Contrairement à ce que la majorité des utilisateurs pense, il est possible d’exécuter Windows sur Mac. 

Il existe même deux façons d’y parvenir, en passant par Boot Camp ou par la virtualisation. 

Malgré leurs différences, elles s’installent facilement sur votre macOS et se complètent. Elles permettent, entre autres, aux utilisateurs PC de jouer à des jeux Windows et de profiter d’applications indisponibles sur macOS.

Dans ce tutoriel, nous vous expliquons comment installer Windows sur un Mac via ces 2 approches mais également quels sont leurs avantages et inconvénients. Sinon, il y aussi Oracle VirtualBox qui est gratuit. 

Les Mac compatibles avec Windows 

Depuis fin 2012, Windows fonctionne sur Mac, de ce fait les modèles les plus récents devraient être capable d'opérer Windows 10. 

Voici la liste des appareils compatibles figurant sur le site d'Apple :

  • MacBook 2015 et versions ultérieures
  • MacBook Air 2012 et versions ultérieures
  • MacBook Pro 2012 et versions ultérieures
  • Mac mini 2012 et versions ultérieure
  • iMac 2012 et versions ultérieures
  • iMac Pro (tous les modèles)
  • Mac Pro 2013 et versions ultérieures

Pour sa configuration, votre Mac devra aussi être doté d’un espace de stockage libre d’au moins 64 Go, surtout si vous décidez de passer par une partition Boot Camp.

Télécharger Windows pour Mac

Windows 10 est disponible en téléchargement sur le site de Microsoft et sous la forme d’une image disque, aussi appelé fichier ISO. Vous pouvez également vous procurer Windows 8.1. 

Une fois que vous disposez de ces fichiers d'installation, pour vous en servir vous devrez passer par Boot Camp ou un logiciel de virtualisation.

Installer Windows 10 sur macOS avec Boot Camp 

Pour ajouter Windows à votre Mac, il y a Boot Camp, c’est une fonctionnalité native d’Apple via laquelle il vous sera possible de démarrer votre Mac soit sous Windows, soit sous MacOS.

En quoi consiste-t-elle exactement ? Elle divise le disque dur de votre Mac en deux sections, communément appelées partitions. L’une d’elles accueille macOS tandis que la seconde pourra prendre en charge Windows. 

Boot Camp transforme votre Mac en un PC et consacre toute la puissance de son processeur et sa mémoire à l'exécution de Windows.

C'est la meilleure option pour jouer à des jeux PC ou utiliser des logiciels graphiques qui nécessitent une grande performance.

Le seul inconvénient de Boot Camp est qu’il vous empêche l’accès à vos applications Mac pendant l’exécution de Windows. 

Ce dont vous aurez besoin pour Boot Camp

Initialement fourni par Apple, vous trouverez Boot Camp dans le dossier Utilitaires de votre Mac.

Comme expliqué plus haut, il est recommandé que vous ayez au minimum 64 Go de stockage libre, voire même 128 Go, sur le disque dur interne de votre Mac. 

De surcroît, il est envisageable que vous ayez besoin d'une clé USB d'au moins 16 Go pour le logiciel "pilote" supplémentaire exploité par Windows afin de contrôler des composants tels que l'écran, le clavier et la souris de votre Mac. 

Enfin, vous devrez fournir la clé de produit Microsoft

Sachez que les modèles récents de Mac et ceux fonctionnant avec Catalina sont seulement compatibles avec Windows 10. 

Configurer et utiliser Boot Camp 

À présent, vient le moment de solliciter Boot Camp Assistant afin d’adapter Windows sur votre Mac. Pour ce faire : 

  • Allez dans Utilitaires
  • Cliquez sur Assistant Boot CampContinuer.
  • Choisissez l’image ISO de Windows que vous souhaitez installer.
  • Fixez la taille de partition Windows en fonction de vos besoins et en prenant en compte les exigences de stockage (128 Go selon Apple). 
  • Sélectionnez Installer pour lancer le processus.

Boot Camp divise le disque dur de votre Mac en deux sections distinctes pour offrir de la place au système Windows.

Après que votre Mac ait automatiquement lancé le processus d’implantation de Windows, vous n’aurez plus qu’à suivre les instructions à l’écran, puis à : 

  • Rallumer votre Mac en appuyant simultanément sur la touche Alt.
  • Sélectionner le système d'exploitation.

Installer Windows 10 sur macOS avec la Virtualisation

Le programme de virtualisation permet de créer une machine virtuelle qui fonctionnera au sein même de macOS. 

C'est sans aucun doute l'option la plus pratique pour exécuter des applications Windows directement sur votre bureau macOS. Elle peut être utilisée en simultané avec d'autres apps comme Safari ou Mail.

Cependant, notez que l’exécution de Windows via une machine virtuelle signifie user deux systèmes d'exploitation. Par conséquent, vous devrez être en possession d’un processeur très puissant et de suffisamment de RAM. 

L'avantage de la technologie de virtualisation est de pouvoir enregistrer différentes versions de sa machine virtuelle dans le but de choisir la solution la plus efficace.

Pour la création d’une MV, il est indispensable de vous appuyer un logiciel tel que Parallels Desktop et VMware Fusion. Ils offrent une alternative ingénieuse et flexible à Boot Camp.

Ces programmes ne sont pas gratuits, vous devrez acheter une licence et fournir votre clé de produit Windows.

