Bien sûr, l’évaluation comparative de votre carte graphique peut sembler très technique, mais ce n’est pas aussi compliqué que vous pourriez le penser.

Ce guide va vous montrer à quel point il est facile, agréable et important d’évaluer votre GPU. Et pas seulement lorsque vous faites de l’overclocking ! Nous aborderons aussi l’analyse comparative pour la stabilité et les performances.

Pourquoi il peut être important de tester votre GPU

Tout d’abord, voici pourquoi vous devriez tester votre carte graphique, même si vous n’essayez pas de vous hisser à l’overclocking :

  • Pour obtenir une mesure de performance de base afin de savoir si votre GPU fonctionne comme il le devrait, en le comparant à d’autres résultats standard. 
  • Pour pouvoir comparer les performances de votre PC actuel avec celles de vos futures mises à niveau matérielles. Combien de performances allez-vous gagner en achetant une nouvelle carte graphique ? Vous le saurez grâce à ce tutoriel. 
  • Pour vérifier la stabilité et d’autres éléments vitaux comme les températures, les vitesses d’horloge, etc.

Tout d’abord, tester la stabilité et les températures

Benchmark Heaven d’Unigine 

Maintenant que vous savez pourquoi vous devez effectuer des tests de référence, il est temps d’aborder le comment. 

Commençons par la stabilité et les constantes. C’est rare, mais parfois une carte graphique peut être défectueuse dès l’usine. Cela peut signifier que la carte est morte, mais dans de nombreux cas, vous obtiendrez ce que l’on appelle des “artefacts”, essentiellement des imperfections sur l’image, des scintillements ou même des variations de couleurs. 

Le premier programme que nous utilisons est Unigine Heaven 4.0. Il est gratuit pour un usage personnel et exécute une boucle d’un environnement graphique qui sollicite vraiment votre GPU. 

Commencez par vous assurer que votre carte graphique peut fonctionner sans s’éteindre ou afficher des problèmes graphiques bizarres. Vous devez donc laisser Heaven tourner pendant au moins 30 minutes, pour permettre au GPU de s’échauffer. 

Si tout a l’air d'aller, il est intéressant de jeter un œil sur les “signes vitaux”, affichés avec les informations sur votre GPU.

Le premier élément à vérifier est la température, qui peut indiquer divers problèmes potentiels avec votre matériel et le flux d’air du boîtier. Si votre GPU atteint rapidement sa température maximale, cela peut indiquer un problème rare (mais possible) avec sa pâte thermique, ou (plus probablement) une restriction du flux d’air s’il n’y a pas assez d’espace pour que les ventilateurs puissent avoir de l’air frais.

Configuration personnalisée de GPU à refroidissement liquide

Un bon exemple de problèmes récents concerne les températures de la mémoire GDDR6X du GeForce RTX 3090 Founders Edition de Nvidia.

Vous ne sauriez probablement jamais, sans avoir testé le GPU sous contrainte, que la mémoire peut se rapprocher de la limite de température de la VRAM, ce qui peut limiter vos performances. (Certaines personnes ont réussi à renouveler leurs pads thermiques et ont remarqué une amélioration significative). 

Mais, comment connaître la température normale de fonctionnement du cœur du GPU de sa carte graphique ?

Cela varie selon le modèle, recherchez le nom de votre GPU sur internet pour obtenir des détails concrets, mais les refroidisseurs de base peuvent souvent atteindre 84 degrés Celsius. Tandis que certaines cartes graphiques plus grandes avec de gros dissipateurs thermiques et plusieurs ventilateurs, comme la série FTW3 d’EVGA, peuvent être plus basses, entre 60 et 70 degrés.

Vous saurez si vous êtes dans la zone dangereuse si vos températures sont supérieures à 80 degrés et si vos ventilateurs tournent de manière agressive ; cela indique souvent une mauvaise circulation de l’air dans le boîtier.

Ajoutez quelques ventilateurs ou ouvrez quelques panneaux du boîtier et les températures devraient s’ajuster. 

Vous pouvez également garder un œil sur l’horloge centrale et l’horloge mémoire de votre GPU, pour vous assurer qu’il est proche des spécifications prévues. Pour plus simple, exécutez l’option d’évaluation des performances dans Unigine Heaven, puis il vous sera possible de comparer votre score avec d’autres en ligne et obtenir une bonne base de référence.

Comment tester un GPU pour mesurer les performances de base

Après avoir testé la stabilité et les températures, vous pouvez passer à l’évaluation de ses performances. Nous faisons appel ici au célèbre logiciel de benchmark 3DMark, qui comprend quelques modes gratuits. Time Spy, qui teste les performances graphiques DirectX 12, et Port Royal, pour les performances de ray tracing, sont parmi les benchmarks les plus utilisés.

Exemple de scores 3DMark Time Spy et de performances de jeu estimées
 

Quels sont les chiffres à surveiller ? C’est très simple. Il y a un score total, puis des scores individuels séparés pour le CPU et le GPU avec Time Spy. Port Royal, lui, ne montre que les scores du GPU et un score total. 

Si vous modifiez un composant de votre PC, les scores individuels vous donnent une meilleure idée de l’effet qu’il a sur le score total.

Une page complète de scores et de résultats pour le test Port Royal de 3DMark

3DMark est également capable de vous montrer les performances approximatives du taux de trame que vous obtiendriez avec un jeu et une résolution choisis, ce qui est une information très utile pour évaluer vos performances et les comparer à ce que de nouvelles mises à niveau peuvent vous apporter.

Si vous faites de l’overclocking, l’exécution de 3DMark peut aussi révéler des instabilités dans votre système, comme des crashs, afin que vous puissiez ajuster vos chiffres et réessayer.

Comment évaluer votre GPU dans les jeux 

Une autre façon très amusante de tester votre GPU est d’utiliser les benchmarks automatiques intégrés dans de nombreux jeux.

apercu resultats du benchmark integre de Shadow of the Tomb Raider
Aperçu des résultats du benchmark intégré de Shadow of the Tomb Raider

Avec le jeu Shadow of the Tomb Raider par exemple vous pouvez facilement voir le nombre d’images par seconde que vous obtenez dans chaque scène, ce qui vous donne une bonne indication de la façon dont le jeu fonctionnera dans l’ensemble.

En prime, si vous mettez à niveau votre carte graphique ou tout autre matériel PC, vous pouvez relancer le benchmark, ainsi vous saurez exactement quels gains vous avez obtenus.

Les joueurs plus expérimentés peuvent s’essayer aux logiciels tels que Fraps ou OCAT pour évaluer manuellement les performances des jeux qui n’ont pas de benchmark intégré, mais cela requiert plus de temps, des tests et la mise au point d’un scénario de test reproductible pour éviter les variations potentielles d’une scène à l’autre.

Voilà ! Vous savez maintenant comment vérifier que votre carte graphique est stable et fonctionne parfaitement, comment valider les chiffres de performance pour vous assurer que votre GPU est conforme aux spécifications, et évaluer les performances de base de votre matériel pour des comparaisons de mises à jour futures.