Depuis des années, les utilisateurs de Mac se persuadent que les ordinateurs Apple sont nativement protégés des logiciels malveillants et des virus qui sévissent sur les PC Windows.

Bien que cette idée soit partiellement avérée, il convient tout de même de ne pas baisser la garde et de surveiller toute activité suspecte. En effet, malgré une certaine sécurité incluse sur les Mac, les pirates du Web ont toutes les compétences nécessaires pour hacker votre appareil et ainsi voler vos données.

Si vous pensez être victime de tels procédés, alors vous pouvez le vérifier de vous-même en suivant nos astuces. Nous vous expliquons également les étapes à suivre en cas de piratage.

Les Mac peuvent-ils être piratés ?

Apple met un point d’honneur à protéger ses appareils contre les virus et à rendre leur accès aux pirates difficile, voire impossible. Entre les protections offertes par Gatekeeper, les fonctions d'Enclave sécurisée des puces T1/T2 et l'antivirus XProtect intégré d'Apple, cibler les ordinateurs d’Apple demande beaucoup d'efforts.  

Parfois, il arrive aussi qu’ils soient vulnérables face aux cybercriminels les plus expérimentés. 

Heureusement, ses failles peuvent être repérées par les chercheurs en sécurité et, une fois identifiées, retransmises à Apple. Le but ? Que la marque trouve une solution de secours avant qu’il ne soit trop tard. 

Dans bien des cas, elle intervient rapidement, mais il arrive aussi qu'elle prenne du temps. En 2019, par exemple, le chercheur Filippo Cavallarin avait découvert une faille de la technologie Gatekeeper dont il a alerté Apple. N'ayant pas eu de réponse d'Apple dans les 90 jours, il en avait alors rendu public les détails.

Les différents procédés de piratage  

Désormais vous le savez, même s’ils sont rares, les piratages sur macOS ne sont pas impossibles. Certains ont d’ailleurs été découverts sur le dernier Mac M1.

Présentés sous différentes formes, il existe plusieurs types de logiciels malveillants. Voici une liste des plus courants :

  • Cryptojacking : lorsque quelqu'un utilise le processeur et la mémoire vive de votre Mac pour extraire des crypto-monnaies. 
  • Spyware : il s'agit de recueil de données sensibles à votre sujet, à l'instar de vos mots de passe, pour les revendre ensuite sur le Dark web.  
  • Ransomware : ils servent à extorquer de l'argent.  
  • Botnet : cela concerne l’invasion de chevaux de Troie pour prendre le contrôle d'ordinateurs à distance et à l'aide de BOT. 
  • Proof of Concept : virus basé sur une faille ou une vulnérabilité dans le code d'Apple. Bien que cette menace soit moins importante, si Apple n'est pas assez véloce pour la bloquer, alors elle pourrait tomber entre les mains de criminels.
  • Piratage Ethique : le piratage via les port USB ou Thunderbolt d'un ordinateur.

Attention au piratage de la webcam de votre Mac

Une fois qu'un pirate a accès à votre Mac, il peut essayer d'obtenir des informations sur vous, ou utiliser la puissance de traitement de votre ordinateur pour arriver à ses fins.  

Par le biais d’un logiciel espion, le hacker peut installer un enregistreur de frappe et ainsi récupérer vos codes d'accès. Plus inquiétant encore, rien ne l'empêche aussi d'accéder à votre micro ou votre web cam.  

Heureusement, depuis le lancement du système d’exploitation macOS Catalina en 2019, Apple a protégé ses utilisateurs contre ce type d'hameçonnage, en imposant la demande d'autorisation pour utiliser ces fonctionnalités.  

Cependant, une faille liée aux caméras a déjà affecté l’application Zoom. Il est arrivé que des pirates ajoutent des utilisateurs à des appels vidéo sans qu'ils le sachent, puis activent leurs webcams tout en gardant le voyant éteint. Cette vulnérabilité a finalement été corrigée par Zoom. 

Pour ne pas être victime d’un piratage de votre webcam, ou au moins prévenir d’un potentiel danger, nous vous conseillons notamment de placer un cache devant votre caméra. Ce cache coulissant vous permettra d'en couvrir l’objectif lorsque vous ne vous en servez pas.

Les différentes façons de savoir si votre Mac a été piraté 

Vous pensez que votre Mac a été piraté ? Il existe plusieurs manières de le savoir.   

Tout d'abord, consultez le site haveibeenpwned.com et saisissez votre adresse électronique pour voir si elle a fait l'objet d'une violation de données. Si c'est le cas, alors changez votre mot de passe immédiatement. Cela ne veut pas forcément dire que vous avez été hacké, mais il vaut mieux prévenir que guérir.  

Notre seconde astuce est de consulter votre moniteur d'activité et d'examiner celle de votre réseau. Vous pouvez aussi aller dans Préférences système → Partage et vérifier si une personne tierce a accès à vos fichiers. 

Enfin, notre dernier conseil, et pas des moindres, consiste à effectuer un nettoyage de votre système à l'aide d'un utilitaire de sécurité pour détecter les potentiels virus, ou logiciels malveillants. 

Tech Advisor a comparé les meilleurs antivirus pour Mac, nous y recommandons Intego comme premier choix. Vous pouvez également vous tourner vers Bitdefender, qui est fiable, performant et facile d’utilisation.

7 astuces pour protéger votre Mac contre les pirates informatiques 

Comme expliqué, macOS est un système d’exploitation très sécurisé. Néanmoins, pour réduire les risques de piratage, il y a 7 choses à faire :

  • Privilégier les téléchargements de logiciels depuis l'App Store ou les sites officiels.  
  • Éviter de cliquer sur les liens envoyés dans les courriels, au cas où ils vous mèneraient sur des sites frauduleux.  
  • Brancher un câble à votre Mac seulement si vous êtes sûr de sa provenance.  
  • Surfer sur le Net en mode privé ou incognito.  
  • Ne pas répondre à une demande de rançongiciel ou à un message d'hameçonnage.   
  • Télécharger les mises à jour de macOS dès qu'elles sont disponibles, elles contiennent généralement des correctifs de sécurité.
  • Utiliser un logiciel de sécurité dédié, tel que Intego ou Bitdefender

Articles recommandés :