Parallels Desktop et VMware Fusion

Parallels Desktop et VMware Fusion combinent plusieurs options pour créer une nouvelle machine virtuelle sur votre macOS.

Vous aurez même le moyen d’y connecter un PC et de créer une copie exacte de Windows et de toutes ses applications. 

De plus, s’il est appuyé par Boot Camp, alors vous créerez une visualisation de votre partition. Cette approche est idéale pour vérifier vos fichiers sans avoir à éteindre le Mac et à démarrer Windows.

Par défaut, ces deux logiciels exécutent votre machine virtuelle via une fenêtre, qu’il est possible d’étendre pour qu'elle remplisse tout l'écran.

Toutefois, vous pouvez aussi cacher complètement le bureau Windows, de sorte que les différentes applications apparaissent sur votre Mac.

Parallels est recommandé pour les débutants, puisqu’il fournit un certain nombre d'options prédéfinies qui conviennent à des logiciels de conception ou de bureautique tels que Microsoft Office et à l'exécution de jeux 3D. Son poste virtuel permet notamment de changer rapidement de système d’exploitation.

La nouvelle licence Parallels Desktop 15 est à 79,99 €, et de 49,99 € pour une mise à niveau. 

VMware Fusion, lui, a un processus un peu plus complexe. Pour cause, il affiche une fenêtre avec de nombreux paramètres qui pourraient décourager de nombreux utilisateurs. 

Avec Fusion, exploitez macOS et Windows en simultané sans avoir besoin de redémarrer votre ordinateur. 

L’achat en ligne de VMware est à 88,96 €. Si vous optez pour une mise à jour, alors il est à 54,95 €. 

Exécuter Windows dans la machine virtuelle via le hardware

Avec VMware Fusion et Parallels, modifiez la configuration matérielle de votre machine virtuelle si nécessaire. 

Si votre Mac est équipé d'un processeur multi-cœur (comme l'iMac Pro et ses 18 cœurs), alors vous serez en mesure d’en consacrer plusieurs à votre VM pour en améliorer les performances. 

Vous pouvez également allouer de la mémoire supplémentaire et aussi augmenter sa capacité de stockage vidéo.

Parmi les autres options offertes par Parallels et VMware, citons la facilité de connecter des périphériques externes, tels qu'un disque dur ou des haut-parleurs Bluetooth. 

Vous serez aussi à même de partager des dossiers et des fichiers spécifiques dont vous avez besoin pour un projet de travail, ou vos bibliothèques de musique, photos par exemple.

Installer Windows sur Mac gratuitement avec Oracle VirtualBox

Oracle VirtualBox est une méthode alternative et gratuite, toutefois plus complexe, pour profiter de Windows sur votre Mac. Voici comment l’exploiter : 

  • Téléchargez la dernière version de VirtualBox.
  • Localisez l’image disque sur votre Mac, ouvrez-la et double-cliquez sur le fichier VirtualBox.pkg.
  • Lorsque l'installation est terminée, lancez VirtualBox via le dossier Applications.
  • Dans la barre d’outils, cliquez sur Nouveau
  • Donnez un nom à votre nouvelle machine virtuelle ("Windows 10" dans notre cas) et sélectionnez le système d'exploitation.
  • Cliquez sur Suivant.
  • Cochez sur l’option Créer un disque virtuel maintenant, puis cliquez sur Créer.
    De cette manière, vous ne mélangerez pas vos ressources Windows et macOS.
  • Choisissez VDI (Image Disque VirtualBox) et cliquez sur Suivant.
  • Cochez Dynamiquement alloué.
    VirtualBox peut soit supprimer la capacité de stockage que vous avez choisie, soit l'utiliser de manière fragmentaire en fonction des besoins.
  • Terminez avec Créer.

Vous avez maintenant créé votre nouvelle machine virtuelle, il ne vous reste plus qu'à installer Windows.

  • Cliquez sur Démarrer pour lancer le processus d'installation de Windows.
  • Cliquez sur l'icône du dossier qui apparaît à l'écran.
  • Choisissez votre fichier Windows.iso.
  • Sélectionnez votre langue et cliquez sur Suivant.
  • Dans la nouvelle fenêtre, cliquez sur Installer Maintenant.
  • Entrez votre clé produit.
  • Sélectionnez le système d’exploitation.
  • Cliquez sur Suivant.

La MV redémarrera plusieurs fois avant de vous demander de définir vos préférences. 

Vous pouvez opter pour les Paramètres express, qui acceptent tous les paramètres par défaut de Microsoft, notamment Bing comme moteur de recherche, l'installation automatique des mises à jour lorsqu'elles sont disponibles et l'envoi de votre historique de navigation à Microsoft. Si vous les refusez : 

  • Cliquez sur le bouton Personnalisé : installer uniquement Windows (avancé) et modifiez vous même les paramètres. 
  • Assurez-vous que le lecteur 0 est sélectionné comme lecteur d'installation.
  • Indiquez si la machine vous appartient ou est celle de votre entreprise. 
  • Cliquez sur Suivant.
  • Entrez les détails de votre compte Microsoft pour vous connecter. 
    Si vous n'en avez pas encore, alors cliquez sur Créer un compte.
  • Pour terminer, choisissez vos préférences.

Article recommandé : Comment installer macOS sur PC ?