 étapes ci-dessous :

1. Téléchargez le pilote Mac DisplayLink

Le pilote DisplayLink est compatible avec macOS Catalina 10.15 et macOS 11 Big Sur. Une fois téléchargé, il peut être géré via son icône dans la barre de menu de votre Mac.

Son installation est simple, mais notez que cette version ne fonctionne pas lorsque votre ordinateur est fermé. Parmi ses autres limitations, il ne fonctionne pas avec la rotation de l'écran.

Dans le gestionnaire DisplayLink, vous trouverez une option de lancement au démarrage. Pour y accéder plus rapidement, il est également possible de glisser ce même gestionnaire vers vos éléments dans Utilisateurs et groupes.

2. Connectez votre MacBook à une station d'accueil

Pour ce faire, vous pouvez opter pour un Plugable UD-ULTC4K Triple Display 4K ou une station d'accueil Caldigit TS3 Plus.

Pour le premier écran, connectez via le port Thunderbolt 3 de votre MacBook M1 ou un adaptateur USB-C vers HDMI

Les sorties HDMI ou Thunderbolt 3 passent par le mode alternatif (Alt Mode). Il s'agit essentiellement d'un pipeline de votre processeur graphique, il se comporte comme si vous aviez branché un dongle USB-C vers HDMI à votre MacBook.

3. Connectez d’autres moniteurs à votre MacBook M1  

Pour jumeler un second écran à votre MacBook, vous devrez utiliser un ou plusieurs ports USB-A de votre station d'accueil, ou hub. Le processus nécessite la présence d’un adaptateur, comme le StarTech USB 3.0 vers HDMI / DVI.  Une autre option est l'adaptateur USB Dual 4K Display de Plugable.

Celui-ci transforme un port USB-A 3.0 en un DVI-I ou VGA et en une sortie HDMI. Chaque écran pourra ensuite supporter simultanément la résolution maximale de 2048x1152 à 60Hz.

  

Veillez à vous procurer un adaptateur DisplayLink HDMI compatible avec la résolution 4K à 60 Hz, car certains sont restreints à 30 Hz. Il exploite alors le pilote, ainsi que les CPU et GPU du système pour convertir les données graphiques en paquets de données USB. Celles-ci sont ensuite envoyées via le câble USB, puis reconverties en informations vidéo avant d’être transmises aux moniteurs.

Les risques de l’installation d’un logiciel pilote

Notez que ni Plugable ni Caldigit ne prennent officiellement en charge une telle configuration DisplayLink pour les Mac M1, néanmoins cela pourrait changer avec les futures mises à jour macOS.

À vrai dire, Plugable ne recommande pas cette solution de contournement pour les jeux, le montage vidéo, les stations audionumériques (DAW) et la lecture de contenu protégé (HDCP). Pour cela, vous devrez plutôt vous tourner vers un port DisplayPort ou HDMI pour profiter du débit total d'une connexion GPU Bare Metal.

Selon la marque Caldigit, les utilisateurs ne pourront pas étendre leur bureau sur deux écrans et se contenteront d’un mode “miroir" ou à un écran externe. Elle estime que le DisplayLink n'est pas fiable et qu'il n'y aurait pas de synergie entre le pilote et la station d'accueil.

Malgré tout, cette combinaison de technologies d'affichage permet tout de même aux MacBook M1 de profiter de plus d'un moniteur.

En revanche, gardez en tête qu'il puisse cesser de fonctionner à tout moment, même sans endommager votre système. Il s'agit d'une solution de contournement dont la durée est potentiellement limitée.